Le nombre de « vapoteurs » augmente. Voici quelques faits.

C’est quoi au juste le vapotage? Est-ce plus nocif que le tabagisme? C’est difficile d’arrêter? Voilà quelques questions que tu t’es probablement déjà posées à propos du vapotage, cette méthode qui permet de consommer des substances d’une nouvelle façon. Nous ne savons pas encore beaucoup de choses au sujet du vapotage, surtout au niveau des répercussions sur les jeunes et les conséquences de cette pratique à long terme. Comme pour le tabagisme et la consommation de substances, il est important de se renseigner sur le vapotage pour faire des choix éclairés. Voici ce qu’il faut savoir.

C’est quoi le vapotage?

Le vapotage se rapproche de fumer la cigarette. Lorsqu’on vapote, on inspire une vapeur (comme un aérosol ou de la vapeur d’eau) au moyen d’une cigarette électronique (ou mod, pod, stylo de vapotage, inhalateur électronique ou vape). La vapeur peut contenir des produits chimiques (y compris de la nicotine) qui donnent l’impression de fumer la cigarette. Certaines personnes se tournent également vers les cigarettes électroniques afin de consommer du cannabis.

Pourquoi certaines personnes choisissent-elles de vapoter?

Les gens peuvent décider de s’adonner au vapotage pour une foule de raisons, y compris parce qu’ils :

  • sont curieux ou veulent en faire l’expérience;
  • veulent essayer des saveurs ou savourer celles-ci;
  • veulent faire comme leurs amis, des membres de leur famille, etc.;
  • pensent que le vapotage est moins dangereux que les cigarettes (ou pas du tout dangereux);
  • utilisent la cigarette électronique comme solution de rechange à la cigarette classique;
  • pensent que le vapotage est plus souvent permis ou autorisé que la cigarette;
  • aiment faire des formes avec la vapeur qu’ils expirent;
  • utilisent le vapotage comme un outil de gestion du poids.

Le vapotage est-il moins nocif que le tabagisme?

Sur les médias sociaux, la cigarette électronique est souvent présentée comme une solution de rechange plus sécuritaire et moins nocive que la cigarette classique. Il ne faut cependant pas oublier qu’on mène encore des recherches pour déterminer les effets et la sécurité du vapotage. D’après les études qui ont été menées, le vapotage n’est pas nécessairement plus ou moins nocif que le tabagisme, mais les effets et les risques de ces deux habitudes pourraient se ressembler.

Quels sont les risques possibles du vapotage?

Les scientifiques essaient encore de comprendre les effets possibles du vapotage. Comme il existe de nombreux facteurs différents (p. ex. dispositif individuel, marque, lot, ingrédients, etc.), il est difficile de déterminer avec précision les effets du vapotage. Il existe cependant quelques risques potentiels pour la santé et d’autres désagréments qu’il est important de connaître :

  • Les effets à court terme du vapotage peuvent comprendre une irritation de la bouche ou de la gorge, des nausées, de l’anxiété, des troubles de l’humeur et de l’insomnie.
  • La cigarette électronique ne contient pas de tabac et contient moins de produits chimiques (et en moins grandes quantités, quand elle en contient) que la cigarette classique. L’utilisation de la cigarette électronique en remplacement de la cigarette classique pourrait donc réduire ton exposition à certains composés cancérigènes.
  • La cigarette électronique contient cependant des produits chimiques toxiques, et les effets à long terme du vapotage sont encore inconnus.
  • Les cigarettes électroniques peuvent entraîner une dépendance. Elles peuvent contenir de la nicotine, une substance qui crée une dépendance et que l’on trouve également dans les cigarettes. La nicotine peut avoir de nombreux effets secondaires, y compris un effet coupe-faim, et peut avoir une influence négative sur les poumons, le cœur, la mémoire et la concentration. Il semblerait que certaines marques de cigarettes électroniques indiquent mal la quantité de nicotine que contiennent leurs produits; tu pourrais donc inhaler plus de nicotine que tu ne le penses. Certaines personnes choisissent d’utiliser des produits « aromatisés seulement » plutôt que des produits « aromatisés et contenant de la nicotine ».
  • Les publicités vantent les mérites de l’utilisation de la cigarette électronique en vue de renoncer au tabac ou de fumer moins, mais nous ne savons pas encore s’il s’agit d’une approche efficace.
  • Certaines études concluent que l’utilisation de cigarettes électroniques peut mener au tabagisme. Bon nombre des personnes qui vapotent ont déjà fumé la cigarette ou utilisent la cigarette électronique et la cigarette classique en même temps.
  • Il existe encore des risques liés à la fumée secondaire, mais le risque de préjudice est moins important pour les passants qu’avec la cigarette classique.

Comment puis-je me protéger?

Comme pour le tabagisme, vous pouvez mettre en pratique des conseils d’utilisation sécuritaire pour essayer d’arrêter de vapoter. Il est important de se souvenir qu’il peut être difficile de renoncer au vapotage, mais qu’il est possible d’y parvenir, même si tu dois t’y prendre plusieurs fois. Tu peux :

  • discuter du vapotage, de ta santé et de la façon d’arrêter de vapoter à ton professionnel de la santé;
  • écrire toutes les raisons pour lesquelles tu veux arrêter de vapoter et afficher cette liste à un endroit où tu la verras souvent;
  • dire à ceux qui t’entourent que tu souhaites arrêter de vapoter pour qu’ils t’aident à y parvenir;
  • choisir une « date d’abandon » et essayer de la respecter;
  • demander à un ami d’arrêter de vapoter avec toi;
  • devenir membre d’un groupe de soutien ou commencer ton propre groupe;
  • consulter Ressources Autour de Moi pour connaître les services de soutien pour dépendance à des substances qui sont offerts près de chez toi;
  • te récompenser pour chaque étape que tu franchis.

Si tu as des questions à propos de la consommation de substances et comment arrêter, tu peux toujours en parler avec un professionnel de la santé ou un adulte de confiance. Tu peux contacter Jeunesse, J’écoute 24 heures par jour, 7 jours semaine, pour obtenir du soutien par messagerie texte, téléphone ou notre service Clavardage en direct. Nous sommes là pour toi!


Besoin de plus d'infos ou de soutien? Communique avec Jeunesse, J'écoute 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.