Que sont les troubles alimentaires ?

Les troubles alimentaires sont des problèmes sérieux qui peuvent avoir des conséquences permanentes sur la santé. Souffrir d’un trouble alimentaire peut être difficile et pénible, mais il est possible de s’en sortir.

Les gens croient souvent que les troubles de l’alimentation sont liés au poids ou à l’apparence. En fait, ces troubles n’ont rien à voir avec la nourriture; ils sont plutôt liés à la façon dont une personne se sent et à ce qu’elle vit.

Ce que tu dois savoir à propos des troubles de l’alimentation :

  •     Les troubles alimentaires sont fréquents parmi les jeunes.
  •     Les personnes souffrant de troubles de l’alimentation sont de tous genres (c.-à-d., toutes formes corporelles et toutes grosseurs).
  •     Un trouble alimentaire peut avoir à sa source un régime, mais n’a en réalité rien à voir avec la nourriture.
  •     Si tu souffres d’un trouble alimentaire, ce n’est pas de ta faute.
  •     Les personnes souffrant d’un trouble de l’alimentation ont besoin de gentillesse et de soutien de la part des autres.
  •     Il est possible d’obtenir de l’aide.

Types de troubles alimentaires

Il existe trois principaux types de troubles alimentaires :

1. Anorexie 

Les jeunes qui souffrent d’anorexie perdent beaucoup de poids en limitant exagérément leur consommation de nourriture. Ils peuvent s’imposer des règles très sévères en matière de nourriture et d’exercice physique, et ils ont généralement une image corporelle négative d’eux-mêmes. Ils se croient « plus gros », même si leur poids est insuffisant pour leur âge et leur taille. Peu importe leur minceur ou le nombre de livres perdues, ça ne semble jamais suffisant. Ils ont aussi une peur épouvantable de prendre du poids.

2. Boulimie 

Ceux qui souffrent de boulimie mangent une grande quantité de nourriture puis se purgent (ou se débarrassent de la nourriture) en vomissant, en prenant des laxatifs, en s’entraînant ou en limitant ce qu’ils mangent. Ils sont incapables de se contrôler lorsqu’ils mangent et se sentent ensuite honteux et coupables.

3. Hyperphagie boulimique 

Les jeunes atteints d’hyperphagie boulimique mangent une grande quantité de nourriture en peu de temps, mais contrairement aux personnes boulimiques, ils ne tentent pas de se purger par la suite. Ils sentent qu’ils n’ont plus le contrôle lorsqu’ils mangent et ont des sentiments de honte et de culpabilité par la suite.

Les effets des troubles de l’alimentation sur la santé

Les troubles de l’alimentation peuvent avoir des répercussions à court et à long termes sur la santé. Les effets des restrictions alimentaires, de consommation excessive de nourriture, des purges et de l’exercice excessif comprennent entre autres :

  •     des pertes de conscience ou des épisodes d’évanouissement;
  •     des épisodes de faiblesse ou de fatigue;
  •     les cheveux minces;
  •     de petits cheveux fins sur le visage ou le dos;
  •     une basse température corporelle (toujours avoir froid);
  •     des douleurs à l’estomac ou des problèmes de digestion fréquents;
  •     des battements cardiaques irréguliers.

En plus de divers effets physiques, les troubles alimentaires peuvent avoir un impact négatif sur la façon dont tu te sens et influencer tes relations avec ta famille et tes amis. Par exemple, un trouble alimentaire peut t’amener à vouloir passer plus de temps seul, à l’écart de ta famille et de tes amis (surtout lors des repas).

Si tu penses avoir un trouble de l’alimentation, il est possible d’obtenir de l’aide. Tu peux toujours appeler Jeunesse, J’écoute au 1 800 668-6868.

Pourquoi les gens développent-ils des troubles alimentaires ?

On pourrait penser qu’un trouble alimentaire est une question de nourriture et de poids, mais il s’agit plutôt d’une façon d’affronter ses problèmes et de gérer ses émotions.

Parfois, ceux qui se sentent dépassés par leurs problèmes ou leurs sentiments tentent de compenser en exerçant un contrôle sur la nourriture qu’ils ingèrent ou sur leur poids. Cela peut être la première étape du développement d’un trouble alimentaire.

Divers facteurs peuvent augmenter le risque qu’un jeune développe un trouble alimentaire, par exemple :

•    Les régimes

Un trouble alimentaire est souvent précédé d’un régime. Ce qui semblait initialement un petit objectif de perte de poids devient un régime excessif et un désir fervent de perdre de plus en plus de poids.

•    Pauvre estime de soi

Les personnes avec une faible estime d’elles-mêmes ne s’aiment pas et ne se trouvent pas « assez bonnes ». Dans une culture où l’apparence physique est souvent une mesure du succès, la perte de poids peut sembler être une façon de s’aimer davantage.

•    Mauvaise image corporelle

L’image corporelle est la façon dont tu perçois et te sens par rapport à ton corps. Les personnes avec une image corporelle négative pensent souvent trop à « améliorer » leur corps en contrôlant leur nourriture, leur poids et leur activité physique. Un jeune qui a une mauvaise image corporelle croira plus facilement les messages diffusés dans les médias (revues, vidéoclips, etc.) concernant ce qu’on « devrait » avoir l’air.

•    De mauvaises expériences

Des expériences soudaines ou difficiles, comme la perte d’un ami proche, une maladie grave d’un membre de la famille, un déménagement dans une nouvelle ville/école, ou un traumatisme suite à un abus ou une agression, peut augmenter le risque de développer un trouble alimentaire.

•    Autres problèmes

Les troubles alimentaires peuvent être une façon d’affronter les difficultés de la vie. Les problèmes familiaux, les pressions sociales et le stress lié aux études peuvent tous contribuer au développement d’un trouble alimentaire.