Partenariat avec Crisis Text Line

Jeunesse, J’écoute et Crisis Text Line unissent leurs forces afin d’offrir un service de soutien en cas de crise

10 janvier 2018 — Jeunesse, J’écoute, le seul service d’intervention et de soutien en son genre offert aux jeunes de partout au Canada, a formé un partenariat de service avec Crisis Text Line : une ligne d’assistance pionnière dans le domaine technologique et bien établie aux États-Unis. L’objectif : offrir aux jeunes Canadiens le tout premier service de soutien par messagerie texte gratuit et disponible en tout temps au pays. Ce nouveau service — Crisis Text Line, propulsé par Jeunesse, J’écoute — sera mis à l’essai au Manitoba en février 2018. Une fois que certains apprentissages et conclusions auront été tirés de la mise à l’essai du service, ce dernier sera déployé dans les autres provinces et territoires au cours de l’année.

Selon des recherches menées par Jeunesse, J’écoute, 42 % des jeunes préfèrent écrire à propos de leurs problèmes plutôt que d’en parler, et 71 % d’entre eux disent qu’ils accueilleraient avec joie l’option de recevoir de l’aide par le biais de textos. Puisque de plus en plus de jeunes considèrent leur téléphone cellulaire comme leur mode de communication préféré et que la vision de Jeunesse, J’écoute consiste à fournir un service de soutien aux jeunes en utilisant des moyens qui leur conviennent, nous avons décidé de prendre les devants et d’adopter une position de leadership dans le domaine afin de faire face à l’évolution des mœurs des jeunes.

« C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous nous engageons dans ce partenariat avec Crisis Text Line. Cette initiative nous permettra d’offrir aux jeunes Canadiens un accès plus facile à une forme de soutien qui concorde parfaitement avec leur désir de communiquer de façon non verbale et immédiate », explique Katherine Hay, présidente et directrice générale de Jeunesse, J’écoute. « Nous nous engageons à faire en sorte que les jeunes d’un océan à l’autre puissent obtenir l’aide dont ils ont besoin quand ils en ont le plus besoin et de la manière qui leur convient le mieux. »

« Le statut de chef de file de Jeunesse, J’écoute dans le domaine de la santé mentale en fait l’un des meilleurs exemples de partenariats que nous souhaitons établir à l’échelle mondiale », déclare Nancy Lublin, directrice générale et fondatrice de Crisis Text Line. « Et c’est ensemble que nous présentons ce service de soutien en cas de crise aux donateurs canadiens. »

C’est en août 2013 que Crisis Text Line a procédé au prélancement d’un service de soutien par messagerie texte dans deux villes américaines en misant sur le bouche-à-oreille. La réaction du public ne s’est pas fait attendre : 75 % des messages textes reçus alors par Crisis Text Line ont été envoyés par des jeunes de moins de 25 ans. Cet engouement pour le service a démontré qu’une telle plateforme avait sa raison d’être et s’avérait nécessaire pour certaines personnes en situation de crise. En quatre mois, Crisis Text Line a reçu des textos provenant de tous les indicatifs régionaux des États-Unis, et depuis, l’organisation a traité plus de 58 millions de messages envoyés par des texteurs en situation de crise.

Un petit groupe de donateurs importants de Jeunesse, J’écoute a décidé de prendre en charge la majorité des coûts liés à la mise à l’essai de notre service au Manitoba, et ce pour une durée de cinq mois. Ce groupe de donateurs inclut Bell Cause pour la cause, BMO Groupe financier, la Fondation Boston Pizza Futurs Espoirs, la Great-West, la Fondation RBC, la Fondation Co-operators, Shail Silver et un donateur anonyme.

« Un service de soutien sur demande par messagerie texte est plus que jamais nécessaire, et nous sommes reconnaissants pour la vision et le leadership dont ont fait preuve nos donateurs fondateurs en rendant ce service accessible aux jeunes Canadiens qui en ont besoin », explique Charles Brown, président de La Source et du conseil d’administration de Jeunesse, J’écoute. « Leur engagement à améliorer la santé mentale et le bien-être des jeunes de tout âge et provenant de toutes les régions du Canada mérite d’être souligné. »

Le service de soutien sera assuré à distance par des Répondants aux crises bénévoles, qui répondront aux textos des jeunes demandant de l’aide. Pour devenir des Répondants aux crises, les bénévoles doivent avoir atteint l’âge de la majorité dans leur province/territoire de résidence, avoir suivi et complété avec succès une formation en ligne exhaustive de 36 heures, s’être soumis à des vérifications de sécurité rigoureuses et s’être engagés à faire du bénévolat pendant au moins une année.

« En prévision de la mise à l’essai du service au Manitoba et du déploiement national devant avoir lieu par la suite, nous encourageons tous ceux et celles qui souhaitent soutenir directement la cause de la santé mentale et du bien-être des jeunes à envisager de s’impliquer comme Répondants aux crises », déclare Hay. « Le rôle des Répondants aux crises sera d’une extrême importance, car ils accompagneront les jeunes texteurs lors d’une conversation comportant cinq étapes conçues pour les aider à se détendre après un moment plus difficile et intense. »

Comment le service de messagerie texte fonctionnera-t-il ?

Grâce à ce partenariat, Jeunesse, J’écoute pourra utiliser et mettre en place au Canada la plateforme technologique et le modèle de service déjà établis par Crisis Text Line. Une fois lancé, notre service sera accessible aux jeunes grâce à un numéro abrégé sans frais et facile à retenir. Les jeunes pourront accéder à notre service à l’aide de tout appareil mobile pouvant envoyer et recevoir des textos sans qu’un plan de données mobiles ou une connexion Internet soient nécessaires, ce qui pourra s’avérer d’une importance capitale pour certains jeunes appartenant à des collectivités éloignées ou isolées où ces services sont limités, voire indisponibles.

Les messages textes seront acheminés vers la plateforme en ligne canadienne de Crisis Text Line, afin que les Répondants aux crises bénévoles de Jeunesse, J’écoute puissent consulter et répondre aux messages des texteurs. Les superviseurs professionnels de Jeunesse, J’écoute seront disponibles en tout temps afin d’encadrer nos bénévoles et de prendre en charge toute situation qui se dégénère et qui nécessite une intervention de secours active, par exemple. Toutes les conversations entre les texteurs et les Répondants aux crises seront tenues confidentielles.

Pourquoi instaurer un service de soutien par messagerie texte ?

Sous l’influence des différentes technologies disponibles de nos jours, les jeunes d’aujourd’hui ne communiquent plus comme les jeunes d’hier, et les échanges par textos sont plus populaires que jamais. Les données de Jeunesse, J’écoute démontrent que les jeunes qui utilisent ses plateformes non verbales, comme le service Clavardage en direct, sont plus susceptibles de mentionner des problèmes de santé mentale graves et comportant des risques élevés que ceux qui contactent un de nos intervenants par téléphone. Notre service de soutien par messagerie texte gratuit et disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 aidera des jeunes de partout au Canada à résoudre leur situation de crise d’une manière à la fois confidentielle et plus aisée, réduisant par le fait même les obstacles qui se dressent parfois sur la route de jeunes appartenant à des communautés rurales, éloignées ou mal desservies.

L’appel aux bénévoles pour le poste de Répondant aux crises est déjà en cours en vue du lancement de notre service en 2018.

Si la possibilité d’être un Répondant aux crises bénévole vous interpelle, veuillez consulter notre page de recrutement des bénévoles.

Apportez votre soutien à notre service de soutien par messagerie texte.

Grâce à votre engagement, tous les jeunes du Canada auront accès au soutien dont ils ont besoin, de la manière dont ils en ont le plus besoin. Faites un don aujourd’hui.

Kids Help Phone announces partnership with Crisis Text Line 

À PROPOS DE JEUNESSE, J’ÉCOUTE

Jeunesse, J’écoute, un organisme de bienfaisance reconnu pour son expertise et son sens de l’innovation, est le seul service national disponible 24 heures par jour, 7 jours semaine offrant des informations, des services d’intervention professionnelle et des resources aux jeunes Canadiens.  Depuis 1989, le service gratuit de Jeunesse, J’écoute est une véritable bouée de sauvetage qui donne de l’espoir à des enfants, des adolescents et des jeunes adultes de partout au pays. Les recherches démontrent d’ailleurs que nous contribuons à améliorer la santé mentale des jeunes de façon significative. Partout au pays, des jeunes s’adressent déjà aux intervenants de Jeunesse, J’écoute par téléphone ou en utilisant le service Clavardage en direct, en plus d’avoir accès à notre base de données qui regorge de ressources qui leur sont destinés. Bientôt, ils pourront également recevoir de l’aide grâce à notre service de soutien par messagerie texte disponible 24 heures par jour, 7 jours par semaine.

À PROPOS DE CRISIS TEXT LINE

Crisis Text Line fournit un service de soutien gratuit par messagerie texte aux personnes en situation de crise 24 heures par jour, 7 jours par semaine. www.crisistextline.org.

Contact média :

Norma Meneguzzi Spall / The Results Group Public Relations

B : 416 686-9110 / R : 416 209-1216 norma@theresultsgrouppr.com