Vidéo : signes précurseurs du suicide

Published on
Mis à jour le
Utilise un haut-parleur de lecture Imprime un document

Sais-tu comment repérer les signes précurseurs du suicide? En apprendre plus pourrait t’aider à sauver la vie de quelqu’un.

Clique pour regarder la vidéo!

Si tu es un jeune qui vit des difficultés, grandes ou petites, tu peux texter PARLER au 686868 afin d’obtenir du soutien de la part d’un Répondant aux crises bénévoles dès maintenant.

Saurais-tu détecter les signes précurseurs de suicide chez une personne? Le savoir pourrait te permettre de lui sauver la vie.

[Le texte intitulé « Signes précurseurs de suicide » apparaît sur du papier ligné.]

La personne qui pense au suicide peut blaguer sur l’idée de s’enlever la vie, est obsédée par la mort ou se fiche de ce qui peut lui arriver.

[Des gribouillages et les mots « Faire des blagues », « Être obsédé par la mort » et « Se fiche de tout ou s’isoler » apparaissent.]

Si l’état d’une personne t’inquiète, parle-lui en. Dis-lui que tu te soucies d’elle et que tu es là pour l’écouter et l’aider.

[Un téléphone cellulaire apparaît avec des textos disant : « Peut-être plus tard », « Je pense que je vais couler mes maths. C’est chiant. », « Tu as manqué plusieurs cours importants. Je peux t’envoyer les notes que j’ai prises au dernier cours. », « Que fais-tu plus tard? As-tu envie de sortir? », « Non, pas vraiment », « Tu as l’air vraiment déprimé ces temps-ci. Veux-tu en parler? ». » La personne répond avec un émoji montrant un visage triste et le dialogue continue : « Je m’inquiète pour toi. Que se passe-t-il? », « Je pense que le monde serait mieux sans moi. », « Penses-tu au suicide? »

C’est correct de demander à la personne si elle pense au suicide. Ça n’augmentera pas le risque qu’elle passe à l’acte et « ça ne lui donnera pas d’idées. »

[Le téléphone mobile vibre au moment de l’appel.]

Si la personne a des pensées suicidaires et qu’elle t’explique quand et comment elle compte passer à l’acte, demande de l’aide immédiatement.

[Un message texte apparaît au-dessus du téléphone cellulaire qui dit : « Salut, c’est moi! Où es-tu en ce moment? … Je pense qu’on devrait demander de l’aide. »]

Dis-lui que tu aimerais en parler à un adulte de confiance, comme un parent ou un enseignant.

[Un texte apparaît au-dessus d’une route sinueuse qui dit : « Je pense qu’il faudrait en parler à quelqu’un. J’irai avec toi. »]

Si tu crois qu’elle est en danger immédiat, appelle le 911 ou les services d’urgence de ta région.

[Le texte « Appelle le 911 ou les services d’urgence. » s’affiche à l’écran.]

N’oublie pas que Jeunesse, J’écoute est toujours là pour t’aider.

[Le texte « Appelle au 1-800-668-6868. Clavarde sur JeunesseJecoute.ca. Texte à 686868. » s’affiche à l’écran.]

Pour trucs de sécurité et des ressources, consulte JeunesseJecoute.ca/Suicide.

[Le texte JeunesseJecoute.ca/Suicide apparaît à l’écran. Le logo de Jeunesse, J’écoute s’affiche en fondu.]