Patrice Bergeron : l’importance de demander de l’aide

L’attaquant des Bruins de Boston et membre de l’AJLNH parle de l’importance de demander de l’aide et aborde plusieurs façons dont les jeunes peuvent faire face à l’intimidation.

En tant qu’athlète professionnel évoluant sur la plus grande scène du hockey, Patrice Bergeron, capitaine adjoint des Bruins de Boston, a toujours cru qu’il était important de parler de ce que l’on vit et de demander de l’aide lorsque c'est nécessaire. « Nous avons la chance de pouvoir de faire quelque chose », note-t-il.

En 2003-2004, alors qu’il était une recrue de la LNH, Bergeron a acquis une plus grande confiance en lui grâce aux conversations qu’il a eues avec les dirigeants de son équipe.

Cela lui a également appris l’importance de payer au suivant — chose qu’il continue de faire à ce jour, d’ailleurs. Avec le programme Patrice’s Pals, Bergeron s’est établi en tant que leader et modèle pour les jeunes de sa communauté. Il s’agit d’un programme qui touche les organisations et hôpitaux locaux, donnant l’occasion aux enfants et à leurs familles d’assister à un match à domicile des Bruins et de discuter avec Bergeron.

Un jour, le joueur de hockey a rencontré un jeune qui était victime d’intimidation à l’école et a décidé de prendre un moment pour discuter avec lui. « Il traversait une période difficile à cause de l’intimidation qu’il vivait, et je voulais juste être là pour lui. Je voulais aussi lui redonner confiance en lui, lui faire savoir qu’il était un bon garçon et lui dire que des gens étaient là pour lui. Je voulais qu’il comprenne que plusieurs bonnes choses l’attendaient et qu’il avait fait le bon choix en décidant de parler de sa situation », raconte-t-il.

Pour l’attaquant des Bruins de Boston, il s’agit d’un message important que tout jeune qui fait face à un problème — grand ou petit — devrait entendre. Voici ce que Bergeron a à dire sur l’intimidation :

  • •    Parle de ce que tu vis : « Lorsque tu traverses une période difficile de ta vie, ta confiance en toi est affectée, et il se peut que tu n’aies pas envie d’en parler. Mais alors, il est possible que la situation dégénère et prenne de l’ampleur. Le simple fait d’en parler peut faire toute la différence. »
  • •    Demeure positif : « Nous avons de nouveaux joueurs dans notre équipe, des jeunes qui ne jouent pas depuis très longtemps dans la LNH. Il est primordial que nous soyons là pour eux. Parfois, les choses ne se passent pas comme prévu sur la glace. Mais c’est dans ces moments-là qu’il est important de rester positif; les choses finissent toujours par s’arranger. »
  • •    Demande de l’aide : « Il se peut que parfois, tu n’aies pas envie de partager certaines choses avec ceux dont tu es le plus proche — tes parents, tes frères et sœurs ou tes amis. Mais je pense que le fait d’avoir quelqu’un qui est là pour toi, qui t’écoute et qui comprend ce que tu traverses est très important. C’est parfois difficile de parler de ce que tu vis et de demander de l’aide, mais il y a toujours des gens qui sont là pour t’aider. »

Patrice Bergeron croit qu’il est important que tu demandes de l’aide, et ce, peu importe l’épreuve que tu traverses. Si tu es aux prises avec de l’intimidation ou tout autre problème, tu peux toujours te confier à un parent/tuteur, un enseignant ou un autre adulte de confiance. Tu peux aussi parler avec un intervenant de Jeunesse, J’écoute 24 heures par jour, 7 jours semaine, en téléphonant au 1 800 668-6868.

Jeunesse, J’écoute souhaite remercier Patrice Bergeron, l’AJLNH et Chris Lomon pour cet article, publié dans le cadre la Semaine de sensibilisation à l’intimidation 2017 !

Cet article est une traduction d’un entretien en anglais.

Si vous voudriez en connaître davantage sur ce sujet, vous pouvez communiquer avec un intervenant par téléphone ou Clavardage en direct.