Une personne qui regarde vers le bas

Sur cette page

Répondants aux crises

Volume Print

Nous remercions les milliers de personnes qui se sont mobilisées afin d’occuper le rôle de répondant aux crises. Les candidatures générales ne sont pas acceptées en ce moment, mais nous acceptons les candidats bilingues (anglais et français) ainsi que ceux intéressés par un quart de nuit. Nous sommes également à la recherche de candidats qui s’identifient comme Autochtones («Weaving Threads»: un programme de mobilisation autochtone), ou Africains, Antillais ou Noirs, par l’entremise de Surmonter.

Si vous aimez vous coucher tard et êtes prêts à vous engager pour un quart de bénévolat par semaine entre 23 h et 7 h HNE, vous pouvez soumettre votre candidature pour devenir répondant aux crises de quart de nuit.

Quelles conditions doit-on remplir pour devenir un répondant aux crises?

  • se soumettre à une Vérification des antécédents en vue d’un travail auprès de personnes vulnérables et obtenir un résultat considéré satisfaisant par Jeunesse, J’écoute.
  • avoir atteint l’âge de la majorité dans la province ou le territoire de résidence.
  • avoir accès à un ordinateur sécurisé (protégé par un mot de passe, par exemple) et à une connexion Internet sûre et fiable lors de tous les quarts de travail.
  • s’engager à travailler bénévolement pour un minimum de 4 heures par semaine pour au moins un an.
  • signer l’Attestation du répondant aux crises .
  • terminer avec succès un programme de formation d’une durée de 36 heures.
  • Lire et comprendre la Politique de confidentialité des bénévoles de Jeunesse, J’écoute.
Faites une différence en devenant bénévole dans ce rôle!

FAQ : Devenir un Répondant aux crises

Nos bénévoles doivent être enthousiastes à l’idée d’aider les autres ! Que vous soyez un professionnel, un étudiant, un enseignant, un retraité ou autre, ce qui compte, c’est que vous disposiez d’une connexion Internet et d’une volonté d’apprendre comment soutenir par messagerie texte des personnes ayant besoin d’aide.

Le Répondant aux crises aide les texteurs à se détendre après un moment plus difficile et intense, et il travaille avec eux pour établir un plan afin qu’ils demeurent en bonne santé et en sécurité. Le Répondant aux crises est formé pour se tourner vers l’écoute active et la résolution collaborative de problèmes lorsqu’approprié.

Non. Jeunesse, J’écoute offre des services d’intervention professionnelle aux jeunes par téléphone et via un outil de clavardage en ligne en temps réel. Le service de soutien par messagerie texte diffère de nos services de soutien par téléphone et par Clavardage en direct en ce qu’il s’agit d’un service qui repose sur l’implication de bénévoles. (Et vous n’avez pas besoin d’être un intervenant professionnel pour faire du bénévolat.) Au lieu d’offrir un service d’intervention clinique, les bénévoles mèneront avec chaque texteur une conversation comportant cinq étapes conçues pour l’aider à se détendre après un moment plus difficile et intense.

Tous nos Répondants aux crises doivent compléter un programme rigoureux de formation d’une durée de 36 heures. Nous ferons tout notre possible pour nous assurer que vous soyez confiant et préparé lors de votre premier quart de travail. Vous serez également en mesure d’interagir avec votre superviseur, ce qui vous donnera l’occasion de lui poser des questions tout en bénéficiant de ses conseils et commentaires. En d’autres termes, vous ne serez jamais seul sur la plateforme, et si jamais vous vous sentez dépassé par une situation, un professionnel sera là pour vous aider.

Les Répondants aux crises doivent s’engager à effectuer un quart de travail de 4 heures par semaine. Puisque nous consacrons beaucoup de temps et de ressources à la formation de chaque bénévole, nous leur demandons de s’engager à faire quatre heures de bénévolat par semaine pendant au moins une année entière. Le service texto sera offert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, de sorte que nous aurons des quarts de travail disponibles en tout temps.

Pas du tout ! Les Répondants aux crises consultent et répondent aux textos par le biais de notre plateforme en ligne. Plus spécifiquement, les jeunes nous envoient des messages en utilisant leur téléphone intelligent, et nous consultons et répondons à ceux-ci en ligne. Tout cela vous semble un peu confus ? Ne vous en faites pas; si vous devenez bénévole, nous vous expliquerons tout plus en détail au cours de la formation.

La plateforme, c’est le centre d’action et l’endroit par l’entremise duquel nous communiquons avec notre personnel et les Répondants aux crises. C’est la plateforme en ligne où les Répondants aux crises échangent avec les texteurs et où les superviseurs surveillent ce qui se passe durant chaque quart de travail.

En tant que Répondant aux crises, vous vous joindrez à une communauté de bénévoles de partout au Canada ainsi qu’à une équipe de superviseurs (employés rémunérés de Jeunesse, J’écoute). Les tâches des superviseurs comprennent : vous aider lors de vos conversations, vous soutenir dans votre rôle et s’assurer que Jeunesse, J’écoute respecte ses obligations légales en matière de sécurité et de signalements. Vous en apprendrez davantage sur ces différentes obligations lors de votre formation.

Afin d’accomplir votre travail de Répondant aux crises, vous devez vous assurer de disposer d’un accès Internet fiable, ininterrompu et sécurisé pendant tous vos quarts de travail. Il vous faut également avoir accès à un ordinateur dans un endroit sûr et confidentiel. Cela signifie que vous ne devez pas faire vos quarts de travail en utilisant le Wi-Fi du café du coin, d’un cybercafé, d’une bibliothèque publique ou d’une station de métro. Vous devez également vous assurer que des passants ne puissent pas consulter ce qui se trouve sur votre écran pendant votre quart de travail. Vous en apprendrez davantage sur vos obligations en matière de confidentialité au cours de votre formation.

Non. Nous prenons l’anonymat de tous nos bénévoles très au sérieux. Nous ne vous demanderons pas de donner des renseignements personnels à des texteurs, et nous ne fournirons jamais aux texteurs un moyen de contacter un Répondant aux crises à l’extérieur de la plateforme du service de messagerie texte.

Tant que vous disposez d’une connexion Internet sécurisée, vous pouvez compléter la formation dans l’endroit qui vous convient ! La formation a une date de début fixe, mais elle doit être complétée en ligne intégralement; vous pouvez donc travailler à votre rythme. La formation inclut des vidéos, des textes, des questionnaires et des devoirs. Une formation de 36 heures est un engagement considérable, mais vous en apprendrez beaucoup sur de nombreuses notions, comme l’écoute active, la résolution collaborative de problèmes et la gestion de crise. Une fois que vous aurez complété avec succès la formation, vous serez prêt à vous faire assigner un quart de travail hebdomadaire, ainsi qu’à nous aider à lancer le service aux côtés de notre équipe de superviseurs, qui seront là pour vous soutenir à chaque étape.

Vous pouvez changer et sauver la vie de nombreux jeunes.

C’est grâce à l’appui de notre communauté qui ne cesse de croître que Jeunesse, J’écoute est en mesure d’offrir des services virtuels en santé mentale sans frais aux jeunes de partout au pays, 24 heures par jour, 7 jours par semaine. Votre générosité permet d’assurer qu’il y aura toujours quelqu’un pour aider les jeunes peu importe le problème et quelle qu’en soit l’ampleur.

Donnez pour changer et sauver des vies.

Donner

Joignez-vous à nous alors que nous innovons pour l’avenir du Canada.

S’associer

Soutenez les jeunes en donnant de votre temps.

Devenir bénévole