Reconnaître si votre comportement relationnel est nuisible

Penses-tu à la façon dont tu traites ton partenaire dans une relation amoureuse ? Voici quelques exemples de comportements nocifs et les mesures que tu peux prendre pour obtenir de l’aide. Rappelle-toi que tu fais la bonne chose en t’informant davantage.

Le respect, la confiance, l’honnêteté et la sécurité sont des éléments importants d’une relation saine. Les partenaires doivent se traiter d’égal à égal, être capables de parler ouvertement et se soutenir. Cependant, il arrive que les partenaires aient plus de difficulté qu’ils le voudraient.

Reconnaître que tu pourrais avoir un problème est la première étape pour changer la façon dont tu traites ton partenaire. Voici quelques exemples de comportements nocifs dans une relation amoureuse :

  • Essayer de contrôler un partenaire (p. ex., lui dire quoi faire, l’isoler de ses amis ou de sa famille, etc.).
  • Humilier un partenaire (p. ex., l’injurier, le réprimander, le critiquer, l’abaisser, etc.).
  • Exprimer une colère intense envers un partenaire (p. ex., perdre son sang-froid, crier contre un partenaire, proférer des menaces, etc.).
  • Outrepasser les limites d’un partenaire (p. ex., envahir sa vie privée, poser des questions personnelles qui le mettent mal à la l’aise, etc.).
  • Faire preuve de jalousie extrême (p. ex., vérifier le téléphone d’un partenaire sans permission, l’interroger sur ses amis, etc.).
  • Être physiquement violent (p. ex., frapper, pousser, détruire ses objets, etc.).
  • Agresser sexuellement son partenaire (p. ex., agression sexuelle, viol, activité sexuelle sans consentement, etc.).

Il est important de te rappeler que les choses que tu dis et fais dans une relation peuvent avoir des conséquences. Ton comportement peut avoir des effets négatifs sur la santé physique et émotionnelle de ton partenaire (p. ex., diminuer son estime de soi, le stresser, lui faire peur, etc.). Personne ne mérite d’être traité de cette façon, mais tu peux prendre certaines mesures pour t’assurer de mettre fin au comportement nocif.

Si tu veux travailler sur la façon dont tu traites ton partenaire, tu fais un pas dans la bonne direction. Tu peux changer, et tu n’as pas à le faire seul. Souviens-toi des trois « P » :

  • Parle à quelqu’un : Tu peux essayer de parler à quelqu’un de confiance de ce qui se passe. Cette personne pourrait être un ami, un frère ou une sœur, ou un adulte de confiance (p.ex., un parent/tuteur, un enseignant, un thérapeute, etc.) et devrait pouvoir t’aider à décider des prochaines étapes. L’outil Ressources Autour de Moi peut également t’indiquer où trouver des services de soutien psychologique, de santé mentale et de violence/abus dans ta communauté.
  • Pense avant d’agir : Avant de réagir, prends une minute pour réfléchir à ce que tu vas dire ou faire. Demande-toi si tes paroles ou tes actions vont blesser ton partenaire, ou si tu accepterais que quelqu’un te traite de la même manière. Essaie de canaliser ton énergie et concentre-toi sur les bonnes choses que tu aimes faire pour les autres. Les intervenants de Jeunesse, J’écoute, que tu peux joindre en tout temps au 1 800 668-6868, peuvent également t’aider à trouver des stratégies pour gérer tes sentiments et reconnaître pourquoi tu te comportes ainsi; il est possible que ce problème en cache un autre.
  • Prends une pause : Si tu es préoccupé par la façon dont tu traites ton partenaire, il est peut-être préférable que vous passiez du temps à l’écart l’un de l’autre pour comprendre les choses. Prendre une pause peut également te permettre de prendre du recul, de te calmer et de décider comment tu vas réagir (p. ex., gestion de la colère, thérapie de couple, etc.). Il peut être utile de faire des recherches sur les relations malsaines ou toxiques afin de recueillir toutes les informations et de pouvoir en connaître les signes.

Rappelle-toi qu’il est toujours important de traiter ton partenaire avec respect. Si tu songes à changer ton comportement, tu peux demander de l’aide et prendre une pause dans la relation si tu en as besoin.


Si vous voudriez en connaître davantage sur ce sujet, vous pouvez communiquer avec un intervenant par téléphone ou Clavardage en direct.