Que faire si quelqu’un que vous connaissez joue trop

Apprends comment te comporter si quelqu’un que vous connaissez a un problème de jeu et joue trop.

Un de mes parents a-t-il un problème de jeu?

Si un de tes parents ou de tes tuteurss est aux prises avec un problème de jeu et d’après toi, joue trop, ta famille et toi pourriez en être affectés de différentes manières. Il est possible que tu remarques les changements suivants :

  • il y a plus souvent des disputes chez toi.
  • des membres de ta famille sont très stressés, irritables ou bouleversés.
  • ta famille a de la difficulté à joindre les deux bouts.
  • tu vois beaucoup moins souvent le parent qui joue trop.

Ces changements peuvent être difficiles et peuvent susciter plusieurs émotions différentes. Même si c’est difficile, essaie de te rappeler que de ressentir les sentiments suivants est tout à fait normal :

  • Solitude
  • Stress
  • Inquiétude
  • Culpabilité
  • Confusion
  • Colère
  • Rancune

Comment puis-je parler à mon parent ou à mon tuteur à propos du fait qu’il joue trop ?

Les gens qui sont aux prises avec des problèmes de jeu peuvent s’en sortir et mener des vies saines si elles obtiennent du soutien et les bons traitements. Mais, comme c’est le cas avec n’importe quelle dépendance, les gens doivent être prêts à effectuer un changement pour arriver à s’en départir.

Souviens-toi que tu ne peux rien faire ou dire pour pousser ton parent ou ton tuteur qui joue trop à arrêter de jouer. Tu n’es pas la cause de sa dépendance et tu ne peux pas la faire disparaître. Si tu te sens à l’aise et en sécurité, voici quelques conseils pour t’aider à exprimer tes inquiétudes face à une personne qui joue trop :

  • Utilise des exemples : discute de tes inquiétudes en utilisant des exemples concrets de choses que tu as remarquées.
  • Ne juge pas : dis à ton parent ou à ton tuteur que tu t’inquiètes pour lui, mais évite de le juger ou de l’accuser.
  • Dis-lui comment tu es affecté : donne à ton parent ou à ton tuteur des exemples de la manière dont ses habitudes de jeu vous affectent, ta famille et toi.

Si tu n’es pas à l’aise d’aborder le sujet avec ton parent, essaie d’en parler avec quelqu’un d’autre dans ta famille qui pourra peut-être lui parler en ton nom.

Si ton parent obtient de l’aide

Soutiens ton parent ou ton tuteur et encourage-le s’il obtient de l’aide pour contrer ses mauvaises habitudes de jeu. Fais-lui savoir que tu es fier des changements qu’il apporte et que ces changements te touchent de manière positive. D plus, il aura besoin de ton soutien et il t’en sera reconnaissant. Il se peut que le parcours soit parsemé d’embûches, mais rappelle-toi qu’il est difficile de se sortir de n’importe quel problème. Il pourrait avoir à faire plusieurs essais avant de changer son comportement.

Pendant qu’il obtient de l’aide, la meilleure chose à faire pour toi est de te soucier de tes propres sentiments et de ta sécurité :

  • Sois gentil avec toi-même

faire des choses qui te plaisent, comme écouter ta musique préférée ou pratiquer un sport que tu aimes, peut améliorer ton humeur et t’aider à gérer le stress de ta situation.

  • Trouve du soutien

il peut être difficile d’avoir un parent ou un tuteur aux prises avec des problèmes de jeu, surtout si tu as l’impression d’avoir à gérer la situation toi-même. Tu te sentiras moins seul (et les choses seront plus faciles à la maison) si tu t’entoures d’amis qui te comprennent et te soutiennent.

  • Parles-en à une personne de confiance

quelqu’un en qui tu as confiance, comme un autre parent, peut t’aider à trouver des manières d’obtenir du soutien pour ta famille et toi. En outre, les choses seront peut-être plus faciles si tu peux juste parler de tes sentiments. Tu peux toujours appeler Jeunesse, J’écoute au 1 800 668-6868; nos intervenants en connaissent long à propos des problèmes de jeu et peuvent t’aider à démêler ta situation.

Peu importe ce qui arrive, tu mérites qu’on t’aime, qu’on se soucie de toi et qu’on te respecte. Si tu as l’impression qu’on te néglige ou que ta sécurité est compromise à cause des habitudes de jeu d’un parent, appelle Jeunesse, J’écoute au 1 800 668-6868; nous t’aiderons à trouver un moyen de protéger ta santé et ta sécurité.

Mon ami est-il aux prises avec un problème de jeu ?

Il peut être difficile de croire que ton ami puisse être aux prises avec un problème de jeu. Celae qui peut être le cas s’il :

  • est préoccupé avec les jeux de hasard et d’argent et en parle beaucoup;
  • décrit les jeux de hasard et d’argent comme étant une façon facile de gagner de l’argent;
  • ment, vole ou triche afin de pouvoir jouer;
  • emprunte de l’argent à des amis ou des membres de la famille sans remettre les sommes;
  • vend certains biens ou certaines choses qui appartiennent à d’autres personnes;
  • est distrait, triste, nerveux, sur la défensive ou irritable;
  • contracte des dettes mystérieuses;
  • s’absente du travail, de l’école ou de la maison sans explication;
  • est moins intéressé par des choses qu’il aimait avant ou ne veut plus voir ses amis;
  • n’obtient pas d’aussi bonnes notes à l’école qu’auparavant.

Souviens-toi que certains de ces signes peuvent aussi indiquer d’autres problèmes comme la dépression.

Parler à ton ami d’un problème de jeu

Si tu peux le faire, parle à ton ami de ce que tu as remarqué. Voici certains conseils pour entamer la conversation :

  • Fais un peu de recherche : informe-toi des signes d’un problème de jeu.
  • Trouve le bon endroit : trouve un endroit tranquille et exempt de distractions.
  • Utilise des exemples : utilise des exemples concrets de comportements que tu trouves dérangeants. Tu pourrais dire : « La semaine dernière, tu as dépensé tout ton argent de poche sur les paris sportifs. »
  • Ne l’accuse pas : évite d’accuser ou de juger ton ami. Concentre-toi plutôt sur la manière dont tu te sens par rapport à ses habitudes de jeu en disant quelque chose comme : « Je suis inquiet de tout le temps que tu passes à jouer. »
  • Sois spécifique : dis-lui que ses habitudes de jeu nuisent à votre amitié. Tu peux lui dire : « Lorsque tu annules nos plans pour pouvoir jouer, ça me blesse. »
  • Offre ton aide : demande à ton ami comment tu peux le soutenir. Tu peux offrir d’appeler un service de soutien avec lui ou de l’accompagner à son premier rendez-vous. Si tu constates qu’il est ouvert à l’idée, tu peux lui recommander de communiquer avec Jeunesse, J’écoute.
  • Ne le pousse pas : si ton ami ne veut pas d’aide, n’insiste pas. Fais-lui comprendre que tu es là pour lui s’il veut en parler plus tard.

Souviens-toi que pour se sortir de son problème de jeu, ton ami devra décider de lui-même qu’il a besoin d’aide et qu’il veut obtenir cette aide.

Mon ami est prêt à obtenir de l’aide

Si ton ami est prêt à obtenir de l’aide, ton soutien sera important. Tu peux le soutenir en reconnaissant toutes les étapes positives qu’il a franchies pour se sortir de son problème de jeu. Il est cependant difficile de gérer un problème de jeu et il se peut que ton ami doive faire plusieurs tentatives avant de réussir à arrêter de jouer.

Besoin de plus d'infos ou de soutien? Communique avec Jeunesse, J'écoute 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.