Que faire si vous êtes témoin d'intimidation

Un témoin, c’est quelqu’un qui assiste à une action ou à un événement, comme l’intimidation. Même si c’est dans la nature humaine de penser qu’un autre témoin offrira son aide, tu peux faire une différence en montrant ton désaccord et en disant quelque chose.

La majorité des témoins ne font rien lorsqu’une personne se fait intimider devant eux. Ils pensent qu’ils ne seront d’aucune aide, qu’ils s’attireront le jugement des autres ou même les foudres de l’intimidateur. Malheureusement, l’inaction est une action en soi. Elle empire la situation et peut être tenue, à tort, comme un signe d’approbation. Les gens qui font souvent de l’intimidation comptent là-dessus, se croyant libres d’agir parce que personne n’intervient.

Mais dans bien des cas, les témoins peuvent grandement participer à la solution. Voici comment :

  • •    Si tu t’impliques, les gens auront davantage tendance à faire comme toi. La plupart des jeunes désapprouvent l’intimidation; ils ne veulent juste pas être les premiers à prendre action. Souviens-toi : tu devrais t’interposer seulement si c’est sécuritaire de le faire.
  • •    Parfois, les jeunes ont plus de succès que les adultes à convaincre leurs pairs d’arrêter l’intimidation. Juste en prenant la parole, tu peux avoir une grande influence sur la situation.
  • •    Si plus de gens se mobilisent contre l’intimidation, ton école et ta communauté seront plus sécuritaires pour tout le monde.

Comment arrêter l’intimidation dont je suis témoin ?

Voici des façons de mettre un terme à une situation d’intimidation :

  • •    Dénonce : ce n’est pas évident, mais tu peux dénoncer le harcèlement en train de se produire. Tu peux dire qu’un enseignant s’en vient (même si c’est pour faire diversion), demander à l’intimidateur d’arrêter ou encourager les gens autour à t’accompagner ailleurs.
  • •    Fournis une issue : approche-toi de la victime et demande-lui si tout va bien. Tu peux lui proposer de partir avec toi.
  • •    Parle à l’intimidateur : si c’est sécuritaire de le faire, tu peux discuter en privé avec celui qui intimide. Fais-lui comprendre que son comportement est inacceptable.
  • •    Parles-en à quelqu’un : dénonce la situation à un enseignant, à un membre de la direction ou à un autre adulte de confiance. Si quelqu’un est attaqué physiquement, tu peux appeler la police ou le service d’urgence (911). Parler de la situation à une seule personne peut sécuriser tout le monde.
  • •    Offre ton soutien : une fois l’incident passé, demande à la personne intimidée si elle se sent bien ou rappelle-lui que la situation n’est pas de sa faute.

Si vous voudriez en connaître davantage sur ce sujet, vous pouvez communiquer avec un intervenant par téléphone ou Clavardage en direct.