Jeunesse, J’écoute se lève pour les jeunes Autochtones

Image fournie par : Skylar Larnez Photography

Jeunesse, J’écoute est au service des jeunes depuis plus de 30 ans. Nous savons qu’un nombre croissant d’utilisateurs de nos services (et de jeunes que nous visons à servir) est autochtone. C’est parce que nous voulons continuer d’être à l’écoute de tous les jeunes au pays que nous travaillons pour que les Autochtones aient un accès égal et équitable à nos services, quel que soit le moment ou l’endroit où ils en ont le plus besoin. Nous nous sommes également engagés à souligner les réalisations incroyables des jeunes Autochtones – mais nous ne pouvons pas y arriver seuls!

Pourquoi Jeunesse, J’écoute soutient-elle les jeunes Autochtones?

Malheureusement, les poplulation du Canada ne sont pas traitées sur le même pied d’égalité et ne bénéficient donc pas du même accès au soutien et aux ressources. Les Inuits, les Métis et les membres des Premières Nations, que nous regroupons sous le terme large de « Autochtones », ont souvent un accès très limité aux services en santé mentale. Parallèlement, les effets persistants de la colonisation de cette population entraînent un besoin accru de services de soutien essentiels tels que ceux offerts par Jeunesse, J’écoute.

Qu’est-ce que l’équité de service?

Un accès égal signifie que tout le monde connaît nos services et a la possibilité de communiquer avec nous. Qu’entendons-nous par services équitables?

« Des services équitables sont des ressources pertinentes et appropriées permettant de répondre aux divers besoins de chacun », explique Deanna Dunham, Gestionnaire, Initiatives Autochtones chez Jeunesse, J’écoute. « Nous avons maintenant une stratégie claire pour que tous les jeunes du Canada puissent accéder à nos services gratuitement. Ceux-ci incluent des sessions d’intervention offertes 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et du soutien par texto, selon le moyen dont le jeune préfère pour nous rejoindre. »

Que fait Jeunesse, J’écoute pour atteindre l’équité en matière de service?

En mars 2019, nous avons introduit Trouver l’espoir : Stratégie d’action de Jeunesse, J’écoute pour soutenir les jeunes des Premières Nations, Inuits et Métis. Ce plan triennal représente la façon dont nous travaillons en partenariat avec les jeunes Autochtones, les communautés, les organisations et les alliés, afin de garantir aux jeunes Autochtones un accès égal et équitable à nos services, d’un océan à l’autre.

Trouver l’espoir a été développé et continue d’être orienté par notre Conseil consultatif Autochtone. Ce conseil est composé de membres Inuits, Métis et des Premières Nations, qui agissent en tant qu’experts du bien-être mental, émotionnel et spirituel des jeunes Autochtones.

« Trouver l’espoir est une stratégie d’action qui, à mon avis, honore vraiment les peuples Autochtones, notre histoire, nos combats et notre avenir », indique Ashley Cummings, coprésidente du Conseil consultatif Autochtone. « Ce plan apporte de nombreuses possibilités en matière de service d’aide et d’inclusion des peuples Autochtones, et ce, à tous les niveaux au sein de Jeunesse, J’écoute. »

Trouver l’espoir est une initiative holistique. Ses sept objectifs et ses 37 actions reconnaissent que la santé mentale est étroitement liée à de nombreux aspects de la vie des jeunes, y compris :

  • Les opportunités économiques;
  • Les opportunités d’emploi;
  • L’accès aux services de santé et à l’éducation;
  • La santé physique (accès aux sports, logement sécuritaire, alimentation saine, etc.);
  • Le lien avec la terre et la culture.

S’assurer que les peuples Autochtones sont bien représentés parmi notre personnel, nos bénévoles et les entreprises avec lesquelles nous travaillons est un aspect clé de notre Stratégie d’action.

Comment Jeunesse, J’écoute soutient-elle les jeunes Autochtones qui demandent de l’aide?

Jeunesse, J’écoute offre un espace sécuritaire aux jeunes Autochtones qui souhaitent obtenir une aide chaleureuse, confidentielle et exempte de jugement. Nos intervenants professionnels et nos Répondants aux crises reçoivent de la formation continue, sur la culture et communauté Autochtones, pour les aider à comprendre les réalités uniques vécues par de nombreux jeunes Autochtones.

« Nos intervenants professionnels et nos Répondants aux crises apprennent à quel point les pratiques de guérison autochtones sont bénéfiques et fondées sur des données probantes. Ils commencent à les inclure dans leurs références et leurs séances d’intervention, à la demande des jeunes », indique Dunham.

Au moyen de nos canaux numériques, nous présenterons des mentors Autochtones et des programmes novateurs, tout en partageant des opportunités pour que les Canadiens puissent en apprendre davantage sur les Inuits, Métis et Premières Nations.

Nous sommes également aux côtés des peuples Autochtones, alors que nous nous efforçons en tant que pays de mettre fin aux inégalités de longue date et d’éradiquer le racisme.

Nous invitons les personnes de partout au Canada à se joindre à nous pour célébrer les incroyables compétences et contributions des jeunes Autochtones aux sciences, aux arts, à l’éducation et à l’économie dans le monde entier. Pour en savoir davantage et soutenir les jeunes Autochtones, veuillez consulter Trouver l’espoir : Stratégie d’action de Jeunesse, J’écoute pour soutenir les jeunes des Premières Nations, Inuits et Métis.

 

Ce récit est une traduction de la version originale en anglais.