Katherine-Hay portrait

Katherine Hay

Présidente et directrice générale

En tant que présidente et directrice générale de Jeunesse, J’écoute, Katherine (Kathy) Hay guide l’orientation stratégique, l’impératif d’innovation et la culture de l’unique service en santé mentale bilingue et virtuelle offert aux jeunes de partout au pays 24 heures par jour et 7 jours par semaine. En 2020, les intervenants professionnels et les répondants aux crises de Jeunesse, J’écoute ont échangé plus de 4,6 millions de fois avec des jeunes de toutes les provinces et de tous les territoires du Canada, permettant ainsi à l’organisme d’accomplir son mandat, toujours grandissant, d’être présent pour les jeunes et de leur offrir un soutien en matière de santé mentale au- travers un espace sécuritaire et de confiance, peu importe leurs besoins ou moments de crise.

Afin de réduire les obstacles, de trouver de nouvelles façons de faire des partenariats bénéfiques ainsi que de poursuivre le développement d’idées innovantes dans le but de sauver des vies, Kathy a réalisé que l’année 2020 constituerait tout un défi, surtout en considérant la pandémie de COVID-19 qui commençait à peine à toucher le Canada. Propulsés par la volonté de toujours être présents, surtout dans les moments où les jeunes en ont le plus besoin, les membres de l’équipe de direction de Jeunesse, J’écoute (avec Kathy aux commandes) ont élargi l’accès aux services grâce à de nouveaux partenariats, développés et lancés des services inédits et embauchés des intervenants supplémentaires.

Dirigé par Kathy, Jeunesse, J’écoute s’est efforcé d’offrir des expériences supérieures, d’atteindre de meilleurs résultats et d’optimiser l’accessibilité face aux services en santé mentale virtuels dédiés aux jeunes du Canada, en particulier à ceux provenant des communautés mal desservies.

Le taux de suicide chez les jeunes du Canada est le troisième plus élevé dans le monde industrialisé. Au pays, les jeunes Noirs sont deux fois plus susceptibles de se suicider que les jeunes de type caucasien, et les jeunes Autochtones sont au moins six fois plus susceptibles de se suicider que les jeunes non Autochtones. Selon Kathy, « dans un pays comme le Canada, il est choquant que tous les jeunes issus de communautés autochtones, noires et de couleur aient été cruellement abandonnés à leur sort. Cela doit changer. »

Kathy est à la tête des efforts de Jeunesse, J’écoute en ce qui concerne les prises de décisions, notamment face à la reconnaissance et à l’élimination de toute forme de racisme systémique anti-Noirs et de toutes autres formes de racisme au sein de Jeunesse, J’écoute, ainsi que d’améliorer l’accessibilité à nos services pour les jeunes issus de communautés autochtones, noires et de couleurs qui demandent de l’aide. En tant qu’une des premières directrices générales au Canada à avoir signé l’engagement de l’initiative BlackNorth visant à mettre fin au racisme systémique anti-Noirs, Kathy promet que l’engagement de Jeunesse, J’écoute envers les jeunes autochtones, noires et de couleur ne s’affaiblira pas. Ce travail s’appuie sur les progrès considérables réalisés par Jeunesse, J’écoute pour améliorer son rayonnement auprès des jeunes Autochtones et le soutien apporté avec l’introduction, en 2019, de Trouver l’espoir, la stratégie d’action de Jeunesse, J’écoute pour soutenir les jeunes des Premières Nations, Inuits et Métis.

Avant de faire partie de la grande famille de Jeunesse, J’écoute, Kathy a été présidente et directrice générale de la Women’s College Hospital Foundation, où elle a fait progresser la santé des femmes à travers le Canada et a atteint des niveaux de soutien jamais vus auparavant. Son succès dans ce rôle lui a permis de figurer aux palmarès des 25 femmes les plus influentes du Canada en 2017. Elle a également été directrice générale de la Credit Valley Hospital Foundation et a occupé des postes de direction à l’Université de Toronto, à l’Université de Guelph et au Musée des beaux-arts de l’Ontario.

Sur une note plus personnelle, la plus grande fierté de Kathy demeure ses deux enfants et depuis quelque temps, son petit-fils!

Meet the rest of our team

Vous pouvez changer et sauver la vie de nombreux jeunes.

C’est grâce à l’appui de notre communauté qui ne cesse de croître que Jeunesse, J’écoute est en mesure d’offrir des services virtuels en santé mentale sans frais aux jeunes de partout au pays, 24 heures par jour, 7 jours par semaine. Votre générosité permet d’assurer qu’il y aura toujours quelqu’un pour aider les jeunes peu importe le problème et quelle qu’en soit l’ampleur.

Donnez pour changer et sauver des vies.

Donner

Joignez-vous à nous alors que nous innovons pour l’avenir du Canada.

S’associer

Soutenez les jeunes en donnant de votre temps.

Devenir bénévole