Le cannabis : ce qu’il faut savoir

Le cannabis est une drogue qui peut avoir une incidence à la fois sur le corps et sur l’esprit. Il est important de connaître les effets qu’elle peut avoir sur la santé, les questions touchant à sa légalité ainsi que les façons dont on peut en atténuer les risques, sur la santé et autres, quand on décide d’en consommer.

Qu’est-ce que le cannabis?

Le cannabis, que l’on connaît également sous le nom de marijuana, de « weed » et de pot, est une drogue faite à partir d’une plante. Elle renferme du THC (tétrahydrocannabinol) et du CBD (cannabidiol), deux substances chimiques qui ont des effets à court et à long terme. Les gens consomment du cannabis pour différentes raisons et cette consommation peut être recommandée comme traitement médical par un médecin ou une infirmière praticienne.

Comment consomme-t-on du cannabis?

Le cannabis peut être consommé de différentes manières et sous différentes formes :

  • •    elle peut être inhalée sous la forme de fumée ou de vapeur, pour un effet presque immédiat;
  • •    elle peut être ingérée avec de la nourriture, des liquides ou des capsules, pour un effet différé qui peut prendre jusqu’à quelques heures.

Que ressent-on après avoir consommé du cannabis?

Les effets que l’on ressent après avoir consommé du cannabis varient selon la quantité de substances chimiques qui s’y trouvaient ainsi que selon la réaction du corps à ces composantes.


Le cannabis peut produire différents effets mentaux, émotionnels et physiques, surtout chez les personnes de moins de 25 ans. Tout le monde y réagit différemment. Plusieurs facteurs ont une incidence sur la façon dont une personne réagit à la consommation, notamment :

  • •    la génétique;
  • •    les antécédents médicaux (y compris les antécédents familiaux);
  • •    la fréquence à laquelle on en consomme;
  • •    la façon dont on la consomme;
  • •    la quantité qu’on en consomme;
  • •    la quantité de THC et de CBD qu’on y retrouve.

Les effets du cannabis peuvent également être d’intensités différentes et même varier d’une fois à l’autre selon la façon dont on la consomme. Ainsi, quand on ingère du cannabis, il peut falloir un certain temps (jusqu’à quelques heures) pour qu’on en ressente les effets, il est donc important d’être conscient de la quantité qu’on en prend.

Voici quelques-uns des effets à court terme possibles :

  • •    Effets mentaux : le cannabis peut aggraver l’anxiété ou, au contraire, détendre. De plus, il est possible de vivre de la paranoïa, du délire, des hallucinations et des frayeurs, et notre façon de penser ou de prendre des décisions peut s’en retrouver modifiée.
  • •    Effets émotionnels : le consommateur de cannabis a peut se sentir « gelé », heureux ou euphorique. La drogue peut également avoir une incidence sur la façon dont nous nous comportons en société, par exemple en nous rendant plus ouverts ou extrovertis, ou au contraire plus tranquilles et silencieux. Certaines personnes se sentent hébétées, tandis que d’autres ne ressentent aucune émotion particulière.
  • •    Effets physiques : une personne qui consomme peut sentir qu’elle a sommeil ou faim. Si vous ressentiez de la douleur avant de consommer du cannabis , vous la sentirez peut-être s’estomper. De plus, il est possible que la drogue fasse accélérer votre rythme cardiaque et cause des tremblements ou un rougissement des yeux. Dans certains cas, on peut sentir que nos sens (la vue, l’ouïe, le toucher, le goût et l’odeur) deviennent plus développés encore.

Les effets du cannabis peuvent être accrus quand on en consomme souvent, ou quand on en consomme en même temps que de l’alcool ou d’autres drogues. Il est important de savoir exactement ce qu’on prend – et dans quelle quantité – pour consommer en toute sécurité.

On associe également plusieurs effets à long terme à la consommation de cannabis. Ces effets varient d’une personne à l’autre ainsi qu’en fonction de la fréquence de consommation et de l’âge auquel on a commencé à consommer. Quand une personne consomme du cannabis à un jeune âge (avant 18 ans), ses risques de répercussions à long terme augmentent.

De plus, des études ont démontré que la consommation régulière de cannabis avant l’âge de 25 ans pourrait avoir une incidence sur le développement du cerveau, ce qui pourrait causer des problèmes à long terme au niveau de la mémoire, de la cognition et de l’attention. De plus, elle est susceptible d’influencer la capacité de réfléchir et de prendre des décisions dans tous les aspects de la vie, y compris l’école, les loisirs et les relations. Dans certains cas, la consommation de cannabis peut déclencher des épisodes psychotiques, pendant lesquels le consommateur ne sait plus distinguer ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas.

Voici quelques-uns des effets à long terme possibles :

  • •    les lésions pulmonaires (quand on inhale le cannabis), y compris la toux et la bronchite chroniques;
  • •    la psychose, chez les personnes qui ont des antécédents personnels ou familiaux de maladie mentale;
  • •    la dépendance au cannabis.

Il est possible que vous ressentiez certains de ces effets, chacun d’eux ou aucun de ceux-ci.

N’oubliez pas que c’est à l’adolescence que certains troubles de santé mentale font surface. Si vous avez l’impression que vous consommez du cannabis pour mieux tolérer vos symptômes ou pour tenir bon, vous pourriez aussi songer à demander l’aide d’un professionnel de la santé ou d’un intervenant de Jeunesse, J’écoute, que vous pouvez rejoindre au 1-800-668-6868.

Le cannabis est-il légal?

Au Canada, le cannabis qui est consommé à des fins autres que médicales est dit « récréatif ». À l’heure actuelle, ce type de consommation est illégal, mais le gouvernement du Canada prévoit le légaliser et le réglementer au cours de l’année 2018. Une fois que le cannabis récréatif deviendra légal, les lois régissant la consommation seront semblables à celles qui existent déjà pour l’alcool et le tabac. Ainsi, il ne sera permis d’en consommer qu’à partir d’un certain âge et uniquement à certains endroits.

La consommation du cannabis à des fins médicales, quand elle est autorisée par un dispensateur de soins de santé, est pour sa part légale au Canada de nos jours. Le cannabis peut être autorisé comme traitement médical pour plusieurs raisons différentes. Comme pour tous les autres médicaments, quand on est autorisé à utiliser du cannabis médical, il est important de le prendre conformément aux instructions données par le médecin.

Si vous avez des questions au sujet du cannabis, n’hésitez pas à les poser à votre médecin, à un enseignant, à un parent (ou tuteur) ou à un intervenant de Jeunesse, J’écoute.

Qu’en est-il de la consommation au volant?

Ne l’oubliez pas : il est illégal au Canada de conduire après avoir fumé ou consommé du cannabis. Cela fait partie de ce que l’on appelle la « conduite avec facultés affaiblies » et est donc puni de la même manière que l’alcool au volant. Même la consommation d’une petite quantité de cannabis peut influencer votre attention, votre délai de réaction et votre capacité à bien estimer les distances, et ce, même si vous n’avez pas l’impression d’être « gelé ». Ainsi, vous devez absolument vous abstenir de conduire après avoir consommé, car c’est une activité qui vous demande d’être alerte et concentré. Assurez-vous également de ne pas monter dans une voiture dont le conducteur a consommé du cannabis.

Comment puis-je obtenir de l’aide?

Si vous consommez du cannabis, vous devez savoir ce que vous devez faire pour rester en santé, pour éviter les risques et pour obtenir de l’aide. Voici quelques stratégies susceptibles de vous aider à réduire vos risques quand vous choisissez de consommer :

  • •    Éviter de consommer à la fois cannabis, alcool ou autres drogues, car vous pourriez autrement en intensifier considérablement les effets.
  • •    Optez pour l’approche « lentement mais sûrement » quand vous ingérez du cannabis, en ne consommant qu’une petite quantité sur une longue période, car il peut falloir un certain temps avant que vous en ressentiez les effets (parfois jusqu’à quelques heures).
  • •    Dites à un adulte de confiance l’endroit où vous allez être et prévoyez-vous un plan sans danger pour retourner chez vous.
  • •    Évitez de consommer du cannabis quand vous faites des activités qui nécessitent toute votre attention, par exemple conduire un véhicule ou étudier.
  • •    Essayez de prendre des pauses, bref de ne pas consommer de cannabis tous les jours, afin de réduire les répercussions à long terme possibles sur votre santé.
  • •    Envisagez de consommer le cannabis d’autres manières qu’en la fumant afin de réduire les dommages causés à vos poumons.
  • •    Consultez les Ressources autour de moi pour vous renseigner sur les services de soutien pour la consommation de drogues et d’alcool de votre collectivité.

Pour consommer du cannabis sans risque, il est important de bien le connaître. Si jamais vous avez des questions ou des préoccupations au sujet du cannabis et de votre santé, parlez-en à un ami, à un docteur ou à un parent ou tuteur légal. N’oubliez pas non plus que vous pouvez toujours parler à un intervenant de Jeunesse, J’écoute au 1-800-668-6868 si vous avez besoin d’aide.

Si vous voudriez en connaître davantage sur ce sujet, vous pouvez communiquer avec un intervenant par téléphone ou Clavardage en direct.