On évacue : pour composer avec la tristesse

C’est parfaitement normal de se sentir triste de temps à autre. Par contre, c’est important de savoir quoi faire si ce sentiment devient insurmontable (ou si tu es tout le temps triste).

La tristesse est une émotion essentielle car elle peut nous pousser à réagir aux situations difficiles 
Tu peux être triste pour une foule de raisons, entre autres parce que :
•    tu as vécu une déception;
•    on t’a rejeté;
•    on t’a ignoré;
•    on t’a mal compris;
•    tu as subi un échec;
•    tu as perdu une chose importante (un être cher, ta confiance en toi, etc.).

La tristesse se ressent tant dans l’esprit que dans le corps. Elle peut être accompagnée de manifestations physiques, par exemple : 
•    de la douleur derrière les yeux;
•    une boule dans la gorge;
•    une sensation de brûlure dans la poitrine;
•    des pleurs ou l’envie de pleurer;
•    l’envie de rester seul;
•    l’envie de se mettre en boule;
•    l’impression d’être petit.

Souviens-toi : c’est correct d’être triste, parfois. Il y a quelques façons de t’aider à accepter ta tristesse :

•    Laisse-la sortir : pleure, crie, sanglote… fais ce qu’il faut pour l’évacuer.
•    Respire : pour te calmer, concentre-toi sur ta respiration.
•    Ça ira mieux bientôt : si tu acceptes ta tristesse, tu peux reprendre ta bonne humeur plus vite que si tu réprimes tes émotions.
•    Prends une pause : si la tristesse prend trop de place, essaie un instant de te changer les idées en écrivant, en faisant du sport ou en voyant des amis.

C’est important d’être bon et patient envers toi-même si tu te sens déprimé ou fragile. Donne-toi le temps de récupérer.

Quelle est la différence entre « tristesse » et « dépression » ?

Quand tu es triste, tu peux te sentir juste un peu malheureux ou alors si misérable qu’il est pénible pour toi de te lever le matin ou de parler aux autres. La tristesse est une émotion passagère qui s’améliore avec le temps, tandis que la dépression est un trouble mental plus profond et persistant. 
Si tu penses être en dépression, ou si tu as de la difficulté à la différencier de la tristesse, tu peux lire sur la dépression et tirer tes propres conclusions. Tu peux aussi communiquer avec Jeunesse, J’écoute par téléphone — un intervenant peut t’aider à déterminer si ce que tu ressens est de la tristesse ou quelque chose de plus profond.

Qu’est-ce qui me rend triste ?

Ça peut s’avérer utile de cibler les choses qui te font de la peine. Tu peux toujours dresser une liste : 
•    de choses et de situations qui te rendent triste;
•    des signaux de ton corps t’indiquant que la tristesse t’envahit;
•    des pensées, des images et des sentiments qui te viennent à l’esprit quand tu as de la peine.

Comment gérer ma tristesse?

Quand on est triste, on veut parfois s’isoler pour se donner le temps de récupérer. Tu peux passer un moment tout seul pour faire une activité qui te fait du bien :
•    serrer un oreiller ou un toutou;
•    écouter de la musique douce et reposante;
•    passer du temps avec un animal domestique;
•    penser au visage (ou à la voix) d’une personne réconfortante et aimante.

Pour traverser un moment de tristesse, tu peux également demander de l’aide. Tu peux parler de tes sentiments à un ami ou à un membre de ta famille. Tu peux aussi appeler un intervenant de Jeunesse, J’écoute au 1 800 668-6868. Aller vers les autres peut t’aider à te rappeler que tu n’as pas à traverser cette épreuve tout seul.

S’il est sain de passer du temps avec soi-même, être trop souvent seul peut empirer les choses. Si tu t’isoles au point de ne presque plus voir d’autres gens, c’est peut-être signe que tu cours à la dépression ou que tu dois demander de l’aide. Les intervenants de Jeunesse, J’écoute sont là 24 heures par jour, 7 jours par semaine. Tu as juste à composer le 1 800 668-6868 si tu as besoin de parler avec quelqu’un. 

Comment exprimer ma tristesse ?

Manifester ta peine par des mécanismes sains est une bonne façon de gérer ce sentiment. Voici quelques manières d’exprimer ta tristesse :
•    Laisse-la sortir : verbalise tes émotions (pleure, crie, hurle, etc.).
•    Exploite ta créativité : dessine, peins ou sculpte.
•    Défoule-toi : écoute de la musique qui reflète ta tristesse et danse.
•    Écris : couche tes sentiments sur papier ou crée un « journal de la tristesse ».
•    Partage : parle de tes sentiments avec quelqu’un en qui tu as confiance.


Parfois, la tristesse peut être envahissante, particulièrement si on la vit seul. Si ça t’arrive, c’est une bonne idée d’obtenir de l’aide et de parler à une personne de confiance.

 

Pour en savoir plus sur ce sujet, n’hésite pas à en parler ou communique avec un intervenant.