Quoi faire comme témoin d’harcèlement sexuel

Le harcèlement sexuel n’est jamais acceptable et peut se produire n’importe où et à tout moment. Voici quelques façons dont tu peux faire face au harcèlement sexuel quand tu en es témoin.

Qu’est-ce que le harcèlement sexuel ?

Le harcèlement sexuel désigne tout comportement verbal ou physique de nature sexuelle et non voulu. Il peut faire en sorte que les gens se sentent en danger, gênés, offensés ou intimidés. Le harcèlement sexuel peut se produire n’importe où et à tout moment. Tu peux en être témoin à l’école, au travail ou dans un endroit public. Le harcèlement sexuel est un problème qui ne devrait jamais être ignoré.

Les comportements suivants peuvent constituer du harcèlement sexuel :

  • des blagues, des rumeurs ou des commentaires inappropriés sur le plan sexuel;
  • un regard insistant ou un contact physique inapproprié (incluant le fait de toucher);
  • l’envoi d’images de nature sexuelle non désirées ou l’exposition à de telles images;
  • des demandes de faveurs sexuelles;
  • tout autre geste ou mot de nature sexuelle non désirés.

Rien ne justifie ni n’excuse le harcèlement sexuel. Il est important de garder en tête le fait qu’un consentement enthousiaste est requis pour toute activité sexuelle. Si tu n’obtiens pas le consentement (ou si tu ne donnes pas ton consentement), il s’agit de harcèlement sexuel et/ou d’agression sexuelle.

Voici d’autres choses à propos du harcèlement sexuel qui doivent être prises en considération :

  • Informe-toi : c’est une bonne idée de te familiariser avec les différents types de harcèlement sexuel. Tu peux également apprendre comment reconnaître le harcèlement sexuel au cas où tu en serais témoin.
  • Sois proactif : s’attaquer au harcèlement sexuel, c’est aussi prendre des mesures pour empêcher qu’il ait lieu. Tu peux entreprendre des démarches de prévention du harcèlement sexuel à ton école ou à ton travail. S’il n’y a pas de politique en place, tu peux demander qu’on en développe une.

Comment puis-je faire face au harcèlement sexuel ?

Il se peut que tu sois témoin de harcèlement sexuel impliquant des étrangers ou des personnes que tu connais. Si tu es témoin d’une telle situation, rappelle-toi que ce qui se produit n’est pas de ta faute. Tu n’es pas responsable du comportement de quelqu’un d’autre — quoi qu’il arrive. N’interviens directement que si tu peux le faire en toute sécurité et si tu te sens à l’aise de le faire.

Si cela peut être fait en toute sécurité, intervenir pendant que le harcèlement a lieu peut contribuer à mettre fin à la situation. Voici quelques façons de faire face au harcèlement sexuel quand tu en es témoin :

  • Prends des notes : après le coup, il peut être difficile de se souvenir de tous les détails de ce qui s’est passé. Prends des notes sur ton téléphone ou sur un morceau de papier au cas où tu aurais besoin de décrire ce dont tu as été témoin. C’est une bonne idée de noter des détails comme le comportement, l’apparence et l’emplacement du harceleur.
  • Signale ta présence : parfois, le simple fait que quelqu’un d’autre se trouve à proximité peut contribuer à mettre un terme au harcèlement. La personne qui dit ou qui fait des choses blessantes peut se sentir moins en confiance si elle sait qu’elle est surveillée. Si tu as l’impression que quelque chose ne va pas, rapproche-toi de la personne harcelée (si tu peux le faire en toute sécurité). Ainsi, tu pourras lui montrer qu’elle n’est pas seule.
  • Parle avec la personne : tu peux demander à la personne qui est harcelée si elle est à l’aise avec ce qui se passe. Par exemple, tu peux lui demander : « Te sens-tu à l’aise en ce moment ? »
  • Demande au harceleur d’arrêter : affronter le harceleur directement peut être très efficace. Par exemple, tu peux déclarer publiquement que le harcèlement sexuel est quelque chose d’inacceptable. Si tu peux le faire en toute sécurité, envisage de dire : « Ce que tu dis/fais est inapproprié et rend les gens mal à l’aise. Je te demande d’arrêter. »
  • Demande de l’aide : tu peux demander de l’aide à un adulte de confiance si tu ne te sens pas en sécurité ou à l’aise face au harceleur.
  • Ne t’implique pas davantage : si tu confrontes la personne qui harcèle les autres, mais qu’elle continue de mal se comporter (ou commence à te harceler), essaie d’éviter tout autre contact. Prends un peu de recul et demande de l’aide.
  • Retire la personne de la situation : il est possible que tu sois capable de mettre fin au harcèlement en séparant les personnes impliquées. Tu peux demander à la personne qui est harcelée si elle veut se retirer de la situation. Par exemple, tu peux lui dire quelque chose comme « Finissons notre déjeuner ailleurs » ou « Je pense que notre prochain cours est sur le point de commencer. Viens avec moi. »
  • Sois présent : une fois que le harcèlement a pris fin, tu peux demander à la personne qui a été harcelée comment elle va. Tu peux aussi lui demander si elle a besoin de quelque chose ou si elle veut que tu appelles quelqu’un pour elle.
  • Signale l’incident : demande à la personne qui a été harcelée si elle souhaite signaler l’incident. Si la personne n’est pas à l’aise avec l’idée de faire le signalement elle-même, tu peux lui proposer de le faire pour elle. Et si la personne désire garder l’anonymat, tu peux toujours signaler ce que tu as vu sans donner son nom. Voici des manières de signaler un cas de harcèlement sexuel :

À l’école : signale-le à un enseignant, à un directeur ou à un intervenant.

Au travail : signale-le à ton superviseur, à ton syndicat ou aux ressources humaines.

Dans un lieu public : signale-le à la police ou à une autre figure d’autorité, comme un agent de sécurité.

  • Contacte les autorités : si tu sens que la situation est dangereuse, tu peux composer le 911 ou contacter les services d’urgence de ta région. Tout comportement que tu juges contraire à la loi peut être signalé à la police. Cela peut inclure les menaces, les blessures corporelles, le harcèlement criminel ou les comportements sexuels à l’égard d’un mineur.
  • Obtiens de l’aide : être témoin de harcèlement sexuel peut être une chose difficile pour toi. Si tu as besoin de soutien, tu peux parler à un parent/tuteur, à un ami ou à un autre adulte de confiance. Tu peux aussi appeler un intervenant de Jeunesse, J’écoute en composant le 1 800 668-6868.

Le harcèlement sexuel n’est jamais acceptable et ne devrait jamais être ignoré. Si tu es témoin de harcèlement sexuel, tu peux y faire face en demandant à au harceleur d’arrêter, en te retirant de la situation ou en la signalant.

Tarana Burke est la fondatrice et directrice de Just Be, Inc. ainsi que l’instigatrice du mouvement #MeToo. Les personnes victimes d’agression sexuelle et de harcèlement sexuel peuvent utiliser le mot-clic #MeToo ou #MoiAussi sur les réseaux sociaux pour partager leur histoire publiquement. Jeunesse, J’écoute est toujours là pour les jeunes victimes d’agression sexuelle et de harcèlement sexuel. Nous faisons front commun avec tous ceux qui racontent leur histoire en utilisant le mot-clic #MeToo, et nous offrons notre soutien à tous ceux qui en ont besoin.


Si vous voudriez en connaître davantage sur ce sujet, vous pouvez communiquer avec un intervenant par téléphone ou Clavardage en direct.