Questionnaire : Réflexion sur les sentiments de tristesse

Il est normal de parfois ressentir de la tristesse ou du désespoir. Ces sentiments sont des réactions très communes face aux événements de la vie. Ces sentiments peuvent parfois être passagers, alors que dans d’autres cas, ils semblent vouloir persister. Ce questionnaire, conçu pour te permettre de faire le point avec toi-même et d’évaluer comment tu te sens, peut également t’aider :

  • à comprendre à quel point la tristesse peut être problématique pour toi;
  • à identifier des expériences ou des sentiments qui te sont nouveaux;
  • à découvrir des ressources qui pourraient t’être utiles;
  • à décrire tes sentiments lors d’échanges avec Jeunesse, J’écoute ou une personne de confiance.

Après avoir rempli ce questionnaire, des lectures et outils en lien avec ton bien-être et obtenir du soutien te seront suggérés. N’oublie pas que la décision d’obtenir de l’aide, ainsi que le moment et la manière de le faire, t’appartiennent entièrement.

Remplir le questionnaire

Au cours des deux dernières semaines, à quelle fréquence as-tu été dérangé(e) par les manifestations suivantes?

Est-ce arrivé a) jamais, b) pendant plusieurs jours, c) plus de la moitié des jours ou d) presque tous les jours.

  1. Se sentir triste, déprimé(e), irritable ou désespéré(e)
  2. Peu d’intérêt ou de plaisir à faire des choses
  3. Difficultés à s’endormir ou à rester endormi(e), ou trop dormir
  4. Peu d’appétit, perte de poids ou trop manger
  5. Se sentir fatigué(e) ou avoir peu d’énergie
  6. Mauvaise perception de toi-même — penser que tu es un échec ou que tu n’as pas satisfait tes propres attentes ou celles de ta famille
  7. Difficultés à se concentrer sur des choses telles que le travail à l’école, lire ou regarder la télévision
  8. Bouger ou parler si lentement que les autres personnes ont pu le remarquer
  9. Être si agité(e) que tu bouges beaucoup plus que d’habitude
  10. Penser que tu serais mieux mort(e) ou penser à te blesser d’une façon ou d’une autre

Réfléchir à ses réponses

Si tu as indiqué « jamais » ou « pendant plusieurs jours » pour plusieurs de ces manifestations, tu peux te tourner vers les ressources suivantes lorsque tu as des sentiments de tristesse.

 

Si tu as indiqué « plus de la moitié des jours » ou « presque tous les jours » pour plusieurs de ces manifestations, il pourrait t’être utile de consulter les ressources suivantes pour obtenir de l’information ou du soutien.

Tu peux consulter les ressources indiquées ci-dessus en tout temps! Nous les partageons pour que tu puisses comprendre et réagir à tes sentiments dans diverses circonstances.

Tu es l’unique personne qui peut déterminer si quelque chose est une préoccupation dans ta vie. Parler à d’autres personnes qui te connaissent et qui veulent ton bien peut aussi t’aider à réfléchir à ta situation.

Parfois, les mots tristesse et dépression sont utilisés de manière interchangeable (p. ex., dire « je me sens déprimé » pour parler de la tristesse, qui est une émotion temporaire, etc.), mais la tristesse et la dépression sont différentes l’une de l’autre. Bien qu’il soit normal de se sentir triste de temps en temps, la dépression est quelque chose de plus profond, qui perdure dans le temps et elle a souvent un impact sur tous les aspects de la vie. Nous voulons que tu saches que seuls un psychologue, un psychiatre ou un médecin peuvent établir un diagnostic lié à la dépression.

Pour que tu prennes bien le temps d’évaluer tes émotions, tu peux te poser les questions suivantes :

  1. Dans la dernière année, est-ce que tu t’es senti(e) déprimé(e) ou triste la plupart des jours, même si tu te sentais bien parfois?
  2. Si tu te sens affecté par un des éléments du questionnaire, dans quelle mesure ces difficultés t’ont empêché d’accomplir ton travail, de t’occuper de tes responsabilités à la maison ou à bien t’entendre avec les autres?

Si ton problème suscite chez toi un sentiment de détresse ou qu’il dure depuis longtemps, il peut être utile d’en apprendre davantage à ce sujet ou de parler à une personne de confiance pour obtenir du soutien; par exemple, tu peux contacter Jeunesse, J’écoute ou discuter avec un adulte de confiance. Tu peux aussi consulter les ressources suivantes pour de plus amples renseignements :

Il peut arriver que certaines personnes, incapables de faire face à ce qu’elles vivent, se sentent désespérées ou dépassées; d’autres pourraient penser au suicide. Tu peux te poser la question suivante :

Dans le dernier mois, y a-t-il eu un moment où tu as sérieusement pensé à mettre fin à tes jours?

Si tu as déjà eu des pensées suicidaires, de l’aide et de l’espoir sont à ta portée : tu n’es jamais seul. Il est important de parler avec un adulte de confiance (p. ex., un parent ou un tuteur, un médecin, etc.) ou à un service de soutien (p. ex, Jeunesse, J’écoute, les programmes locaux répertoriés dans l’outil Ressources Autour de moi, etc.) pour discuter de ce qui te préoccupe. Et si tu es en situation de danger immédiat, tu peux appeler le 911 ou contacter les services d’urgence de ta région pour obtenir de l’aide. N’oublie pas que du soutien est disponible sous différentes formes partout au Canada.


Besoin de plus d'infos ou de soutien? Communique avec Jeunesse, J'écoute 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Remarque : Cet outil tire son inspiration de PHQ-A.

Sources :

Johnson, J. G., Harris, E. S, Spitzer, R. L. et Williams, J. B. (2002). Validation of an Instrument for the Assessment of Mental Disorders among Adolescent Primary Care Patients. Journal of Adolescent Health, 30(3), 196-204.

Spitzer, R. L., Kroenke, K. et Williams, J. B. (1999). Validation and Utility of a Self-report Version of PRIME-MD, JAMA, 282(18), 1737-1744.