À quoi t’attendre à ta première célébration de la fierté

C’est le début des événements de la fierté partout au Canada. Un intervenant de Jeunesse, J’écoute répond à tes questions sur ce que pourraient vivre des jeunes lors de leur premier festival de la fierté, comme le dévoilement de leur identité sexuelle, des fréquentations amoureuses, de la discrimination, etc.

Quelle question les jeunes posent-ils le plus souvent à propos de leur premier festival de la fierté ?

La question que les jeunes me posent le plus fréquemment est une variation de : « Quoi faire si je ne me suis pas encore affiché et que quelqu’un que je connais me croise à l’événement ? »

L’une des premières choses que je demande est : « Qu’est-ce que cela peut signifier pour toi si quelqu’un de ton entourage qui n’est pas au courant le découvre ? »

Un très bon moyen de répondre à cette question est de se demander :

  • Est-ce un bon moment pour me dévoiler ?
  • Est-ce que je dirais à cette personne que je suis membre de la communauté LGBTQ si je ne participais pas à un événement de la fierté ?
  • Pourquoi ne l’ai-je pas encore dit à cette personne ?
  • Comment cette personne va-t-elle réagir ?

Avez-vous parlé à des jeunes qui veulent participer à la fierté et qui hésitent parce qu’ils ne sont pas encore sortis du placard ?

Oui. J’ai constaté que lorsque quelqu’un n’a pas encore parlé de son orientation sexuelle, c’est qu’il y a souvent des raisons sous-jacentes, comme ne pas se sentir prêt ou avoir peur des réactions des autres.

Les jeunes n’ont pas besoin qu’on leur dise  si « oui » ou « non » ils peuvent aller à un événement de la fierté – la plupart du temps, au fil de la discussion, ils trouvent eux-mêmes la réponse qui résonne parfaitement pour eux.

La meilleure chose qu’un jeune puisse faire est de prendre le temps de parler à un ami, à un membre de sa famille ou à un intervenant de Jeunesse, J’écoute – quelqu’un prêt à offrir son soutien sans porter de jugement et à qui il peut vraiment s’ouvrir.

Y a-t-il des questions particulières soulevées par les jeunes au sujet des fréquentations amoureuses à l’occasion d’un événement de la fierté ?

Les fréquentations amoureuses sont une série de hauts et de bas pour tous les jeunes. Certains des défis qui pourraient survenir dans le cadre d’une participation à un événement de la fierté sont :

  • Si tu n’as pas dévoilé ton identité sexuelle et que ton partenaire l’a fait, quelles sont les prochaines étapes avant d’être vus publiquement à une célébration de la fierté ? Serais-tu à l’aise si des gens que tu connaissais vous voyaient ?
  • Ça te dérangerait si une connaissance te voyait participer à l’événement ?

Parce que chaque personne et chaque relation est différente, il n’y a pas de réponse unique à ces questions. Il est très important que les jeunes et leurs partenaires entretiennent un dialogue ouvert et honnête et essaient le plus possible de comprendre les sentiments de l’autre.

Que devrait faire un jeune s’il est victime de discrimination à un événement de la fierté ?

Aucune personne assistant à un événement de la fierté ne devrait avoir à subir de la discrimination. Essaie de te rappeler que la plupart des gens qui célèbrent la fierté appuieront ton identité et te soutiendront en tant que personne. Si tu es victime de harcèlement :

  • aborde un adulte de confiance et fais-lui savoir que tu es victime de harcèlement. Tu seras sûrement entouré de gens en mesure de t’offrir un soutien;
  • ignore la ou les personnes qui te harcèlent et éloigne-toi, si tu peux.

Que devrait faire un jeune dont la famille n’accepte pas son identité, mais qui veut quand même participer à une célébration de la fierté ?

Cela dépend fortement de la situation de chacun. Il est important de réfléchir à la façon dont tu pourrais aborder le sujet avec ta famille, à quel point les membres de ta famille te soutiennent et si le moment est le bon. Si tu as des questions sur la fierté ou aimerais avoir de l’aide sur la manière d’aborder une discussion avec ta famille, tu peux toujours parler avec un intervenant de Jeunesse, J’écoute en composant le 1 800 668-6868.

Comment réagir si une personne nous montre de l’intérêt à l’occasion d’un événement de la fierté ?

Le plus important, c’est le consentement. Les jeunes devraient se demander : « Est-ce que je veux faire ça ? » Le consentement est essentiel, et il est acceptable de répondre « Non ».

Si tu te sens à l’aise dans la situation et que tu as donné ton consentement, n’oublie pas que tu peux toujours dire « non » à tout moment ou à toute activité. Un « oui » n’est pas forcément éternel.

Y a-t-il autre chose que vous diriez à un jeune qui participe à son premier événement de la fierté ?

Un jeune qui assiste à son premier festival de la fierté devrait justement… être fier ! C’est une question d’être fier de ton identité et de qui tu es. Mais rappelle-toi : fais-le à tes conditions !

Assister à un événement de la fierté, c’est être fier de soi, célébrer la communauté LGBTQ et s’amuser. Il est important que les jeunes qui se rendent à leur premier festival de la fierté se sentent en sécurité, physiquement et émotionnellement.


Si vous voudriez en connaître davantage sur ce sujet, vous pouvez communiquer avec un intervenant par téléphone ou Clavardage en direct.