Aider un jeune à surmonter une perte/un deuil

Il peut être très difficile de perdre un être cher. Chacun vit le deuil et la perte à sa manière, tout comme le parcours de guérison et d’acceptation varie d’une personne à une autre. Il est important de dire au jeune dans votre vie que le deuil est une expérience tout à fait normale. Le seul fait de comprendre cette réalité peut apporter du réconfort.

Le deuil peut affecter un jeune de plusieurs manières. En tant que parent/tuteur, vous pouvez discuter régulièrement avec le jeune dans votre vie de toute perte vécue, puis l’aider à comprendre ses émotions.

Comment amorcer une conversation à propos du deuil et de la perte?

Il est essentiel d’entamer des discussions avec le jeune dans votre vie à propos de la perte qu’il a vécue. Voici quelques stratégies à envisager :

  • Faites-lui savoir que le deuil est un processus qui nécessite du temps et qu’il n’y a pas de bonne ni de mauvaise façon de l’exprimer.
  • Ensemble, prenez connaissance des stratégies d’adaptation, comme parler ouvertement de ses émotions, faire des choses qui le réconfortent et rendre hommage à la personne, à l’animal de compagnie ou à toute autre entité qu’il a perdu.
  • Insistez sur les ressources de soutien qui lui sont offertes, comme vous-même, d’autres membres de la famille, des amis, des enseignants et des services tels que Jeunesse, J’écoute.

Comment manifester son soutien au jeune?

Il y a des choses que vous pouvez faire pour aider le jeune à vivre le deuil et la perte. Voici des idées :

Soutenez la personne en racontant l’histoire de sa perte

  • Encouragez le jeune à parler de la personne ou de l’ami qui est parti.
  • Soyez conscient qu’il considère peut-être le silence des autres comme une interdiction de parler de ce qu’il vit. Pensez à revenir ultérieurement sur le sujet, de sorte à lui faire savoir que la conversation peut se poursuivre.
  • Rappelez-lui qu’il peut se confier aux gens dans son réseau de soutien, notamment sa famille, ses amis, ses enseignants et des services tels que Jeunesse, J’écoute.

Examinez diverses stratégies d’adaptation

Vous pourriez lui poser des questions afin de cibler des occasions pour offrir du soutien. Par exemple :

  • « À qui pourrais-tu parler en toute confiance de ce qui se passe? » Il a peut-être l’impression que certaines personnes sont « au courant » de la perte, sans avoir discuté directement avec eux.
  • « Peux-tu nommer une ou deux choses que tu fais pour te réconforter lorsque des émotions liées au deuil se manifestent? »
  • « Peux-tu nommer une ou deux choses qu’une autre personne a faites et qui t’ont réconforté quand tu étais triste? »

Autres conseils utiles

Voici d’autres éléments qui doivent être pris en considération au moment d’aider un jeune qui vit un deuil ou une perte :

Reconnaissez que le deuil n’est pas limité dans le temps

  • La perte n’est pas un sentiment qu’on finit par « mettre derrière soi »; c’est un événement qui s’intègre à l’histoire de notre vie.
  • Toutes les réactions sont naturelles, même si elles semblent complètement différentes des réactions et des émotions des amis et des membres de la famille.

Dites au jeune que ce n’est pas parce qu’il laisse voir ses émotions qu’il est faible. Ça prouve plutôt qu’il est humain.

  • Le deuil peut se manifester d’une multitude de façons. C’est normal de passer par une gamme d’émotions et de comportements, qui peuvent varier d’une journée à l’autre.
  • Par exemple, le deuil peut prendre la forme d’une tristesse envahissante, d’émotions contradictoires, de la colère, d’une impression de paralysie, de sentiments qui emportent comme une vague, d’accès de chagrin qui se faufilent dans sa vie à divers moments, etc.

Aidez le jeune à rendre hommage à la personne, à l’animal ou à toute autre entité qu’il a perdu

  • Offrez-lui de l’aider à souligner ses souvenirs de quelconque manière, comme en plantant un arbre ou en créant une boîte à souvenirs, un collage ou un livre d’histoires.
  • Encouragez-le à réunir les autres personnes vivant la même perte afin de discuter de leurs souvenirs.

L’énigme de la mort

  • Validez le « mystère » qu’est la mort et le fait de mourir. Les jeunes posent souvent des questions du genre : « Pourquoi est-ce que ça m’arrive à moi? » ou « Où est cette personne, maintenant? » C’est correct pour un adulte de ne pas avoir toutes les réponses.
  • Si c’est pertinent, reconnaissez que la perte pourrait avoir un lien avec la spiritualité du jeune. Cela pourrait vouloir dire de trouver la force dans sa foi, ses pratiques et rituels spirituels, ou d’explorer certains liens et éléments de sens en cette matière.

Vivre un deuil ou une perte peut être difficile pour les personnes de tous âges. Si un jeune dans votre vie est aux prises avec le deuil et la perte, il peut communiquer en tout temps avec Jeunesse, J’écoute pour obtenir du soutien et d’autres stratégies d’adaptation à la situation.