Comment aider un ami vivant avec un trouble de l’alimentation

Voir un ami ou un membre de sa famille qui souffre d’un trouble alimentaire peut être très stressant. Tu es sans doute inquiet et aimerais l’aider.

Si tu penses que quelqu’un de ton entourage a un trouble alimentaire, voici ce que tu peux faire :

•    Sois présent

Sois aux côtés de ton ami. Téléphone-lui. Suggère que vous alliez faire un tour ou une activité amusante ensemble. Cela l’aidera à savoir qu’il n’est pas seul.

•    Parle-lui

Pour exprimer ton inquiétude, parle doucement, sans jugement, et fais preuve de compréhension. Pose une question telle que : « Tu me sembles différent ces derniers temps — As-tu envie d’en parler ? » Si la personne ne veut pas en parler, n’en fais pas tout un plat. Il faut beaucoup de courage pour discuter d’un trouble de l’alimentation. Si la personne n’est pas prête, c’est correct.

Ne mets pas de pression sur ton ami pour qu’il change. Lui seul pourra déterminer si oui ou non il est prêt, et il est important de respecter son rythme. La guérison d’un trouble alimentaire peut être longue et nécessiter plusieurs étapes.

Si parler est trop difficile, tu peux écrire une lettre pour exprimer tes sentiments. Dis à ton ami que tu es inquiet et explique-lui pourquoi. Tu peux aussi mentionner ses forces et ce que tu aimes chez lui. Tu peux également lui dire que tu es là s’il a envie de parler ou aimerait passer du temps avec toi.

•    Renseigne-toi au sujet des troubles alimentaires

Il peut être utile d’en apprendre davantage sur les troubles de l’alimentation, question de mieux comprendre ce que ton ami ou membre de la famille vit. Tu peux toujours appeler un intervenant de Jeunesse, J’écoute au 1 800 668-6868 pour avoir accès à des ressources.

•    Ne mets pas l’accent sur la nourriture

Bien des personnes pensent que les troubles de l’alimentation sont inévitablement liés aux aliments, au poids ou à l’apparence d’une personne. En fait, ces troubles n’ont rien à voir avec la nourriture; ils sont plutôt associés à la façon dont une personne se sent et à ce qu’elle vit.
Évite de parler de nourriture avec ton ami ou le membre de ta famille. Ne lui demande pas ce qu’il a mangé, et n’insiste surtout pas pour qu’il mange. Évite de parler de stéréotypes reliés au corps. Essaie plutôt de souligner les qualités positives de ton ami. Aide-le à comprendre que ces qualités ne sont aucunement liées à son apparence physique.

•    Réfléchis à ta propre image corporelle

Avoir une image corporelle positive (de toi-même) peut t’aider à être un modèle positif pour les autres. Essaie de ne pas critiquer ton corps ou celui des autres, surtout en public ou en compagnie d’autres personnes. Essaie plutôt de te concentrer sur l’acceptation du corps et de reconnaître que des corps en santé peuvent prendre plusieurs formes.

•    Encourage-le à parler avec un adulte de confiance 

Si ton ami ou le membre de ta famille te confie qu’il souffre d’un trouble alimentaire, n’essaie pas de l’aider tout seul. Encourage-le à consulter un médecin ou à en parler avec un intervenant (tu peux lui offrir de l’accompagner si ça le rend plus à l’aise). Tu peux aussi lui fournir le numéro de téléphone de Jeunesse, J’écoute : 1 800 668-6868.

•    Prends soin de toi

Lorsqu’un proche vit une période difficile, tu peux toi aussi être stressé. N’oublie pas de prendre soin de toi, car ça te permettra d’être davantage en mesure d’aider les autres. Tu peux par exemple, parler à quelqu’un en qui tu as confiance. Tu peux aussi prendre une pause si tu en as besoin. La guérison de ton proche ne dépend pas de toi; il s’agit d’un cheminement qu’il doit faire par lui-même. Tu peux toujours le soutenir dans sa démarche s’il en a besoin.