« Maintenant, j’ai trop PEUR de faire mon entrée au secondaire ! »

Question

Le premier jour des vacances d’été (c’était il y a 11 mois environ, en juin), je suis allée sur MSN, et j’ai commencé à parler à mon amie (disons qu’elle s’appelle Alexa). On appartient à la même culture. Alors, ma cousine et moi, on voulait lui parler. Mais alors, on s’est rendu compte qu’une autre fille (qui est l’amie d’Alexa, disons qu’elle s’appelle Hélène) était sur son compte quand Alexa était absente. Je me suis connectée, et j’ai tapé : « ALLÔ ! » Mais je ne savais pas que c’était à HÉLÈNE que j’écrivais ! Ensuite, elle m’a répondu avec des tas de mots indécents, et elle a commencé à m’insulter. Vu que je suis trop faible et que c’est une des filles « populaires », je n’ai pas pu me venger et lui répondre de la même façon. Et je ne sais pas pourquoi elle a commencé à m’insulter et à me dire tous ces mots. Je ne lui ai jamais rien fait, et je ne lui ai jamais même parlé. J’ai un problème : je n’arrive pas à me tenir debout. :-( J’ai été vraiment triste tout l’été. Et j’avais vraiment peur de la réaction qu’elle aurait en me voyant à la rentrée. Mais heureusement pour moi, elle a changé d’école. J’ai été très soulagée. Ceci dit, maintenant, c’est presque la fin de l’année, et elle pourrait aller à la même école secondaire que moi, parce que l’école secondaire de son quartier, c’est la même que la mienne. J’ai vraiment très PEUR ! Je ne peux pas en parler à mes parents parce que je sais qu’ils ne comprendront pas ce qui se passe à cause de certains problèmes que j’ai eus dans les derniers temps. Je voulais en parler à mes enseignants ou au directeur, mais je ne l’ai pas fait; mon amie Alexa ne m’a pas permis de le faire. Parce qu’elle a peur d’être impliquée, vu qu’Hélène utilisait son compte MSN. Et maintenant j’ai troooopppp PEUR d’aller au secondaire. Aidez-moi, JJ, vous êtes les seuls à qui je peux parler. Merci beaucoup. Et que Dieu vous bénisse. <3

Réponse de l'intervenant

Je suis content que tu parles de tout ça, car tu sembles vraiment avoir besoin d’aide, surtout si cette « amie » est celle dont tu nous as déjà parlé — celle qui est entrée dans ton compte de courriel pour ensuite te bloquer l’accès. [Si tu n’as pas encore lu la réponse à ce message, va la lire maintenant, car l’intervenante t’y fait de bonnes suggestions.] Je mentionne la réponse de l’autre intervenant à ton message parce que je suis également d’avis que cette personne n’est pas vraiment ton amie — si je me fie à la façon dont elle te traite. Et même si elle fréquente la même école secondaire que toi, elle n’a pas à être ton amie si tu ne veux pas qu’elle le soit. C’est TOI qui décides avec qui tu veux te lier d’amitié !!! Oui, tu as bien lu, le choix t’appartient. On ne choisit peut-être pas sa famille, mais on choisit ses amis ! Et s’ils nous maltraitent ou abusent de notre gentillesse, nous pouvons choisir de nouveaux amis. Qu’est-ce que tu en dis ? Je comprends que tu as peur d’elle et de la façon dont elle pourrait te traiter, mais ça m’indique tout simplement qu’elle N’EST PAS TON AMIE. Un ami, c’est quelqu’un avec qui on s’amuse, avec qui on a du plaisir et avec qui on se sent à l’aise. Tes amis t’apprécient et te défendent lorsque tu en as besoin. Je n’ai pas l’impression qu’elle fait la moindre de ces choses pour toi. J’ai plutôt l’impression qu’elle t’intimide, qu’elle exige des choses de ta part et qu’elle te donne des ordres. Tu l’écoutes parce que tu as peur, et non par amitié; c’est bien ça ? Je ne comprends pas vraiment pourquoi tu la considères comme une amie... En passant, as-tu d’autres amis à l’école ? Ces amis te traitent comment ? Je présume qu’ils agissent beaucoup mieux avec toi. Est-ce que j’ai raison ? Pourquoi ne fréquentes-tu pas plutôt ces autres amis ? Ça t’aidera à t’habituer au fait d’être bien traitée. :) J’espère que tu prendras le temps de bien réfléchir à tout ça. Tu mérites d’avoir de bons amis. Et l’école secondaire pourrait être un nouveau départ pour toi — un commencement sur une note plus positive. Prends soin de toi, et au revoir pour l’instant.