Comment aider un ami qui vit de la négligence familiale

Tu as des doutes qu’un ami soit victime d’abus ou de négligence ?

Tu sens peut-être qu’il se passe des choses pas correctes dans la famille de ton ami. Ou peut-être tu as été témoin de quelque chose chez ton ami. Peut-être même que ton ami s’est confié à toi.

Même si ton ami t’a fait promettre de ne pas en parler, il est important que tu fasses appel à un adulte de confiance si quelqu’un que tu connais subit de la violence ou de la négligence. Tu ne peux pas mettre fin à ce que ton ami vit sans l’aide de quelqu’un d’autre.

Que puis-je faire ?

  •     Sois présent : être là pour ton ami est l’une des meilleures choses que tu puisses faire dans une situation si difficile.
  •     Écoute : laisse ton ami te parler de ce qu’il vit, et surtout, écoute. Ne lui dis pas comment agir, mais insiste pour qu’il demande de l’aide.
  •     Offre ton soutien : suggère-lui de parler avec un conseiller pédagogique ou une autre personne en mesure de l’aider. Offre-lui de l’accompagner s’il est inquiet à l’idée de parler de la situation à un adulte. Tu peux aussi rester aux côtés de ton ami pendant qu’il appelle les services de protection de l’enfance ou la police.
  •     Fais savoir que tu es là : garde contact avec ton ami si tu penses que quelque chose ne va pas dans sa famille, même s’il ne t’en a pas parlé. Tu pourrais l’encourager à te parler d’un incident bien précis et dire quelque chose comme : « Hé, elle t’a empoigné vraiment fort tantôt. Es-tu correct ? » Tu peux aussi lui demander comment les choses vont à la maison. Tu pourrais dire quelque chose comme : « Tu as vraiment l’air déprimé, et je m’en fais pour toi. Aimerais-tu qu’on parle de quelque chose en particulier ? »
  •     Crois en ton ami : fais confiance à ton ami et crois qu’il te dit la vérité.
  •     Fais un suivi : appelle ton ami pour voir comment il va. Souviens-toi : c’est possible qu’il n’ait pas toujours envie de parler de ce qu’il vit. Faites des choses avec ton ami pour qu’il oublie ses problèmes pendant un certain temps. Par exemple, faire une promenade ou aller voir un film sont des activités qui peuvent lui faire beaucoup de bien.
  •    Prends soin de toi : il peut être épuisant d’aider un ami, donc tu dois également prendre soin de toi. Tu voudras peut-être parler avec quelqu’un, comme un conseiller pédagogique ou un autre adulte en qui tu as confiance.