Qu’est-ce que la psychose ?

La psychose est une maladie mentale. Elle amène les gens à avoir de la difficulté à faire la différence entre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas.

La psychose est souvent diagnostiquée pendant l’adolescence et au début de l’âge adulte. Le type de psychose le plus connu est la schizophrénie, mais il en existe d’autres. Plus tôt on reçoit le traitement, plus il est efficace.

Qu’est-ce que la psychose ?

Les personnes qui souffrent de psychose éprouvent des difficultés à faire la différence entre ce qui est réel et ce qui est uniquement dans leur tête.

Signes précurseurs de la psychose

Les signes précurseurs de psychose peuvent inclure :

  • la dépression, l’anxiété ou une humeur instable;
  • des pensées ou des perceptions inhabituelles (des idées étranges, le sentiment que les autres sont « différents » ou le sentiment que les choses ou les expériences quotidiennes ont un sens différent, plus sombre ou plus important);
  • une diminution du temps passé avec ses amis et d’autres personnes;
  • des expériences sensorielles inhabituelles (p. ex., des couleurs qui paraissent différentes ou plus vives);
  • de la difficulté à organiser ou à exprimer ses pensées;
  • de la difficulté à se concentrer;
  • de la suspicion, de l’irritabilité ou de l’agressivité;
  • des troubles du sommeil ou de l’alimentation;
  • une perte d’intérêt ou de motivation pour faire des activités.

Signes de psychose active

Parmi les signes qui te permettront de reconnaitre la psychose, figurent :

  • des hallucinations (entendre des voix, voir des choses qui ne sont pas là, ressentir d’étranges sensations);
  • le délire (être convaincu que certaines idées fausses et souvent inhabituelles à propos de soi-même ou sur le monde sont vraies);
  • la paranoïa (l’impression d’être surveillé, qu’on parle de nous ou d’être victime d’un complot);
  • des comportements ou des réactions incompréhensibles pour les autres;
  • des changements dans la personnalité;
  • des changements émotionnels (sensation de « vide » ou impassibilité, réactions inappropriées comme rire sans raison apparente, colère, irritabilité);
  • des problèmes de mémoire, de concentration, de résolution de problèmes et de jugement;
  • une perte d’intérêt ou de motivation.

Qui risque de souffrir de psychose ?

N’importe qui peut développer une psychose. Trois personnes sur cent connaîtront un épisode de psychose dans leur vie. La psychose est le plus souvent diagnostiquée à la fin de l’adolescence et au début de l’âge adulte. Certains facteurs augmentent les risques d’être atteint :

  • Des antécédents familiaux : les personnes dont un membre de la famille a eu des troubles psychotiques sont légèrement plus à risque.
  • L’usage de drogues : certaines drogues, en particulier les hallucinogènes, peuvent causer une psychose temporaire. De plus, la consommation de drogues peut parfois déclencher des troubles comme la psychose.
  • Un niveau de stress élevé : des événements stressants ou traumatisants peuvent déclencher une psychose chez les personnes qui y sont prédisposées.

Comment soigne-t-on la psychose ?

La psychose peut être traitée. Plus tôt se fera le diagnostic et débutera le traitement, plus efficace sera la guérison.

Voici des renseignements qui te seront utiles sur le traitement de la psychose :

  • Le traitement le plus courant associe une prise de médicaments et une thérapie. Les personnes atteintes de psychose doivent la plupart du temps prendre des médicaments toute leur vie pour soulager leurs symptômes. La thérapie peut aider les gens à comprendre leur maladie, à prendre soin d’eux et à vivre avec leurs symptômes.
  • Certaines personnes atteintes de psychose sont handicapées par leurs symptômes et ont besoin de soutien tout au long de leur vie, mais la plupart sont capables de contrôler leurs symptômes à l’aide d’un traitement. Certaines personnes présentent des symptômes pendant un court laps de temps et plus jamais par la suite.

Demander de l’aide pour la psychose

Si tu présentes des changements d’humeur ou d’autres symptômes inquiétants, tu pourrais être tenté d’essayer de faire ton propre diagnostic à partir d’informations se retrouvant en ligne. Aucun site Web ne peut remplacer une consultation avec un médecin ou un professionnel de la santé mentale. De nombreux symptômes de la psychose peuvent aussi signifier autre chose. Ton médecin sera en mesure de clarifier ta situation.

L’idée de demander de l’aide te fait peur ? Parles-en à un intervenant de Jeunesse, J’écoute, en téléphonant au 1 800 668-6868.

Vivre avec la psychose

Si tu as reçu un diagnostic de psychose, tu te demandes probablement comment ta vie en sera affectée. Ta maladie peut représenter tout un défi, mais de nombreux jeunes atteints de psychose sont capables de gérer leur maladie et d’avoir une vie épanouie et enrichissante.

Quelques conseils pour t’aider à vivre avec la psychose :

  • Parle à ton équipe de soins en santé mentale. Si tu as reçu un diagnostic de psychose, tu pourrais te poser certaines questions, comme « Combien de temps vais-je devoir prendre des médicaments ? », « Quels sont les effets secondaires ? » ou « Comment m’adapter à long terme ? » Parler à ton spécialiste en santé mentale t’aidera à mieux comprendre ta maladie.
  • Sois attentif à tes émotions. Si tu reçois un traitement, tu te sens probablement beaucoup mieux qu’avant. Tu peux cependant ressentir encore certains symptômes ou des effets secondaires désagréables liés aux médicaments. (Essaie de les prendre en note dans un journal que tu apporteras chez ton médecin.) Tu as le droit d’avoir peur, ou d’être frustré ou fâché par rapport à ce qui t’arrive. Essaie de rester conscient de tes sentiments sans porter de jugement.
  • Prends soin de toi. Se détendre, dormir suffisamment, bien manger et faire de l’exercice sont particulièrement importants pour les personnes souffrant de psychose ou d’autres problèmes de santé. Garder ton corps en bonne santé améliorera l’efficacité de ton médicament et diminuera les effets secondaires.
  • Noue des relations avec d’autres personnes. Ce n’est pas tout le monde qui comprend ce qu’est la psychose ou qui est aimable avec les personnes souffrant de problèmes de santé mentale. C’est pourquoi il est important de t’entourer de personnes qui se préoccupent de toi et qui favorisent ton rétablissement. Cela peut également t’aider de parler avec d’autres jeunes ayant des expériences similaires. Demande à ton fournisseur de soins de santé mentale de te référer à des groupes de soutien ou à des programmes qui pourraient t’intéresser. Tu peux également appeler Jeunesse, J’écoute – nous sommes là pour t’aider.