Traite de personnes : comment reconnaître les signes

Être capable de reconnaître les signes d’avertissement de la traite de personnes peut permettre d’aider quelqu’un qui en est victime.

La traite de personnes (ou le trafic humain), c’est quand quelqu’un est contrôlé et forcé à faire des choses contre sa volonté, impliquant notamment la coercition, l’exploitation sexuelle et le travail forcé. Si tu penses que quelqu’un pourrait être victime de la traite de personnes, tu peux rechercher des signes avant-coureurs et faire certaines choses pour lui offrir du soutien. Chaque situation est unique, et bien que ces signes soient en général liés à la traite de personnes, souviens-toi qu’ils peuvent aussi indiquer autre chose.

Si une personne est victime de la traite de personnes, on peut observer les indices suivants :

  • elle reste en retrait (par exemple, n’établit pas de contact visuel, ne parle pas, etc.);
  • elle est contrôlée ou maltraitée (par exemple, ne peut pas quitter la région, se fait crier après, etc.);
  • elle n’obtient que peu ou pas de salaire, mais travaille beaucoup;
  • elle semble en mauvaise santé ou mal nourrie;
  • elle a peur des autorités (police, service de l’immigration, etc.) ou de la personne qu’elle fréquente;
  • elle fréquente une personne beaucoup plus âgée;
  • elle n’est pas autorisée à garder sur lui son argent, sa carte d’identité ou d’autres biens personnels, ou quelqu’un les contrôle;
  • elle démontre des signes de mauvais traitements (par exemple, contusions, coupures, brûlures, etc.);
  • elle réagit d’une manière qui semble préparée;
  • ses vêtements lui donnent l’air beaucoup plus vielle/elle porte des vêtements chers.

Si tu soupçonnes que quelqu’un est victime de la traite de personnes, tu peux faire certaines choses pour lui offrir du soutien. Rappelle-toi que ce n’est pas ta responsabilité de mettre fin à l’exploitation et à l’abus.

Les gens impliqués dans la traite de personnes utilisent souvent la violence, il est donc important de rester en sécurité. Si tu peux le faire en toute sécurité, voici quelques façons d’aider une personne dans cette situation :

  • Renseigne-toi : C’est une bonne idée d’en apprendre davantage sur la traite de personnes, les lois du travail, la violence dans les fréquentations et l’exploitation et les abus sexuels. Connaître les faits peut te doter des outils dont tu as besoin pour aider quelqu’un de façon plus efficace en partageant des informations avec lui.
  • Approche-la : Tu peux approcher la personne que tu soupçonnes d’être exploitée et lui faire savoir que tu t’inquiètes pour elle et que tu es là pour l’aider. Rappelle-lui que si elle est maltraitée, ce n’est pas correct et ce n’est pas de sa faute. N’oublie pas que la personne n’est peut-être pas prête à quitter la situation ou capable de le faire. Juste en l’approchant, tu lui montres qu’elle n’est pas seule.
  • Écoute son histoire : Si la personne est prête à partager son expérience avec toi, essaie de l’écouter sans la juger. N’insiste pas pour obtenir plus de détails qu’elle n’est pas prête à partager. Tu peux dire : « Je sais que tu traverses beaucoup d’épreuves et je suis là pour t’aider si tu as besoin de moi. »
  • Suggère un plan de sécurité : Parle-lui des plans de sécurité et de la façon d’en créer un. Ce plan pourrait inclure une liste des prochaines étapes à suivre, un endroit sûr où se rendre et une personne à qui parler en cas d’urgence. Rappelle-toi qu’il n’est peut-être pas prudent pour elle d’avoir un plan de sécurité physique, mais si elle en parle, elle pourrait mieux se souvenir des prochaines étapes dans une situation d’urgence. Le plan de sécurité de Jeunesse, J’écoute, ainsi que notre outil Ressources Autour de Moi peuvent t’aider à commencer tes démarches.
  • Parle à un adulte de confiance : Si tu penses que quelqu’un est victime de la traite de personnes et est en danger, il est important d’impliquer un adulte en qui tu as confiance. Toi et la personne en question (si elle est à l’aise) pouvez contacter un parent/tuteur, un enseignant, un travailleur social ou un autre adulte de confiance qui pourra vous aider à rester en sécurité et à décider des prochaines étapes.
  • Communique avec les services d’urgence : S’il y a un danger immédiat pour toi ou la personne en question, ou si l’un de vous est blessé, il est important d’appeler le 911 ou les services d’urgence locaux. Rappelle-toi que la personne qui subit l’abus peut avoir peur des autorités. Dis-lui pourquoi tu les contactes et que tu es inquiet pour votre sécurité.
  • Prends soin de toi : Aider quelqu’un à obtenir du soutien en matière de traite de personnes peut être drainant émotivement, il est donc important d’obtenir du soutien pour toi aussi. C’est bon de prendre du recul et de parler de ce que tu ressens à quelqu’un en qui tu as confiance. Tu peux aussi joindre un intervenant de Jeunesse, J’écoute 24 heures par jour, 7 jours par semaine, en composant le 1 800 668-6868.

Connaître les signes de la traite de personnes peut t’aider à soutenir quelqu’un qui a besoin d’aide. En tendant la main et en aidant la personne à créer un plan de sécurité, tu lui montres qu’elle n’est pas seule et qu’il y a toujours de l’espoir.


Si vous voudriez en connaître davantage sur ce sujet, vous pouvez communiquer avec un intervenant par téléphone ou Clavardage en direct.