Que faire si je suis victime d’intimidation ?

Si tu es victime d’intimidation, tu n’as rien à te reprocher. Il y a aussi des moyens de corriger cette situation.

Être une cible d’intimidation, c’est douloureux, épeurant et ça donne envie de s’isoler. Ça peut également être malaisant d’être témoin d’intimidation. Même si c’est difficile, rappelles-toi : tu n’es pas seul(e) et il existe des façons pour éloigner l’intimidation de ta vie. Voici certaines choses que tu peux faire :

•    Protège-toi
La chose la plus importante à faire quand tu es victime d’intimidation, c’est de t’assurer de ta sécurité physique et émotionnellement. Tu pourrais, autant que possible, éviter certaines personnes et situations, prendre une pause des médias sociaux et t’entourer de gens en qui tu as confiance. Si tu as besoin d’aide pour établir une stratégie de sécurité, tu peux toujours appeler Jeunesse, J’écoute au 1 800 668-6868.

•    Dénonce
En parlant haut et fort de l’intimidation, tu te protèges toi-même et tu protèges possiblement d’autres personnes. Tu peux dénoncer ce harcèlement en suivant la politique de prévention de l’intimidation de ton école ou en parlant à un enseignant ou un autre membre du personnel. Si la situation survient hors de l’école, tu peux appeler la police. Si l’idée de dénoncer te rend mal à l’aise, tu peux obtenir conseils et soutien auprès d’un parent, d’un tuteur, d’un enseignant ou d’un autre adulte de confiance.

C’est aussi une bonne idée de noter tout incident lié à l’intimidation en conservant les textos ou en prenant une capture d’écran des messages injurieux. Tu devrais en plus noter le moment, l’endroit et les circonstances de l’intimidation. Comme ça, tu seras préparé à répondre à d’éventuelles questions quand tu iras dénoncer la situation.

•    Trouve du soutien
Lorsque tu es victime d’intimidation, le soutien de tes amis et de ta famille peut t’aider à te sentir mieux. Parle aux gens à qui tu peux t’ouvrir librement, et n’aie pas peur de demander de l’aide. Si ça te gêne que tes amis et ta famille sachent ce que tu vis, n’oublie pas que bien des jeunes n’approuvent pas l’intimidation et seront fort probablement de ton côté.

•    Prends soin de toi
Se faire intimider, ça peut être stressant et blessant : tu pourrais commencer à croire les commentaires négatifs ou penser que tu mérites cet abus. Rappelle-toi que l’intimidation n’est ni de ta faute ni justifiée. Plus que tout, ne te fais pas la vie dure. Pour t’aider à garder le moral, mange bien, dors suffisamment et sois actif physiquement et socialement. Rédiger un journal est aussi une bonne manière d’exprimer tes pensées et tes émotions.