Embrasser les différences: ce que vous pouvez faire au sujet des préjugés

Les croyances, les compétences, le style et le passé de chacun sont différents. Toutefois, à cause de ces distinctions, certaines personnes peuvent devenir victimes de préjugés.

C’est bon pour tout le monde de côtoyer des personnes différentes. Les préjugés et la discrimination surviennent quand les gens font des suppositions à cause de ces différences, et ils peuvent nuire aux personnes qui en sont la cible.

Les personnes peuvent être différentes de diverses manières, y compris en ce qui concerne :

  • •    leurs convictions morales;
  • •    leurs croyances spirituelles;
  • •    leur appartenance culturelle ;
  • •    leur apparence physique.
  • •    leur orientation sexuelle;
  • •    leur identité sexuelle;
  • •    leurs capacités intellectuelles;
  • •    leurs préférences sociales;
  • •    leurs goûts, intérêts et passe-temps.

En quoi consiste un stéréotype ?

Un stéréotype, c’est quand quelqu’un suppose que tous les gens qui présentent des caractéristiques communes ont certains attributs. Les stéréotypes peuvent être dangereux et injustes pour les personnes jugées. Un exemple serait la croyance que les femmes sont plus émotives que les hommes.

Les préjugés sont une croyance

Avoir des préjugés, c’est faire des suppositions négatives à propos d’une personne selon un stéréotype. La supposition repose habituellement sur le fait que la personne appartient à un certain groupe. Les préjugés séparent également les gens selon les stéréotypes. En voici quelques exemples :

  • •    Racisme : une attitude négative envers les personnes de certaines races, origines ethniques ou cultures.
  • •    Hétérosexisme : une attitude négative envers les personnes de certaines orientations sexuelles ou identités de genre.
  • •    Sexisme : la croyance que le sexe et le genre déterminent le statut d’une personne.
  • •    Capacitisme : la croyance que les capacités physiques et mentales déterminent le statut d’une personne.
  • •    Intolérance religieuse : une attitude négative envers certaines croyances religieuses.
  • •    Classisme : la croyance que la classe économique détermine le statut d’une personne.
  • •    Imagisme : la croyance que l’apparence et l’image déterminent le statut d’une personne.
  • •    Âgisme : la croyance que l’âge détermine le statut d’une personne.

La discrimination est en fait un acte.

Il y a discrimination lorsque quelqu’un agit selon ses préjugés. Voici quelques exemples :

  • •    On offre une promotion à une personne plutôt qu’une autre (à cause de son identité de genre ou son orientation sexuelle).
  • •    Les autorités surveillent plus une personne que les autres (à cause de la couleur de sa peau).
  • •    Une personne reçoit un service après quelqu’un d’autre dans un magasin (à cause de la classe sociale à laquelle elle appartient).

Lorsqu’une personne entend souvent des commentaires négatifs ou les pense, elle peut croire qu’ils sont vrais (même si ce n’est pas le cas). Les gens qui vivent de la discrimination ont souvent une faible estime d’eux-mêmes. Ils peuvent :

  • •    ressentir des émotions complexes;
  • •    avoir l’impression qu’ils n’ont aucun contrôle sur leur destin;
  • •    perdre espoir;
  • •    être incapables de faire confiance aux autres.

L’intimidation discriminatoire

Ce type d’intimidation vise toute personne jugée « différente » par une autre. Elle est particulièrement blessante parce que la personne est attaquée à cause de ce qu’elle est. L’intimidation discriminatoire peut cibler :

  • •    l’origine ethnique;
  • •    la couleur de la peau;
  • •    l’appartenance religieuse;
  • •    l’orientation sexuelle;
  • •    l’identité sexuelle;
  • •    l’apparence physique;
  • •    les capacités;
  • •    la nationalité.

Il faut bien comprendre que de juger une personne selon une facette de son identité, c’est non seulement de l’intimidation, mais de la discrimination : une atteinte à la personne.

Si tu es victime de discrimination, de haine ou de violence, sache qu’il y a de l’aide. Il est toujours possible de parler avec un adulte de confiance ou de communiquer avec Jeunesse, J’écoute en composant le 1 800 668-6868.

Que puis-je faire pour combattre les préjugés ?

Il existe plusieurs façons de lutter contre les préjugés.

Voici comment tu peux te mobiliser contre les préjugés :

  • •    Ne ris pas lorsque quelqu’un fait une blague à caractère raciste, sexiste ou hétérosexiste.
  • •    Refuse de regarder des films, de lire des livres, de jouer à des jeux vidéo ou de participer à des activités qui font la promotion des préjugés.
  • •    Oppose-toi à tes amis et tes pairs qui expriment des croyances pleines de préjugés.
  • •    Travaille avec un groupe de personnes diversifiées à l’école ou dans ta communauté.
  • •    Soutiens les organismes qui s’attaquent aux causes et aux effets des préjugés.

Si tu as des questions par rapport aux préjugés, tu peux parler à un adulte en qui tu as confiance tel qu’un parent ou un tuteur, un membre de ta famille, un professeur ou un chef religieux.

 

Pour en savoir plus sur ce sujet, n’hésite pas à en parler ou communique avec un intervenant.