on this page

6 façons d’aider quelqu’un qui s’automutile

Published on
Mis à jour le
Utilise un haut-parleur de lecture Imprime un document

Apprendre qu’une personne qui t’est chère se mutile peut être compliqué et douloureux. Les gens ont recours à l’automutilation pour des raisons aussi nombreuses que différentes, et il peut s’agir d’un moyen de faire face à quelque chose de plus grave dans leur vie. L’automutilation peut être un sujet difficile à aborder : afin de mieux comprendre ce que vit ton ami, il peut être utile d’en apprendre plus sur l’automutilation. Fais preuve de douceur envers toi-même, car apprendre et lire sur l’automutilation peut être un défi. Prendre soin de toi-même est tout aussi important que d’aider ton ami. Jeunesse, J’écoute te propose ici des moyens d’engager une conversation et d’être là pour ton ami.

Comment puis-je aider un ami qui s’automutile?

Parle-lui

Dis à ton ami que tu es inquiet. Tu peux entamer une conversation avec des phrases pleines d’empathie, comme : « Je me soucie de toi et je veux que tu te sentes mieux. Qu’est-ce qui se passe ces derniers temps? » ou encore « J’ai remarqué que tu es plus distant ces jours-ci. As-tu envie d’en parler? » Cette personne ne sera peut-être pas prête à se confier tout de suite. Le fait de montrer que tu te préoccupes de sa situation peut l’aider à comprendre que tu es quelqu’un auquel elle peut s’adresser au moment opportun.

Respecte son choix

Si ton ami ne veut pas parler de son automutilation, il est important de respecter sa décision. Seule la personne peut décider si elle est prête à franchir cette étape et si le moment est arrivé de le faire. Demander à un ami de quelle manière tu peux être utile ou lui suggérer des activités et des choses amusantes à faire ensemble peut être une bonne idée.

Écoute 

As-tu besoin d’avoir une conversation difficile avec quelqu’un? Voici comment.

En savoir plus

Prends des nouvelles de ton ami et fais-lui savoir que tu es là pour l’écouter et le soutenir lorsqu’il en a besoin. Tu peux avoir l’impression de devoir donner le conseil parfait, mais il ne t’appartient pas d’essayer de poser un diagnostic ou de guider ton ami sur ce qu’il doit faire. Tu peux dire des choses comme « On dirait que tu vis beaucoup de choses en ce moment… » pour rassurer cet ami et lui montrer que tu es vraiment présent et que tu entends ce qu’il t’a dit sur l’automutilation.

Partage des ressources

Si ton ami est ouvert à cette idée, tu peux partager avec lui des informations, des liens ou des ressources que tu as trouvés utiles ou qui, à ton avis, pourraient lui être profitables pour faire face à ces sentiments difficiles. Tu peux même envoyer le graphique ci-dessous pour lui faire savoir que les services de Jeunesse, J’écoute sont disponibles 24 heures par jour, 7 jours par semaine.

Fais équipe avec ton ami

Si ton ami est prêt à s’ouvrir à quelqu’un et que tu te sens à l’aise pour l’écouter, propose-lui de l’aide ou ton soutien. Il peut s’agir de l’accompagner pour parler à quelqu’un comme un intervenant, un enseignant, un médecin ou un autre adulte de confiance, ou de rester avec lui pendant qu’il contacte Jeunesse, J’écoute.

Prends soin de toi

Soutenir un ami peut être difficile et entraîner des répercussions sur ta santé émotionnelle et ton bien-être. Si tu es aux prises avec tes émotions ou si tu t’inquiètes pour ton ami, il n’y a pas de mal à demander de l’aide pour toi-même. Prendre soin de toi pour te ressourcer après une conversation peut également être utile.

Il faut beaucoup de courage pour tendre la main, montrer à un ami que tu te préoccupes de lui et prendre le temps d’en savoir plus sur l’automutilation et le soutien. Si tu veux obtenir d’autres astuces pour aider un ami, consulte ce lien pour plus de 20 ressources de Jeunesse, J’écoute.

Rétroaction sur la ressource
Cette page t’a-t-elle aidé?
Cette page t’a-t-elle permis d’apprendre quelque chose que tu pourrais appliquer dans ta vie?
As-tu reçu le soutien que tu cherchais de Jeunesse, J’écoute aujourd’hui?