Depuis 1989, Jeunesse, J’écoute (JJE) est un espace où des générations de jeunes peuvent Libérer leurs émotions à propos de n’importe quel défi, petit ou grand. Grâce au leadership, au cran et au courage de personnes, d’équipes et de conseils consultatifs d’un océan à l’autre, JJE est le seul service de santé mentale numérique gratuit, multilingue et confidentiel, accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, qui offre du soutien aux jeunes par téléphone, par texto et par l’entremise d’outils autogérés.

Our Team

Photo de Katherine Hay

Katherine Hay

Présidente et directrice générale

Katherine Hay

Présidente et directrice générale

En tant que présidente et directrice générale de Jeunesse, J’écoute, Katherine (Kathy) Hay guide l’orientation stratégique, l’impératif d’innovation et la culture de l’unique service en santé mentale bilingue et virtuelle offert aux jeunes de partout au pays 24 heures par jour et 7 jours par semaine. En 2020, les intervenants professionnels et les répondants aux crises de Jeunesse, J’écoute ont échangé plus de 4,6 millions de fois avec des jeunes de toutes les provinces et de tous les territoires du Canada, permettant ainsi à l’organisme d’accomplir son mandat, toujours grandissant, d’être présent pour les jeunes et de leur offrir un soutien en matière de santé mentale au travers un espace sécuritaire et de confiance, peu importe leurs besoins ou moments de crise.

En savoir plus sur Katherine Hay

Photo d'Alisa Simon

Alisa Simon

Vice-présidente exécutive, Transformation de la santé mentale numérique et Chef de la jeunesse

Alisa Simon

Vice-présidente exécutive, Transformation de la santé mentale numérique et Chef de la jeunesse

Alisa Simon cumule plus de 30 ans d’expérience en leadership dans l’accès aux soins de santé et de la gestion d’organismes à but non lucratif dans son rôle de Vice-présidente exécutive, Transformation de la santé mentale numérique et Chef de la jeunesse chez Jeunesse, J’écoute. En tant que championne de l’innovation, Alisa fait partie intégrante du développement de solutions de santé virtuelles pour les jeunes dans l’organisation. En s’appuyant sur des données et des recherches exhaustives, Alisa cherche à améliorer les services et l’aide en réponse aux technologies et aux besoins constants des jeunes. Sous la direction d’Alisa, Jeunesse, J’écoute est passé d’une ligne d’assistance téléphonique à une solution complète qui intègre un nombre croissant de points d’accès, de programmes et de ressources. Dans le cadre de son rôle, Alisa supervise les services cliniques 24/7 de Jeunesse, J’écoute, ainsi que les programmes d’application des connaissances, d’assurance qualité et d’équité de l’organisation.

Alisa est titulaire d’une maîtrise en santé publique de l’Université de Caroline du Nord. Elle a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en 2013 et a été nommée Cadre de l’année en santé numérique par l’association Digital Health en 2021. Alisa est bénévole dans de nombreux conseils et comités nationaux.

Pendant son temps libre, Alisa aime être une maman et voyager dans le monde entier avec son mari.

Photo de Justin Scaini

Justin Scaini

Vice-président exécutif, Culture et Chef de la stratégie

Justin Scaini

Vice-président exécutif, Culture et Chef de la stratégie

Justin Scaini apporte à Jeunesse, J’écoute sa vaste expérience en matière de services-conseils, de services financiers et de soins de santé en tant que Vice-président exécutif, Culture et Chef de la stratégie. Il a intégré l’organisme en 2021 et apporte son soutien aux jeunes du Canada en dirigeant la conception et la mise en œuvre coordonnée du portefeuille stratégique de projets et d’initiatives de Jeunesse, J’écoute.

Justin détient un baccalauréat en sciences, avec mention, de Queen’s University et une maîtrise en administration de la santé de la University of Toronto. Il a entamé sa carrière comme consultant en gestion chez Accenture. Par la suite, il a fait le saut dans les services de santé, où il a conçu et dirigé le programme de conseil bénévole de Capitalize for Kids. Il a ainsi aidé plus de 30 organisations de santé mentale et partenaires gouvernementaux à renforcer leurs capacités. Tout dernièrement, Justin a été consultant principal en stratégie au sein de Mackenzie Health, apportant son soutien à l’organisme pendant la pandémie de COVID-19 et lors de l’ouverture du Cortellucci Vaughan Hospital.

En marge de son travail, Justin a fondé le Jack Summit et préside actuellement le conseil d’administration de Progress Place. Pendant son temps libre, Justin s’adonne à sa passion pour le camping, la photographie, le golf et la lecture d’ouvrages documentaires.

Aaron Sanderson

Vice-président principal et Chef, Développement philanthropique

Aaron Sanderson

Vice-président principal et Chef, Développement philanthropique

Aaron Sanderson, qui s’est joint à Jeunesse, J’écoute en 2020, dirige les efforts de financement de l’organisme et, en collaboration avec la présidente et directrice générale et la Chef, Communauté, assure la liaison entre Jeunesse, J’écoute et l’ensemble de ses généreux sympathisants.

Aaron est un spécialiste de collecte de fonds qui a reçu un prix à l’échelle mondiale. Il a plus de treize ans d’expérience à la tête d’organismes à but non lucratif, dont la BC Children’s Hospital Foundation, Plan International Canada, la SickKids Foundation et War Child. Depuis plus d’une décennie, il est également cadre bénévole au sein de divers conseils d’administration et de comités d’organismes à but non lucratif, y compris ceux de l’Association of Fundraising Professionals, Athletics Ontario, Société de l’arthrite, Habitat pour l’humanité (région du Grand Toronto), Heritage Toronto et University of British Columbia.

Aaron détient une maîtrise ès arts en philanthropie et développement, un certificat en gestion d’organismes à but non lucratif ainsi qu’un baccalauréat ès arts en sciences politiques et relations internationales. Onzième Canadien à recevoir le titre de cadre agréé en collecte de fonds – niveau avancé (Advanced Certified Fundraising Executive [ACFRE]), soit le plus haut titre de compétence de la profession, il a par ailleurs été accueilli en tant que compagnon de l’Association of Healthcare Philanthropy (Fellow of the Association of Healthcare Philanthropy [FAHP]). Il a aussi figuré au palmarès de 2018 des quarante Nord-Américains de moins de quarante ans à surveiller (Top 40 Under 40) de l’AHP, en plus d’être nommé « Personne qui fait une différence » par la Fondation Rick Hansen.

Susan Morris

Vice-présidente principale, Opérations et Chef, Finances

Susan Morris

Vice-présidente principale, Opérations et Chef, Finances

Susan Morris a intégré l’équipe de Jeunesse, J’écoute comme chef des finances et de l’administration en juillet 1997. Avant cela, elle gérait son propre cabinet d’expertise comptable, où elle se spécialisait en examens non liés à l’audit, en projets spéciaux et en déclarations de revenus des particuliers. Elle est titulaire d’un baccalauréat ès sciences de l’Université de Toronto et est comptable agréée depuis décembre 1987. Elle a travaillé chez Deloitte & Touche, où elle se spécialisait en petites entreprises et en organismes caritatifs.

Susan est une bénévole engagée. Elle a siégé au conseil d’administration du centre de traitement Jean Tweed pendant neuf ans, a participé à des comptoirs d’information fiscale à titre bénévole, s’est engagée comme bénévole pour l’école primaire et secondaire et demeure une bénévole fidèle de Jeunesse, J’écoute.

Elle aime le jardinage, les longues promenades et les voyages. Susan vit à Toronto avec son mari, ses deux enfants et son bouvier bernois. Dans ses temps libres, elle étudie le piano.

Jenny Yuen portrait

Jenny Yuen

Vice-présidente principale, Partenariats nationaux et relations gouvernementales

Jenny Yuen

Vice-présidente principale, Partenariats nationaux et relations gouvernementales

Jenny Yuen est Vice-présidente, Partenariats nationaux et relations gouvernementales chez Jeunesse, J’écoute. Elle est responsable du développement stratégique d’initiatives visant à favoriser les liens entre les communautés de partout au Canada. Elle s’est jointe à Jeunesse, J’écoute en 2005.

Depuis plus de 15 ans, Jenny se spécialise dans l’organisation stratégique et la réalisation de campagnes de financement pour des événements de marque, donnant une ampleur sans précédent aux campagnes de deux des organisations en tête de l’industrie : la Yee Hong Community Wellness Foundation et Jeunesse, J’écoute.

Jenny apporte une approche multidisciplinaire qui touche, sans toutefois s’y limiter, la philanthropie, l’engagement des entreprises et des collectivités, le parrainage, le développement du leadership bénévole et l’établissement de systèmes pour la mise en œuvre des programmes interfonctionnels. Elle a joué un rôle clé en apportant une approche inédite aux événements communautaires/nationaux, faisant en sorte que les équipes se concentrent à la fois sur l’efficacité et sur le développement accru des fonds, en optimisant les stratégies en ligne et communautaires. Ayant occupé des postes de direction régionaux et nationaux, Jenny a acquis une précieuse expérience en planification centralisée et en exécution locale, et développé une approche centrée sur l’équipe et qui contribue à développer une synergie au niveau des stratégies événementielles exigeant le leadership du personnel et des bénévoles issus de la communauté.

Jenny est la fière maman de deux petits humains qui fréquentent le primaire. Ils sont ceux qui la poussent à faire évoluer la « communauté » dans laquelle nous élevons nos enfants et continuons à nous adapter avec eux.

Photo de Rebecca Stutley

Rebecca Stutley

Vice-présidente principale, Stratégie de marque, Narration et Communications

Rebecca Stutley

Vice-présidente principale, Stratégie de marque, Narration et Communications

Rebecca Stutley est la Vice-présidente principale, Stratégie de marque, Narration et Communications à Jeunesse, J’écoute. Elle s’est jointe à l’organisme en 2018.

Pendant plus de 20 ans, Rebecca a non seulement cultivé son talent dans différentes agences, mais aussi en tant que cliente d’une variété de catégories et de marques nationales et mondiales. Elle a notamment fait ses preuves dans la conception de plateformes créatives, émotionnellement pertinentes et évocatrices auxquelles les gens réagissent et s’identifient. Ses contributions sont à l’origine de plusieurs prix pour des marques reconnues comme la TD et IKEA, entre autres, et plus récemment pour Jeunesse, J’écoute.

Au sein de Jeunesse, J’écoute, Rebecca dirige une équipe polyvalente de créateur∙trice∙s de contenu narratif qui déploie des stratégies de sensibilisation aux services, des campagnes génératrices de revenus, des communications internes et stratégiques, un contenu immersif et valorisant et une reconnaissance personnalisée des donateur∙trice∙s généreux∙reuses d’un océan à l’autre.

En tant que collaboratrice passionnée, Rebecca a été le fer de lance de la transformation de la marque de Jeunesse, J’écoute en 2022. La nouvelle identité et la plateforme créative de JJE reflètent que l’organisme est un espace où les jeunes peuvent se sentir plus en sécurité pour libérer toutes les émotions qui les accablent et même celles qui les inspirent.

Mère de deux garçons, elle s’efforce personnellement d’améliorer la vie de tous les jeunes au pays en normalisant les conversations axées sur la santé mentale et en s’attaquant à la stigmatisation liée au besoin d’appeler à l’aide. En tant que spécialiste de marketing, elle accepte avec humilité le mandat de créer un impact social significatif par l’entremise d’une marque importante et bien-aimée.

Photo de Mariana Catz

Mariana Catz

Vice-présidente principale et chef de l’innovation

Mariana Catz

Vice-présidente principale et chef de l’innovation

Mariana Catz est la vice-présidente principale et chef de l’innovation de Jeunesse, J’écoute. Elle est responsable de diriger l’intersection de l’innovation, de la technologie, des données et de l’intelligence artificielle (IA) chez Jeunesse, J’écoute afin de révolutionner le paysage de la santé mentale en ligne pour les jeunes à travers le Canada. Elle a commencé son parcours au sein de l’organisation en 2023 (et est une grande admiratrice depuis plusieurs années!).

Au cours de deux décennies, Mariana a été une force motrice du changement, de l’innovation et de la position stratégique, favorisant l’excellence au sein des organisations grâce à l’introduction de technologies perturbatrices et à la mise en place de stratégies de mesure de l’impact. Elle détient une maîtrise en sciences de la santé de l’Université de Toronto et est professeure adjointe à l’École de santé publique Dalla Lana de l’Université de Toronto.

L’expérience approfondie de Mariana comprend des postes de direction dans les secteurs à but non lucratif, public et privé au Canada et ailleurs. Elle a travaillé en tant que conseillère politique au ministère de la Santé de l’Ontario, directrice des systèmes d’information dans des centres universitaires de santé et conseillère principale en matière de cybersanté à Santé Canada. En tant que directrice des opérations de la Fondation Trillium de l’Ontario, elle a orchestré la transition vers une organisation axée sur les résultats, transformant les personnes, les processus et la technologie. Mariana apporte également son expérience internationale à l’Organisation mondiale de la santé à Genève et en tant que partenaire chez Accenture Inc. à Jeunesse, J’écoute.

Mariana est passionnée par le mentorat de la prochaine génération de leaders et par son engagement envers la communauté avec une longue histoire de bénévolat et de participation en tant que membre du conseil d’administration d’organismes de bienfaisance. Originaire d’Argentine, Mariana, qui est venue au Canada en tant qu’adolescente fuyant un régime militaire, est passionnée par la justice sociale, les droits humains et l’équité.

Crédit photo : Ethan Catz

Juanita Gledhill

Facilitatrice du développement du leadership et conseillère stratégique

Juanita Gledhill

Facilitatrice du développement du leadership et conseillère stratégique

Juanita Gledhill est une professionnelle des ressources humaines (RH) reconnue. Elle a mis en œuvre des solutions d’affaires stratégiques et opérationnelles au sein d’organisations publiques, parapubliques et privées afin d’optimiser leur efficacité organisationnelle. En tant que directrice du MCC Group Inc., Juanita a eu l’opportunité de travailler avec de nombreux clients sur divers projets de ressources humaines et de fonctions opérationnelles générales. Juanita a amené ses compétences et son expérience chez Jeunesse, J’écoute comme consultante en ressources humaines en 2018, vice-présidente principale et chef, ressources humaines en 2020 et facilitatrice du développement du leadership et conseillère stratégique en 2023.

Juanita détient un baccalauréat ès arts avec spécialisation en anglais et en sciences politiques de la McMaster University ainsi qu’un certificat en gestion des ressources humaines du Mohawk College. Elle est également conseillère en ressources humaines agréée (CRHA) et possède le titre de leader en ressources humaines agréée (LRHA). Juanita est lauréate de bien des honneurs et récompenses, notamment la Médaille commémorative du jubilé de Sa Majesté la reine Elizabeth II en reconnaissance de son apport à la communauté et du prix commémoratif Ross A. Hennigar de l’association des professionnels en ressources humaines (Human Resources Professionals Association – HRPA) pour ses réalisations académiques, professionnelles et communautaires. L’implication bénévole de Juanita inclut, sans toutefois s’y limiter, son rôle d’ancienne présidente de la SPCA d’Hamilton/Burlington (HBSPCA) et son rôle actuel de membre du conseil d’administration du Healthcare and Municipal Employees’ Credit Union (HMECU).

Photo de Sandra Chiodo

Sandra Chiodo

Vice-présidente, Personnes et culture

Sandra Chiodo

Vice-présidente, Personnes et culture

Sandra Chiodo s’est jointe à Jeunesse, J’écoute en 2023 à titre de Vice-présidente, Personnes et culture. Depuis plus de 25 ans, Sandra travaille dans le domaine des ressources humaines (RH) dans les secteurs à but lucratif et non lucratif. Sandra a consacré sa carrière à des organisations qui ont un impact positif sur leurs communautés et qui se concentrent sur le bien-être des jeunes. Elle nous rejoint après avoir travaillé dans le secteur de la protection de l’enfance, où elle a passé la majeure partie de sa vie professionnelle.

Sandra possède une vaste expérience de la gestion stratégique des ressources humaines. Son expérience comprend le développement de diverses stratégies visant à améliorer l’engagement des employés et la performance organisationnelle, ainsi que l’utilisation de solutions technologiques pour améliorer l’efficacité. Sandra apporte également une grande expertise dans les relations de travail, ayant servi de négociateur principal dans de nombreuses sessions de négociations collectives réussies. Son objectif principal est d’encourager une culture axée sur les personnes qui favorise des liens solides, l’inclusion et le bien-être.

Sandra est titulaire d’un baccalauréat en psychologie de l’Université de Toronto et d’un certificat en gestion des ressources humaines du Sheridan College. Elle est également titulaire des titres de conseillère en ressources humaines agréée (CRHA) et de leader en ressources humaines agréé (CRHA). Elle est une membre active de l’Association des professionnels en ressources humaines (APRH) et siège au comité d’appel de l’APRH. En dehors de sa vie professionnelle, Sandra est fière d’être la mère de deux filles. Elle aime voyager, lire et passer du temps à l’extérieur.

Andréanne Deschamps

Andréanne Deschamps

Vice-présidente, Opérations cliniques et Chef des services cliniques

Andréanne Deschamps

Vice-présidente, Opérations cliniques et Chef des services cliniques

Andréanne Deschamps, Vice-présidente, Opérations cliniques et Chef des services cliniques, détient plus de 10 ans d’expérience en gestion et en développement de programmes d’intervention et de soutien pour Jeunesse, J’écoute.

Dans ce rôle, Andréanne chapeaute des programmes et des services mobilisateurs, comme Ressources Autour de Moi, Intervenant dans la classe, Allo J’écoute et le Conseil national de la jeunesse. Elle dirige aussi les services offerts aux communautés cibles de l’organisation, par l’entremise d’initiatives axées sur les Autochtones et des divers programmes d’équité de Jeunesse, J’écoute. Elle est également responsable de la formation clinique et de l’assurance qualité des services d’intervention.

Tout au long de sa carrière, elle a voulu mettre ses compétences et sa passion au service de la santé mentale ainsi qu’à l’avancement des droits des jeunes à l’autonomie et à l’autodétermination lorsqu’ils cherchent ou obtiennent de l’aide. Titulaire d’une maîtrise en sexologie clinique, Andréanne utilise son expérience de thérapeute et d’intervenante auprès des jeunes et des adultes pour concevoir et développer des programmes de services.

Andréanne a également travaillé au développement de plusieurs services et projets favorisant la santé mentale et le bien-être des jeunes, tels que le service d’intervention Clavardage en direct et le développement de ressources. Accepter les opinions et points de vue divergents a toujours fait partie de ses valeurs fondamentales, et constitue selon elle la clé pour obtenir des résultats positifs tout en maintenant un environnement ouvert et bienveillant pour tous. Passionnée de l’apprentissage sous toutes ses formes, elle croit en la valeur du travail bien fait et souhaite créer et mettre en œuvre de nouvelles façons de faire plus efficaces pour permettre aux jeunes d’obtenir l’aide dont ils ont besoin, de la façon dont ils en ont le plus besoin.

Darren Mastropaolo

Vice-président, Innovation et données | Chaire de l’innovation de The Lang Family Foundation

Darren Mastropaolo

Vice-président, Innovation et données | Chaire de l’innovation de The Lang Family Foundation

Darren Mastropaolo, notre Vice-président, Innovation et données et Chaire de l’innovation de The Lang Family Foundation, s’est joint à Jeunesse, J’écoute en 2020. Darren s’occupe à la fois de l’innovation dans les services existants de Jeunesse, J’écoute ainsi que de la stratégie et de la mise en œuvre de nouveaux services. Dans le but d’améliorer continuellement les services offerts aux jeunes de partout au pays, il aide notre équipe de développement à amasser des fonds pour stimuler l’innovation en plus de gérer notre équipe de données.

Darren est titulaire d’un baccalauréat ès sciences en psychologie de Bucknell University. Depuis plus de 10 ans, sa carrière se concentre sur les innovations qui permettent de soutenir les jeunes. Il a amorcé son parcours professionnel à New York, dans le domaine des produits numériques dans le divertissement, l’édition et l’éducation. Il a ensuite quitté le monde des affaires pour nourrir son âme en œuvrant pour DoSomething.org et, plus tard, Crisis Text Line. En tant qu’ancien directeur responsable des affaires internationales de Crisis Text Line, Darren a travaillé en partenariat avec Jeunesse, J’écoute pendant trois ans. Chez Crisis Text Line, il a découvert sa passion pour la santé mentale et a joué un rôle clé dans le lancement du service par messagerie texte de Jeunesse, J’écoute au Canada en 2018. En dehors du travail, Darren joue au tennis et au golf, en plus de skier et de surfer. Il prend soin de lui-même en passant du temps dans son jardin, en voyageant, en écrivant de la musique, en pêchant à la mouche et en consacrant du temps à son partenaire et à leur chien.

Photo de Allison Riva

Allison Riva

Vice-présidente, marketing jeunesse et le Studio de narration

Allison Riva

Vice-présidente, marketing jeunesse et le Studio de narration

À titre de vice-présidente du marketing jeunesse et du Studio de narration de Jeunesse, J’écoute, Allison Riva combine la narration, l’innovation et la perspicacité humaine pour rejoindre et soutenir les gens au Canada. Elle a intégré l’organisme en 2019 en qualité de leader créative, flexible et empathique. Depuis son arrivée, Allison a incité Jeunesse, J’écoute à tourner une nouvelle page en transformant sa bibliothèque sur la santé mentale en Studio de narration – un formidable lieu d’expériences numériques immersives et interactives ancrées dans la technologie. Allison défend la voix de la marque de l’organisation et s’appuie sur sa curiosité pour le comportement humain afin d’ouvrir les portes d’un soutien de confiance aux jeunes personnes et aux adultes qui s’occupent d’elles.

Allison est titulaire d’un baccalauréat en arts de l’Université de Toronto et détient des certificats en édition et en gestion. Au cours de ses 20 ans d’expérience en marketing, communications et contenu de services professionnels, Allison a laissé sa marque grâce à des stratégies intégrées et son approche basée sur la concertation. Cette combinaison de compétences lui permet de créer des liens authentiques qui portent fruit, notamment en donnant aux gens les moyens de franchir chaque étape de leur parcours vers le bien‑être. Elle aspire à faire entendre des voix dynamiques, en particulier celles de groupes en quête d’équité, en collaborant de tout son cœur avec des partenaires de confiance.

Allison est la fière maman d’une jeune fille qu’elle décrit comme étant la lumière de sa vie. Elle aime voyager, rire, danser et communiquer ses nouvelles idées d’innovations stimulantes.

Photographe de Winnette Sampson, prise par Kevin Van Paassen

Winnette Sampson

Vice-présidente par intérim, Philanthropie et partenariats communautaires

Winnette Sampson

Vice-présidente par intérim, Philanthropie et partenariats communautaires

Winnette Sampson est la Vice-présidente par intérim, Philanthropie et partenariats communautaires. Elle s’est jointe à l’organisme en 2022. Dans ce rôle, Winnette soutient Jeunesse, J’écoute en préservant et en nouant des partenariats philanthropiques en faveur des jeunes de partout au Canada.

Forte de plus de 16 ans d’expérience dans la mise en place de programmes stratégiques de partenariat avec les entreprises, de collectes de fonds et de campagnes de marketing, Winnette sait attirer et pérenniser de nouveaux investissements de la part de donateur·rice·s. C’est en s’appuyant sur les réussites antérieures de Jeunesse, J’écoute qu’elle espère approfondir les relations et créer des occasions de soutien philanthropique avec des partenaires nouveaux ou déjà impliqués.

Originaire de Trinidad, où elle a grandi, Winnette est maintenant bien chez elle dans la région du Grand Toronto. Pendant ses moments libres, elle s’adonne à la lecture, à la musique, aux voyages et à la gastronomie pour partager et célébrer avec ceux et celles qu’elle aime.

Photo : Kevin Van Paassen

Stephanie Vasiliou

Directrice exécutive, mise en œuvre de l’équité, des programmes et de l’innovation

Stephanie Vasiliou

Directrice exécutive, mise en œuvre de l’équité, des programmes et de l’innovation

Stephanie Vasiliou est la directrice générale de la mise en œuvre de l’équité, des programmes et de l’innovation à Jeunesse, J’écoute.

Elle est arrivée à Jeunesse J’écoute en 2023 après avoir travaillé pour l’organisation à but non lucratif, batyr Australia. En tant que responsable de l’impact mondial, Stephanie a dirigé l’intégration de l’impact, de la recherche, de sensibilisation et des partenariats mondiaux au sein de l’organisation, en faisant progresser les meilleures pratiques en matière de récits d’expériences vécues et de modèles de pairs pour les jeunes. Auparavant, en tant que responsable des programmes de batyr, Stephanie a développé des programmes d’expérience vécue numériques et en personne dans les écoles, les établissements postsecondaires et les communautés, en mettant l’accent sur la réduction de la stigmatisation et l’amélioration de l’accès à l’aide pour les jeunes.

Stephanie est titulaire d’une licence en criminologie et en justice pénale, avec une spécialisation en psychologie, et d’un certificat d’études supérieures en médecine légale. Elle est intervenue lors de plusieurs conférences internationales en Australie, aux États-Unis, en Afrique du Sud, au Danemark, au Royaume-Uni et à Brunei. Elle est coprésidente du groupe de travail sur l’enfance et la jeunesse du Réseau mondial d’action pour la santé mentale, qui compte 900 membres travaillant dans le domaine de la santé mentale. En tant que directrice du conseil d’administration de l’organisation caritative It Gets Brighter, basée au Royaume-Uni, et membre de la Global Anti-Stigma Alliance et de NEXUS Global, Stephanie est passionnée par la promotion des opportunités de partage des connaissances afin d’élever la voix des jeunes.

Après avoir résidé en Australie pendant 10 ans, Stephanie apprécie de renouer avec le Canada et d’affronter à nouveau les hivers.

Photo de Tracy Sandler

Tracy Sandler

Associée, Insolvabilité et restructuration, Osler, Hoskin & Harcourt LLP Présidente

Tracy Sandler

Associée, Insolvabilité et restructuration, Osler, Hoskin & Harcourt LLP Présidente
Photo de Mike Davis

Mike Davis

Chef de la direction, Davis Pier Consulting Vice-président

Mike Davis

Chef de la direction, Davis Pier Consulting Vice-président
Photo de Claire Gillies

Claire Gillies

Co-présidente, cabinet de la campagne Libère tes émotions Vice-présidente

Claire Gillies

Co-présidente, cabinet de la campagne Libère tes émotions Vice-présidente
Photo de Paul Griffith

Paul Griffith

Chef de la direction, Over The Edge Secrétaire

Paul Griffith

Chef de la direction, Over The Edge Secrétaire
Photo de Neil Manji

Neil Manji

Leader national, ESPMI, PwC Canada Trésorier

Neil Manji

Leader national, ESPMI, PwC Canada Trésorier
Photo de Brian Ross

Brian Ross

Chef de la direction, Jackman Reinvents Président sortant

Brian Ross

Chef de la direction, Jackman Reinvents Président sortant
Mark Cecchetto

Mark Cecchetto

Directeur général, confiserie, Nestlé Canada

Mark Cecchetto

Directeur général, confiserie, Nestlé Canada
Tonie Chaltas

Tonie Chaltas

Chef de la direction, Achēv

Tonie Chaltas

Chef de la direction, Achēv
Photo de Tony Cugliari

Tony Cugliari

Vice-président et avocat général, Lactalis Canada

Tony Cugliari

Vice-président et avocat général, Lactalis Canada
Photo de Mary Deacon

Mary Deacon

Présidente de l’initiative de santé mentale Bell Cause pour la cause

Mary Deacon

Présidente de l’initiative de santé mentale Bell Cause pour la cause
Photo de Lianne Hannaway

Lianne Hannaway

Fondatrice, Wealthnuvo Financial

Lianne Hannaway

Fondatrice, Wealthnuvo Financial
Photo de Katherine Hay

Katherine Hay

Présidente et directrice générale, Jeunesse, Jécoute Membre d’office

Katherine Hay

Présidente et directrice générale, Jeunesse, Jécoute Membre d’office
Photo de Gordon Hicks, C.M.

Gordon Hicks, C.M.

Chef de la direction, BGIS

Gordon Hicks, C.M.

Chef de la direction, BGIS
David Kines

David Kines

Président et confondateur, Hollywood Suite

David Kines

Président et confondateur, Hollywood Suite
John McNain

John McNain

Chef de l’exploitation, Services bancaires aux particuliers et aux entreprises en Amérique du Nord, BMO

John McNain

Chef de l’exploitation, Services bancaires aux particuliers et aux entreprises en Amérique du Nord, BMO
Doug Nathanson

Doug Nathanson

Vice-président exécutif, chef du développement et chef du contentieux, Empire Company Limited et Sobeys Inc.

Doug Nathanson

Vice-président exécutif, chef du développement et chef du contentieux, Empire Company Limited et Sobeys Inc.
Jennifer Publicover

Jennifer Publicover

Présidente et chef de la direction, Gestion de patrimoine, Banque Royale

Jennifer Publicover

Présidente et chef de la direction, Gestion de patrimoine, Banque Royale
Photo de Laetitia Satam

Laetitia Satam

Coprésidente du Conseil national de la jeunesse, Jeunesse, J’écoute

Laetitia Satam

Coprésidente du Conseil national de la jeunesse, Jeunesse, J’écoute
Carole Shankaruk

Carole Shankaruk

Coordonnatrice de l’éducation Autochtone, division scolaire de Mountain View

Carole Shankaruk

Coordonnatrice de l’éducation Autochtone, division scolaire de Mountain View
Charmaine C. Williams

Charmaine C. Williams

Doyenne, Faculté de travail social Factor-Inwentash, Université de Toronto

Charmaine C. Williams

Doyenne, Faculté de travail social Factor-Inwentash, Université de Toronto

Ces jeunes personnes courageuses soutiennent la santé mentale et le bien-être des jeunes de partout au Canada en tant que membres du Conseil national de la jeunesse (CNJ) de 2024 de Jeunesse, J’écoute.

Des jeunes assis·es autour d’une table et échangeant des idées sur la manière dont il·elle·s peuvent contribuer à améliorer les services et les initiatives de Jeunesse, J’écoute en tant que membres du Conseil national de la jeunesse.
Une photo de Anjana Sudharshan

Anjana Sudharshan

Elle

Anjana Sudharshan

Elle

Anjana Sudharshan (elle) adore collaborer avec des personnes partageant les mêmes idées qu’elle pour sensibiliser la population à l’importance de la santé mentale et du bien-être. Ses propres expériences et son travail dans le domaine de la recherche sur la santé mentale l’ont amenée à se joindre au CNJ pour créer des liens avec d’autres jeunes et les aider, et pour réduire la stigmatisation qui entoure la santé mentale. Anjana étudie dans le domaine des sciences de la vie à l’Université McMaster. Elle s’intéresse à la santé publique et à la communication scientifique. Elle souhaite continuer à soutenir des initiatives en santé mentale menées par des jeunes avec le CNJ afin d’améliorer l’accès et la sensibilisation aux ressources en matière de santé mentale, et de créer des espaces sûrs où les jeunes peuvent s’exprimer. Dans ses temps libres, elle aime observer les oiseaux et chanter.

Breanna Laggo

Breanna Laggo

Breanna Laggo espère un accès élargi, égal et abordable aux soins pour les groupes méritant l’équité, et a à cœur les jeunes, leur santé mentale et leur bien-être. En tant que futur·e enseignant·e, Breanna souhaite que les élèves de sa classe se sentent libres d’être qui il·elle·s sont, sans jugement. Breanna adore le café, les chiens et la création artistique.

Une photo de Fazayl Zahra

Fazayl Zahra

Elle

Fazayl Zahra

Elle

Il y a quelques années, lorsque Fazayl Zahra (elle) s’est impliquée dans le conseil étudiant de son école, elle a réalisé qu’une partie de la population étudiante faisait face à des obstacles pour accéder à des ressources en santé mentale dans sa petite collectivité rurale. Depuis, elle défend les personnes touchées par la disparité des ressources en santé mentale au pays. Elle a décidé de se joindre au CNJ, car c’était l’occasion idéale pour elle de mettre en valeur sa collectivité et d’avoir une influence à l’échelle nationale. En plus de militer en faveur de l’équité en santé mentale, Fazayl participe à d’autres initiatives liées à la santé et au bien-être, notamment en ce qui a trait à la nutrition et aux différences faciales. Fazayl parle couramment l’anglais et l’ourdou. Dans ses temps libres, elle aime jouer au basketball, lire et passer du temps avec ses oiseaux.

Ida Demair

Elle

Ida Demair

Elle

Ida Demair (elle) se passionne pour le droit et la criminologie en ce qui a trait aux jeunes, à l’itinérance et à la santé mentale. Ses champs d’intérêt en matière de recherche et de carrière découlent de son expérience vécue du système judiciaire et des placements en famille d’accueil lorsqu’elle était jeune. Cette expérience la motive à soutenir les jeunes qui vivent des difficultés avec la justice, à la maison et à l’école. Ida souhaite faire des études supérieures en psychologie clinique du développement pour soutenir les enfants et les adolescent·e·s à titre de psychologue pédiatrique clinique. Elle en est actuellement à sa troisième année d’études en psychologie à l’Université de Guelph, avec une double mineure en neurosciences et en études sur la famille et l’enfant. En plus d’être membre du CNJ, Ida est répondante aux crises bénévole pour Jeunesse, J’écoute. Elle soutient également d’autres organismes, notamment les Grands Frères Grandes Sœurs, le Homewood Health Centre, le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) et SickKids. En outre, elle est membre du comité consultatif des jeunes du centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) et du Early Lab de l’Université d’Ottawa. Elle espère en apprendre davantage sur les jeunes qui font face à des problèmes de santé mentale grâce à ses recherches et à sa participation au CNJ. Dans ses temps libres, Ida aime s’entraîner, passer du temps avec sa famille, regarder des films et cuisiner de nouvelles recettes.

Une photo de James Ehiagwina.

James Ehiagwina

Il

James Ehiagwina

Il

James Ehiagwina (il) est profondément déterminé à changer les choses en ce qui concerne la santé mentale chez les jeunes dans sa collectivité. Il aspire à promouvoir le changement et à soutenir les nouveaux·elles arrivant·e·s au Canada qui vivent avec des problèmes de santé mentale. James a été stagiaire pour le Newcomer Youth Leadership Development Program du YMCA et membre du Youth Advisory Squad de OneChild. Il espère également devenir un défenseur de la jeunesse et un leader au sein du CNJ. James adore la lecture et la photographie. Il a récemment commencé à apprendre le piano.

Jorja Cain

Elle

Jorja Cain

Elle

Jorja Cain (elle) est Afro-néo-écossaise et a grandi à North Preston, en Nouvelle-Écosse. Elle aime voyager, nager et jouer au rugby. Élève de 12e année, elle est l’une des capitaines de l’équipe de rugby de son école et a joué pour l’équipe féminine U17 des Keltics, qui a remporté la médaille d’or aux championnats de l’Atlantique de 2023. Jorja est également membre du conseil étudiant de son école, du comité de justice sociale et du comité des événements. Dans ses temps libres, elle enseigne à l’école du dimanche, est membre de la chorale des jeunes Noir·e·s de son église et est consultante bénévole auprès de la bibliothèque publique de Cole Harbour. L’été dernier, elle a participé au Nia Summit en tant qu’ambassadrice jeunesse et a reçu le Youth Award de la Commission des droits de la personne. En tant que membre du CNJ, Jorja souhaite faire connaître les expériences personnelles de membres de sa collectivité, générer des idées et sensibiliser la population. Elle espère aussi soutenir un plus grand nombre de personnes afro-néo-écossaises et de jeunes Africain·e·s, Caribéen·ne·s et Noir·e·s pour briser les stéréotypes liés à la santé mentale auxquels il·elle·s peuvent faire face.

Une photo de Joshua Chooi

Joshua Chooi

Il

Joshua Chooi

Il

Joshua Chooi (il) a pris conscience de l’importance du bien-être mental durant la pandémie de COVID-19. Alors qu’il vivait avec des problèmes de santé mentale, il a réalisé que ce sont les personnes avec lesquelles il a créé des liens et le réseau de soutien qu’il a constitué qui l’ont le plus aidé. Joshua s’est d’abord impliqué chez Jeunesse, J’écoute en tant que répondant aux crises bénévole pour le service de messagerie texte de l’organisme. Ce fut pour lui une expérience des plus enrichissantes. En tant que membre du CNJ, il aime apprendre et collaborer avec des personnes qui partagent les mêmes idées que lui. Actuellement étudiant universitaire en psychologie, Joshua espère participer à la recherche sur la santé mentale. Dans ses temps libres, il aime jouer au tennis, dessiner, écouter de la musique et prendre soin de ses chiens.

Joshua Clarke

Il, iel, elle

Joshua Clarke

Il, iel, elle

Joshua Clarke (il, iel, elle) a à cœur diverses initiatives en santé mentale. Les télé-réalités canadiennes et les romans d’amour entre personnes queers occupent une place de choix dans ses temps libres. Son désir pour l’avenir est de jumeler une approche culinaire au bien-être mental.

Kade Nolan

Elle, il, iel

Kade Nolan

Elle, il, iel

Kade Nolan (elle, il, iel), Anishinaabe-kwe de la Première Nation crie de Missanabie, a grandi à Brampton, en Ontario, et se rend chaque été sur la terre traditionnelle des Cris de Missanabie, dans le nord de l’Ontario, pour participer à des enseignements autochtones. Souhaitant servir sa communauté, Kade détient le grade de maître de 1re classe des cadets de la Marine royale canadienne et a acquis de l’expérience en tant que membre d’équipage d’un grand voilier. À son école secondaire, Kade fait partie du programme de Majeure Haute Spécialisation (MHS) dans le secteur des arts et de la culture. Artiste, peintre et illustratrice, Kade se passionne pour la création artistique depuis l’enfance. Ses œuvres ont été présentées lors d’une cérémonie de vérité et de réconciliation organisée en 2023 à Brampton, et sont maintenant exposées à l’hôtel de ville de Brampton. Kade a également présenté ses œuvres à l’exposition d’art autochtone PIXEL, ce qui a contribué à renforcer son lien avec l’art et sa culture. Ses propres problèmes de santé mentale et son trouble de l’apprentissage lui ont fait prendre conscience de la stigmatisation qui peut toucher bon nombre de jeunes. Cette expérience a renforcé son objectif de défendre les intérêts des jeunes, leur santé mentale et leur bien-être. Kade milite en faveur de la communauté 2SLGBTQ+ et est membre du conseil de la jeunesse de la Première Nation crie de Missanabie.

Une photo de Laetitia Satam

Laetitia Satam

Elle

Laetitia Satam

Elle

Laetitia Satam (elle) a commencé à s’intéresser à la santé mentale à 12 ans, en faisant du bénévolat pour Jeunesse, J’écoute. Aujourd’hui âgée de 20 ans, elle est coprésidente du CNJ et du conseil d’administration de Jeunesse, J’écoute. Elle est également membre du cabinet de la campagne de Jeunesse, J’écoute. Ayant habité à divers endroits au pays, de la Colombie-Britannique à Terre-Neuve-et-Labrador, Laetitia souhaite remédier aux inégalités dans l’accès aux services en matière de santé mentale, en particulier pour les personnes des groupes méritant l’équité et des collectivités éloignées. Étudiante de deuxième année en nutrition à l’Université de l’Alberta, elle détient une mineure en santé mondiale et un certificat en apprentissage international. Elle se passionne pour les pratiques de santé holistiques et travaille comme chercheuse sur une grande variété de sujets liés à la nutrition et au bien-être.

Une-photo-de-Maxine-Joly-Chevrier

Maxine Joly-Chevrier

Elle

Maxine Joly-Chevrier

Elle

Maxine Joly-Chevrier (elle) est étudiante de deuxième année en médecine à l’Université de Montréal. Elle est membre bénévole du CNJ de Jeunesse, J’écoute depuis 2018. La santé publique, l’engagement communautaire et les technologies de rupture qui ont le potentiel d’optimiser les soins à la patientèle lui tiennent particulièrement à cœur. Maxine est la fondatrice et la présidente de « Et si on se racontait? », un programme intergénérationnel en partenariat avec l’organisme à but non lucratif Contact Aînés, qui vise à mettre en relation des personnes âgées et des jeunes par téléphone. Sur la base de ces échanges téléphoniques, un livre intergénérationnel est rédigé, imprimé et publié chaque année. Dans ses temps libres, Maxine aime faire du sport et des activités de plein air.

 

Une photo de Might Gouta

Might Gouta

Il

Might Gouta

Il

Might Gouta (il) étudie la philosophie à l’Université de Toronto. Il s’implique activement auprès d’organismes pour la jeunesse, ce qui lui a fait prendre conscience de la nécessité d’agir. En tant que joueur de rugby universitaire, il comprend certains des défis auxquels les athlètes peuvent faire face, ce qui le motive à parler de santé mentale dans l’espoir de donner aux autres les moyens d’agir. Might se consacre à construire des ponts et à résoudre certains problèmes au sein de la communauté sportive, entre autres. Son parcours en philosophie et en théologie l’a amené à réfléchir aux textes de la Bible, lui permettant d’adopter une approche holistique dans son travail de représentation. Désireux de changer les choses, Might est passionné par l’engagement communautaire et saisit toutes les occasions de créer des liens avec les autres. En plus du rugby, il aime prendre part à divers projets dans sa collectivité, apprendre et se détendre.

Une photo de Paniz Arbabi

Paniz Arbabi

Elle

Paniz Arbabi

Elle

Ayant traversé la pandémie de COVID-19 alors qu’elle était jeune, Paniz Arbabi (elle) comprend bien les ravages qu’elle a causés chez bon nombre de jeunes et d’autres groupes démographiques. Cette expérience la motive à aider les autres autant qu’elle le peut, dans l’espoir que de plus en plus de personnes puissent obtenir le soutien dont elles ont besoin. Paniz a découvert Jeunesse, J’écoute par le biais d’une affiche à son école. Elle a communiqué avec l’organisme pour savoir s’il existait des occasions d’aider les autres et a décidé de se joindre au CNJ. Dans ses temps libres, Paniz s’adonne à l’art et au patinage artistique. Elle aime aussi s’entraîner et découvrir de nouvelles choses.

Paula

Elle

Paula

Elle

Inspirée par ses propres expériences, Paula (elle) milite en faveur d’un accès inclusif et équitable aux services de santé mentale. Elle s’est beaucoup impliquée dans des initiatives pour les jeunes en enseignant l’escalade. C’est ainsi qu’elle a commencé à s’intéresser aux jeunes et à leur bien-être. Monitrice d’escalade et conseillère de camp auprès des jeunes pendant environ cinq ans, elle a développé une perspective diversifiée sur les expériences des jeunes. Au baccalauréat, elle a réalisé un projet sur l’inclusion et le patinage artistique. Ce projet, combiné à son expérience professionnelle, l’a amenée à se joindre au CNJ. Dans ses temps libres, elle s’adonne à la revente de jeux vidéo, au soccer et au créacollage.

Une photo de Raissa Amany

Raissa Amany

Elle

Raissa Amany

Elle

Raissa Amany (elle) est étudiante de premier cycle en sciences de la santé à l’Université d’Ottawa. Ayant une expérience personnelle du système de santé mentale en Ontario, Raissa milite en faveur de l’amélioration de l’accessibilité, de l’équité et de l’engagement des jeunes dans ce secteur. Désireuse d’apporter un changement à l’échelle des systèmes, elle est codirectrice générale de la Table ronde des jeunes Canadiens sur la santé et siège au conseil consultatif des jeunes de l’Institut du savoir sur la santé mentale et les dépendances chez les enfants et les jeunes. Elle occupe aussi divers postes de direction, de recherche et de conseil dans les secteurs de la santé mentale et des soins de santé pédiatriques. Dans ses temps libres, elle aime découvrir de nouveaux aliments, analyser à l’excès les émissions médicales et jouer au curling.

Ray Manji

Il

Ray Manji

Il

Ray Manji (il) sait que pour les personnes s’identifiant comme des hommes, il peut être mal vu de parler de santé mentale et de chercher du soutien. S’identifiant lui-même comme un homme, il sait à quel point il peut être difficile de s’ouvrir ou de demander de l’aide. C’est pourquoi il s’efforce d’aider les autres à se sentir à l’aise avec leurs émotions, avec eux-mêmes et avec le fait de demander de l’aide. En tant que sportif, il comprend que la pression et les attentes liées au sport peuvent avoir une incidence sur la santé mentale. Il souhaite donc réduire la stigmatisation entourant le fait de parler ouvertement de santé mentale dans les communautés sportives. Il veut que tout le monde sache qu’il est normal de ne pas toujours se sentir bien et que de l’aide existe. À l’école, Ray a joué de nombreux rôles de leadership, notamment en tant que dirigeant d’un club et de membre du conseil étudiant. Il s’efforce de faire de sa collectivité un meilleur endroit. Il est bénévole au refuge pour femmes de sa ville et est moniteur de natation dans une université voisine. Dans ses temps libres, Ray aime faire de la musculation, regarder des parties de soccer et jouer à des jeux vidéo.

Rick Aiyer

Il

Rick Aiyer

Il

Rick Aiyer (il) a voyagé au Canada, en Europe, en Asie de l’Est et au Moyen-Orient. Ses voyages lui ont fait prendre conscience des inégalités et des barrières persistantes en matière d’accès aux services de santé mentale, tant à l’échelle nationale que mondiale, en particulier dans les collectivités rurales et méritant l’équité. Il a commencé à militer pour l’amélioration des services et la déstigmatisation des soins de santé mentale à l’école secondaire, à titre de représentant des élèves au conseil d’administration de son établissement. Depuis 2019, il poursuit ce travail par l’intermédiaire de Jeunesse, J’écoute. Étudiant en droit à l’université, Rick est un mentor et un grand frère pour les étudiant·e·s de première année, ce qui l’amène souvent à discuter de la recherche d’un équilibre entre les études et le bien-être. En dehors de l’école, Rick s’implique depuis peu auprès d’un organisme à but non lucratif du Québec qui appuie les nouvelles arrivantes et les femmes racialisées. Auparavant, il a siégé au Comité consultatif national sur la jeunesse de la GRC, où il a appuyé l’élaboration des programmes de mobilisation des jeunes. Rick maîtrise l’anglais et le français, et a une bonne connaissance du mandarin, de l’hindi et du tamoul. Il adore skier et visiter des marchés fermiers.

Rukshika Krishnamoorthy

Elle

Rukshika Krishnamoorthy

Elle

Rukshika Krishnamoorthy (elle) est passionnée par la diversité culturelle. Elle a été témoin de racisme et noté la manière dont il peut affecter la santé mentale et le bien-être des gens. Elle souhaite soutenir les personnes faisant face au racisme afin de minimiser ses effets sur leur santé mentale et leur bien-être. À l’école, elle est présidente d’un club culturel, Zaga-Gon Cultural, qui met en lumière la diversité et permet aux gens de célébrer leur culture. Rukshika s’adonne à la danse, à la peinture et à la lecture. Elle pratique également une danse culturelle appelée Bharatanatyam et aime monter des mini-spectacles avec ses frères et sœurs.

Sanjeevani Kumar

Elle

Sanjeevani Kumar

Elle

Sanjeevani Kumar (elle) se soucie grandement du bien-être mental et émotionnel des autres en raison de ses propres problèmes de santé mentale; elle souhaite redonner à d’autres jeunes et les soutenir. Elle veut que les jeunes fassent partie de la conversation lorsque vient le temps de mettre en place des services qui leur sont destiné·e·s. Son travail au sein du Comité d’engagement jeunesse d’Ottawa (CEJO) et de nombreuses autres initiatives pour la jeunesse l’a amenée à faire partie du CNJ. Sanjeevani adore l’art et la danse. Ses œuvres ont été exposées en Europe, et elle a exécuté une danse appelée Odissi sur la colline du Parlement.

Serena Bains

Elle

Serena Bains

Elle

Serena Bains (elle) veut aider à lutter contre la stigmatisation entourant la santé mentale et éduquer les autres à ce sujet, car elle a observé les effets des problèmes de santé mentale de nombreuses façons. En tant que personne de couleur, elle se consacre tout particulièrement à l’amélioration des services de santé mentale pour les personnes vivant dans des collectivités isolées et les membres de groupes méritant l’équité. Comme étudiante athlète, elle désire déstigmatiser les enjeux de santé mentale dans le sport, ce qu’elle promeut dans sa communauté locale. Ses œuvres d’art ont été exposées dans une galerie. Lorsqu’elle n’est pas en train de s’entraîner ou d’écouter de la musique, elle aime passer du temps avec ses amis.

Une photo de Stevie Lanigan

Stevie Lanigan

Il, iel

Stevie Lanigan

Il, iel

Stevie Lanigan (il, iel) souhaite s’inspirer de ses expériences personnelles pour changer les choses de manière significative. Il s’est joint au CNJ pour aider à façonner les services de Jeunesse, J’écoute afin qu’ils puissent offrir davantage de soutien aux jeunes qui font face à des problèmes interpersonnels. Stevie soutient des causes qui lui tiennent à cœur et considère son implication dans le CNJ comme une occasion de contribuer à la création d’un véritable changement. Il croit qu’il est important d’accorder la priorité à la santé mentale, peu importe l’âge, et se réjouit de faire partie d’un organisme qui met l’accent sur cet aspect essentiel du bien-être.

Jeunesse, J’écoute reconnaît l’importance du leadership Autochtone dans toutes ses activités. Sous la direction du gestionnaire des Initiatives Autochtones et avec la collaboration de notre comité interne Initiatives axées sur les Autochtones, nos programmes Autochtones sont également dirigés par un Conseil consultatif Autochtone externe.

Notre Conseil consultatif Autochtone est composé d’experts Inuit, Métis et des Premières Nations, dont la moitié sont des jeunes ayant fait preuve d’un engagement fort à l’égard du bien-être mental, émotionnel et spirituel des jeunes Autochtones. Nous vous invitons à en apprendre plus à propos de Trouver l’espoir : Stratégie d’action de Jeunesse, J’écoute pour soutenir les jeunes des Premières Nations, Inuit et Métis, et comment vous pouvez soutenir cette importante initiative.

Photographe : Jon Durocher

  • Ashley Cummings
  • Breanna Laggo
  • Brooke Supernault
  • Carole Shankaruk
  • Emily Bennett
  • Jacqueline Parrish
  • Jadyn Normore
  • Justin Broderick
  • Kayla Way
  • Louise Cervini
  • R. Stacey Laforme
  • Shania Clark

Jeunesse, J’écoute s’engage à promouvoir la santé mentale et le bien-être des jeunes originaires d’Afrique, des Caraïbes et de la communauté noire. Nous reconnaissons que ce travail doit être réalisé avec l’appui des dirigeants noirs, d’où le Conseil consultatif Noir. Ce conseil, dont la moitié des membres ont 29 ans ou moins, est composé de 12 personnes issues de la diaspora africaine. Le Conseil consultatif Noir regroupe des vécus d’une grande diversité, et tous ses membres sont motivés par un engagement assidu envers l’excellence et la joie au sein de la communauté noire. De plus, le conseil comprend une place réservée aux membres du conseil d’administration de Jeunesse, J’écoute.

Le Conseil consultatif Noir agit sous la direction de notre responsable des stratégies pour les jeunes Noirs, une initiative soutenue par la The Slaight Family Foundation. Le Conseil fournit des avis d’experts et des retours d’information au sujet de « Surmonter propulsé par Jeunesse, J’écoute », le premier service national bilingue de soutien à distance en santé mentale pour les jeunes Noirs, accessible en tout temps.

Photographe : Cesar Ghisilieri

Cerfs-volants sur une plage
Photo de Hannan Mohamud

Hannan Mohamud

elle

Hannan Mohamud

elle

Chercheuse primée dans le domaine de l’élaboration de politiques, Hannan (elle) a su démontrer son efficacité dans l’engagement et la mobilisation des citoyens. Dans le cadre de ses études de premier cycle à l’Université de l’Alberta, qu’elle a terminées en 2019, Hannan a suivi une double licence en psychologie et en sociologie. Ses recherches ont porté sur l’importance de la compréhension des impacts de l’oppression et des traumatismes historiques et actuels sur l’élaboration des politiques et la prise de décisions.

Hannan est actuellement étudiante en droit à la section de common law de la Faculté de droit à l’Université d’Ottawa. Hannan a conseillé des partis politiques, offert des services de consultation à des organisations et a rédigé, en tant que pigiste, des écrits sur la nécessité d’analyses croisées et critiques du concept de race. Elle a été élue par ses pairs au Bureau des gouverneurs de l’Université d’Ottawa et a récemment rejoint le conseil d’administration du Conseil canadien des femmes musulmanes.

Photo de Evelyn Bradley

Evelyn Bradley

elle

Evelyn Bradley

elle

Evelyn Bradley (elle) est la propriétaire de la firme-conseil en diversité, équité et inclusion Bradley Consulting. Elle travaille avec des organismes à but non lucratif, des entreprises et des universités pour élaborer du matériel axé sur une programmation culturellement compétente. Sa passion pour la nourriture, la diversité culturelle et la communauté est ancrée dans tous les aspects de son identité personnelle.

Photo de Kafiya Mudey

Kafiya Mudey

elle

Kafiya Mudey

elle

Kafiya Mudey (elle) est née en Somalie et a grandi à Toronto. Une militante qui a contribué à l’organisation de Black Lives Matter à Vancouver, Kafiya a créé et organisé des événements tels que Know Your Rights, A Night of Black Magic et March on Pride. De concert avec la Hogans Alley Society, elle a également organisé des discussions et des visites artistiques. Kafiya s’intéresse vivement à la défense des droits, à la protection de la vie privée et des droits des personnes, aux arts et à bien d’autres sujets.

Photo de Lianne Hannaway

Lianne Hannaway

elle

Lianne Hannaway

elle

Lianne Hannaway (elle) est comptable professionnelle agréée (CPA), directrice financière chevronnée et investisseuse. Elle aide les propriétaires d’entreprises de première génération qui gagnent un revenu à six chiffres ou même plus (mais dont le compte bancaire ne reflète pas cette réalité) à parvenir à la liberté financière et à prendre le contrôle des finances de leur entreprise. Elle est membre du conseil d’administration et trésorière du Fonds Égalité, une alliance novatrice qui soutient les organisations de défense des droits des femmes et les mouvements féministes dans le monde entier grâce à un soutien de 300 millions de dollars du gouvernement canadien. Elle est également membre du conseil d’administration de Jeunesse, J’écoute, le seul service de soutien national offrant des conseils professionnels en ligne et par téléphone, ainsi qu’un soutien par messagerie texte assuré par des bénévoles aux jeunes de tout le Canada, en français et en anglais, 24 heures par jour, 7 jours par semaine. Elle était auparavant associée consultante chez KPMG et a occupé divers postes de direction financière au sein du Groupe TMX.

Photo de Martha Nduwayo

Martha Nduwayo

elle

Martha Nduwayo

elle

Martha (elle) est une organisatrice noire passionnée par le militantisme, l’autonomisation communautaire et la santé mentale, en particulier au sein de la communauté noire.

Martha est établie dans la région Anishinaabe/Ottawa, mais Tio’tia:ke/Montréal occupe toujours une place importante dans son cœur. En tant que membre du Black Healing Fund, elle se consacre à la traduction, à l’administration financière et aux demandes de subventions.

Photo de Mdu Mhlanga

Mdu Mhlanga

il/lui

Mdu Mhlanga

il/lui

Mdu (il/lui) est actuellement candidat à la maîtrise en affaires mondiales de la Munk School of Global Affairs and Public Policy de l’Université de Toronto. Il travaille au Conseil canadien pour la réussite des jeunes, où il contribue à la création et à l’amélioration des infrastructures qui aident les jeunes Noirs à obtenir un emploi durable. En marge de l’école, il aime faire de la lecture sur la finance et l’économie, et souhaite devenir conseiller en stratégie à plus long terme.

Photo de Melissa Booker

Melissa Booker

elle

Melissa Booker

elle

Suite à son baccalauréat en études de la santé au campus St. George de l’Université de Toronto, Melissa Booker (elle) a obtenu en 2019 une maîtrise en évaluation de la santé à l’Université de Waterloo. Pour satisfaire aux exigences de son diplôme, Melissa a effectué un stage dans le programme ontarien de soutien en lien avec le deuil et la résilience (AIDS Bereavement and Resiliency Program of Ontario) et a obtenu un poste d’assistante d’enseignement pour le cours Foundations for Program Evaluation (HLTH614). Ses principaux intérêts de recherche sont la santé mentale et l’accès à des soins respectueux de la culture pour les populations noires et LGBTQ+, ainsi que l’épidémiologie en lien avec les VIH et les soins de santé sexuelle.

La recherche de premier cycle de Melissa était axée sur les obstacles au recours aux services de santé sexuelle auxquels font face les femmes ayant des rapports sexuels avec des femmes vivant au Canada. Elle a alors commencé à travailler en tant qu’assistante de recherche à l’hôpital St. Michael’s avec le Centre for Global Health Research, soutenant des études épidémiologiques de grande envergure visant à prévenir la mortalité et à améliorer les résultats en matière de santé dans les pays à revenu faible et moyen. Elle continue de renforcer ses compétences en matière de recherche et de démontrer son engagement en faveur de l’équité en santé et de la justice sociale en faisant du bénévolat pour CANVAS Arts Action Programs, une organisation artistique sans but lucratif qui encourage le désapprentissage de la violence sexiste, de la violence sexuelle, de l’homophobie et de la transphobie.

Photo de Neyna Dansoh

Neyna Dansoh

il/lui

Neyna Dansoh

il/lui

Neyna (il/lui) est né au Ghana et a grandi à Toronto où il réside actuellement. Il est un professionnel de la consultation en médias numériques avec plus de 10 ans d’expérience en vente, marketing numérique et création de partenariats médiatiques, notamment à Rogers Sports & Media, à St. Joseph Media et présentement à Spotify, pour n’en citer que quelques-uns. Ses domaines d’expertise comprennent la consultation stratégique en matière de médias, l’identification d’opportunités d’augmentation des revenus, l’entretien de relations clés et la croissance d’une organisation par le développement de nouvelles affaires. En tant que jeune homme Noir ayant travaillé dans le monde des affaires pendant la majeure partie de sa carrière, Neyna est pleinement conscient du manque de représentation des Noirs dans le secteur corporatif, en particulier aux postes de direction des sociétés de publicité et de médias. En tant que leader, le mentorat est un domaine d’intérêt essentiel pour Neyna. Il a aidé de nombreux membres de la communauté Noire qui lui ont demandé de l’aide pour mener leur propre carrière dans la publicité et les médias. Son espoir est de voir un jour une représentation plus diversifiée dans les postes de direction et de haute gestion au sein des entreprises.

Photo de Tee Garnett

Tee Garnett

iel

Tee Garnett

iel

Tee Garnett (iel) élabore depuis plus de 20 ans des services fondés sur l’équité et l’inclusion auprès de communautés et de programmes marginalisés. Toutes ses actions ont pour but de mettre en lumière les barrières systémiques intrinsèques. Son travail de cadre supérieur procure l’expertise nécessaire à l’accompagnement des dirigeants dans la gestion du changement, et son ouverture d’esprit avérée invite chacun à se sentir à l’aise, pris en compte et solidaire. Grâce à sa démarche d’équité transformationnelle, Tee apporte un soutien cognitif psycho-éducatif aux dirigeants qui souhaitent créer des lieux de travail plus équitables et plus sûrs.

Photo de Tyjondah Kerr

Tyjondah Kerr

elle

Tyjondah Kerr

elle

En 1994, alors qu’elle terminait son diplôme en psychologie à l’Université de Windsor, Tyjondah (elle) a entamé sa carrière dans le secteur du jeu au Casino de Windsor. En 1999, elle a commencé à travailler pour l’OLG (la Société des loteries et des jeux de l’Ontario) et a occupé des postes de gestion des machines à sous de la Société aux hippodromes Mohawk et Woodbine. Tout au long de ses 20 ans de carrière chez OLG, Tyjondah a assumé des rôles de leadership progressistes.

Elle est actuellement directrice de l’équité, de la diversité et de l’inclusion en lien avec le pôle « Personnes et culture » de l’OLG. Elle supervise le Conseil de la diversité et de l’inclusion de la Société et d’autres groupes de ressources pour les employés (GRE). Tyjondah est responsable de la stratégie d’équité, de diversité et d’inclusion de l’OLG et contribue à créer un sentiment d’appartenance pour ses employés.

En 2019, Tyjondah a reçu le prix Vaike Murusalu Empowerment Award de l’OLG. L’importance qu’elle accorde au leadership et au fait de donner à chacun les moyens d’atteindre ses objectifs a été sa principale motivation dans tous les postes qu’elle a occupés.

En 2020, dans un rapport rédigé par l’honorable Jean Augustine, Tyjondah a été reconnue comme l’une des 100 femmes noires les plus accomplies au Canada.

Tyjondah est mariée et mère de deux enfants. Elle habite à Brampton, en Ontario.

Photo de Winjoy Tiop

Winjoy Nyariaki Tiop

elle

Winjoy Nyariaki Tiop

elle

Winjoy Nyariaki Tiop (elle) est née à Nairobi (Kenya) de parents sud-soudanais et kenyans. Elle avait cinq ans au moment où sa famille a immigré au Canada. Elle poursuit actuellement des études de premier cycle en chimie et en informatique à l’Université de Calgary.

Active au sein de sa communauté, Winjoy est bénévole pour divers organismes, incluant le Football Hockey Link (FHL), le South Sudanese Youth of Canada (SSYC) et le Centre for Newcomers; elle est aussi la fondatrice de Golden Mti. Le FHL aide les jeunes néo-canadiens à développer, par le biais du sport, leur sentiment d’appartenance et leur sens de l’initiative. Le SSYC est une organisation qui met en relation la jeunesse sud-soudanaise à travers le Canada afin de favoriser l’intégration holistique au sein des collectivités tout en créant un noyau solide de jeunes décideurs. L’organisme a coordonné et réalisé une série de rencontres nationales dans plusieurs provinces pour la jeunesse sud-soudanaise. Winjoy participe à la recherche communautaire pour le Centre for Newcomers, en particulier à son initiative régionale de cinq ans visant à normaliser la gestion des services conçus pour permettre aux jeunes arrivants de s’installer au sein de leur nouvelle collectivité. Pour sa part, Golden Mti s’attaque aux obstacles à l’éducation postsecondaire auxquels sont confrontés les enfants de personnes autochtones, noires et de couleur (PANDC) en fournissant à ces jeunes les ressources nécessaires à leur réussite par le biais de tuteurs professionnels, d’ateliers et de mentorat.

Immigrante de première génération arrivée au Canada comme réfugiée, Winjoy reconnaît l’importance d’offrir aux jeunes les services dont ils ont besoin. Voilà pourquoi elle s’engage à pallier les lacunes perçues.

Vous pouvez changer et sauver la vie de nombreux jeunes.

C’est grâce à l’appui de notre communauté qui ne cesse de croître que Jeunesse, J’écoute est en mesure d’offrir des services virtuels en santé mentale sans frais aux jeunes de partout au pays, 24 heures par jour, 7 jours par semaine. Votre générosité permet d’assurer qu’il y aura toujours quelqu’un pour aider les jeunes peu importe le problème et quelle qu’en soit l’ampleur.

Donnez pour changer et sauver des vies.

Donner

Joignez-vous à nous alors que nous innovons pour l’avenir du Canada.

S’associer

Soutenez les jeunes en donnant de votre temps.

Devenir bénévole