Affronter le chagrin, le deuil et les changements

Le deuil est ce que les gens ressentent après avoir perdu un être cher. Chacun vit le deuil et la perte à sa manière. Chaque personne a une façon différente de guérir et de surmonter une telle épreuve.

Le deuil fait référence non seulement aux émotions que les gens ressentent lorsqu’ils souffrent d’une perte importante (qui peut consister en un décès ou un grand changement les séparant d’une personne ou d’une chose), mais aussi à leur manière de réagir émotionnellement, physiquement, mentalement et spirituellement à cette perte. Tu ne te sens pas nécessairement mal tout le temps; tu n’as pas à t’obliger à ressentir des choses qui ne te viennent pas naturellement. Sois patient avec toi-même et souviens-toi que tu surmonteras cette épreuve.

Différents genres de deuil

La mort est une des façons de perdre quelqu’un, mais il est aussi possible que tu ressentes le deuil à cause de changements importants dans ta vie.

Un deuil peut être le résultat :

  • •    d’une rupture;
  • •    d’un déménagement; 
  • •    d’un divorce au sein de la famille;
  • •    d’une chicane avec des amis; 
  • •    de la disparition de ta spiritualité ou de rêves qui t’importent beaucoup;
  • •    d’une maladie qui change la vie ou la menace;
  • •    d’un handicap.

Le deuil au moment d’un décès

La perte de quelqu’un que tu aimes est une expérience chargée de grandes émotions. Ton corps, ton esprit et ton âme doivent s’ajuster à la réalité de cette perte et commencer à la reconnaître. 

Réactions émotionnelles

Tu peux ressentir plusieurs émotions différentes, notamment celles qui suivent.

1. Soulagement 
Le soulagement est une réaction normale par rapport à la mort, surtout si une personne a été très malade pendant un bon moment. Le soulagement provient du fait qu’on sait que la personne ne souffre plus.

2. Culpabilité
Il est possible que tu te sentes coupable de ne pas avoir dit à la personne qui est décédée à quel point elle était importante à tes yeux ou que tu t’en fasses à propos d’autres choses qui n’ont pas été dites. Parfois, il se peut que tu ressentes de la culpabilité parce que tu es vivant ou parce que tu crois que tu aurais pu faire quelque chose pour éviter le décès, même si ce n’est pas le cas.

3. Colère
Il est normal que tu ressentes de la colère lorsque quelqu’un meurt. Il est aussi normal que tu exprimes cette colère; il est même préférable que tu le fasses, car la retenir peut être mauvais pour toi. Voici quelques manières appropriées d’exprimer ta colère :

  • •    Faire du sport.
  • •    Écrire dans un journal.
  • •    Écouter de la musique forte.

La colère est naturelle, mais si tu crois avoir du mal à gérer la tienne, essaie d’obtenir l’aide d’un adulte en qui tu as confiance. Communique avec Jeunesse, J’écoute si tu as besoin de parler avec quelqu’un. 

4. Confusion
Il est normal que les émotions que tu ressens après avoir connu une perte te rendent confus. Tu ressens probablement plusieurs choses que tu ne reconnais pas, surtout si tu n’as jamais connu une telle perte auparavant. 

Réactions physiques

Pendant ton deuil, il se peut que des sensations physiques se manifestent chez toi, comme :

  • •    de la nausée ou des maux de ventre;
  • •    une sensation d’oppression dans ta poitrine;
  • •    une crise de larmes;
  • •    l’impression d’étouffer ou d’être incapable de respirer;
  • •    des maux de tête;
  • •    l’épuisement (comme si tout ce que tu as envie de faire, c’est dormir);
  • •    des tensions et l’incapacité de relaxer.

Réactions mentales

Il se peut que tu aies l’impression :

  • •    de tout oublier;
  • •    d’être désorganisé; 
  • •    d’être distrait;
  • •    de te faire du souci par rapport à la mort et à la sécurité des autres.

Réactions spirituelles

À la suite d’une perte, il se peut que tu remettes ta spiritualité en question :

  • •    en ayant l’impression que ta foi ne suffit pas;
  • •    en portant la responsabilité des événements sur une puissance supérieure;
  • •    en croyant que ta vie n’a plus aucun sens.

Ne te juge pas

Tous tes sentiments sont valides et peuvent changer au jour le jour. Chaque personne fait face au deuil à sa manière; certaines pleurent beaucoup alors que d’autres sont trop engourdies pour pleurer. Personne n’a à savoir comment tu te sens, à moins que tu veuilles en parler. 

Certaines cultures entretiennent des attentes par rapport à l’expression du deuil. Par exemple, dans certains cas, les hommes peuvent avoir l’impression qu’ils n’ont pas le droit de pleurer. Les films, les livres et les chansons nous dictent comment nous devrions nous sentir lorsque quelqu’un meurt; il est naturel que tu croies que ton deuil devrait se dérouler de telle ou telle manière. Sois indulgent envers toi-même.

Automédication

Lorsque tu souffres, il est possible que tu sois prêt à tout pour te sentir mieux, ne serait-ce que pour quelques minutes, ce qui te rend vulnérable à des manières malsaines de faire face à la douleur telles que la consommation de drogues et d’alcool, ou la suralimentation. Essaie de te rappeler que non seulement tes problèmes ne disparaîtront pas si tu utilises ces moyens pour tenter de les régler, mais tu pourrais en fait les aggraver. Prends soin de toi.

Si vous voudriez en connaître davantage sur ce sujet, vous pouvez communiquer avec un intervenant par téléphone ou Clavardage en direct.