Principes de base de le sextage: comment rester en sécurité

Si tu décides que le sextage est quelque chose que tu voudrais faire, il est important d’identifier des manières qui le rendront le plus sécuritaire possible. Garde à l’esprit que, tout comme pour les rapports sexuels, le sextage sans risque n’existe pas. Le plus gros risque ? Que des messages ou des photos/vidéos soient transmis, diffusés ou partagés sans ton consentement.

Autres risques associés au sextage :

  • La permanence : tu ne peux pas annuler l’envoi d’un sexto.
  • Le chantage : des messages à caractère sexuel pourraient être utilisés pour te manipuler à un moment futur.
  • La santé émotionnelle : si une personne partage ton message sans ton consentement, ton bien-être mental et ton bien-être émotionnel pourraient être perturbés.
  • La sécurité physique : tu pourrais devenir victime de harcèlement ou d’intimidation.
  • Les ennuis : tu pourrais avoir des ennuis avec tes parents ou tes tuteurs s’ils le découvrent.

Si ton sexto est transféré ou partagé, cela peut signifier qu’une personne :

  • le montre à ses amis;
  • le publie en ligne;
  • l’envoie à d’autres personnes;
  • l’échange contre d’autres images à caractère sexuel.

Si tu décides de sexter, il est important de ne jamais transférer, publier ou afficher des photos ou des vidéos à caractère sexuel de quelqu’un d’autre. Le partage de telles images à caractère sexuel peut causer beaucoup de tort à la personne qui y apparaît. Il s’agit d’une trahison de sa confiance qui pourrait perturber son bien-être social et émotionnel.

Si tu reçois une photo ou une vidéo à caractère sexuel d’une personne qui n’est pas celle qui l’a créée, il est possible qu’il s’agisse d’un acte illégal.

Il est important que tu parles avec un adulte en qui tu as confiance ou que tu téléphones à Jeunesse, J’écoute au 1 800 668-6868 si tu (ou quelqu’un que tu connais) es victime de chantage, coercition, menaces ou intimidation.

Astuces de sextage sécuritaire

Si tu décides d’envoyer un sexto, il y a certaines choses que tu peux faire pour te protéger. Les astuces suivantes pourraient t’aider à envoyer des sextos plus sécuritaires, particulièrement s’ils contiennent une photo ou une vidéo :

  • N’indique pas ton nom dans la photo ou la vidéo.
  • Ne montre pas ton visage ou autre caractéristique permettant de t’identifier dans la photo ou la vidéo, comme des taches de naissance, des tatouages ou des perçages.
  • Ne présente aucun renseignement qui pourrait permettre de t’identifier dans ta photo ou ta vidéo (p. ex., des éléments contenant ton nom, ton adresse ou le nom de ton école).
  • Ne sexte pas ou ne te déshabille pas devant une webcam avec des gens que tu n’as jamais rencontrés en personne.

Quoi faire si…..

En matière de sextage, voici quoi faire si…

Tu as envoyé un sexto que tu regrettes :

  • Respire un bon coup : fais juste respirer pour quelques minutes. Essaie de ne pas être trop dur avec toi-même.
  • Prends contact avec la personne à qui tu l’as envoyé : demande-lui de supprimer le message à l’instant même.
  • Parles-en : discute de tes sentiments avec un ami ou un adulte de confiance. Tu peux toujours appeler Jeunesse, J’écoute, au 1 800 668-6868, si tu as besoin de parler avec quelqu’un.

Une personne a transféré ton sexto (qui comprend une photo ou une vidéo) :

  • N’attends pas avant de réagir : plus la photo ou la vidéo est en circulation longtemps, plus il est difficile de la contrôler.
  • Ne réplique pas : n’essaie pas de te venger de la personne qui a partagé le sexto; ça ne fera qu’empirer les choses.
  • Fais retirer l’image : si le sexto a été partagé sur un site Web, entre immédiatement en contact avec le site en question et explique la situation. Il sera peut-être possible de faire supprimer la photo ou la vidéo, surtout si tu as moins de 18 ans. Visite le site AidezMoiSVP.ca pour obtenir des renseignements sur la façon de faire retirer des photos ou des vidéos des sites Web populaires.
  • Parle avec un adulte de confiance : tu pourrais te confier à un membre ou un ami de la famille, un parent/tuteur, un enseignant ou un intervenant. Tu n’as pas à leur montrer la photo ou la vidéo; il suffit d’expliquer la situation.
  • Protège-toi : sur tes comptes en ligne, bloque les gens qui te harcèlent ainsi que les personnes qui ont partagé la photo ou la vidéo. Évite aussi de répondre aux commentaires blessants ou méchants, car cela pourrait empirer la situation.

Tu as partagé un sexto qui devait rester privé (y compris une photo ou une vidéo) :

  • Prépare-toi : le partage d’un sexto sans le consentement de la personne sur la photo ou la vidéo peut entraîner des conséquences sur le plan juridique.
  • N’attends pas avant de réagir : plus la photo ou la vidéo est en circulation longtemps, plus il est difficile de la contrôler. Examine les moyens de retirer l’image.
  • Parle avec un adulte de confiance : il est important d’obtenir du soutien en un tel moment.

Souviens-toi que tu n’as rien à te reprocher si une photo ou une vidéo est partagée sans ton consentement. Personne ne mérite de voir sa confiance brisée et son droit à la vie privée brimé. Tu peux toujours appeler Jeunesse, J’écoute au 1 800 668-6868 si tu veux en parler.

Quelle est la différence entre le sextage et …

Il est important de pouvoir faire une distinction entre le sextage et…

  • L’exploitation et l’abus sexuels en ligne

Il pourrait y avoir exploitation ou abus sexuels en ligne si les messages à caractère sexuel que tu reçois proviennent de quelqu’un beaucoup plus vieux que toi ou d’une personne en position d’autorité (p. ex., un enseignant ou un moniteur de camp). Cela signifie qu’une personne te manipule pour que tu accomplisses des actes sexuels.

  • Le chantage

Le chantage, c’est essayer d’amener quelqu’un à faire quelque chose dont il n’a pas envie en menaçant de lui nuire. Il peut s’agir d’une personne qui te menace de diffuser des sextos privés que tu as déjà envoyés si tu ne réponds pas à ses demandes.

  • Violence ou agression

Un message à caractère sexuel qui représente de la violence ou une agression sexuelle ou physique, ce n’est pas du sextage et ce n’est jamais correct. Cela peut inclure les viols et les autres formes de violence sexuelle ou physique.

  • Harcèlement sexuel

Le harcèlement sexuel désigne tout comportement verbal ou physique de nature sexuelle et non voulu. Si tu dis à quelqu’un d’arrêter de t’envoyer des messages à caractère sexuel et qu’il continue, c’est du harcèlement sexuel.

Si tu es victime d’exploitation, de chantage, de violence, d’agression ou de harcèlement, il est important que tu mettes au courant un adulte de confiance (comme un membre de ta famille) ou la police.


Si vous voudriez en connaître davantage sur ce sujet, vous pouvez communiquer avec un intervenant par téléphone ou Clavardage en direct.