Harcèlement sexuel

Le harcèlement sexuel peut être une parole ou un geste à caractère sexuel commis par un individu sans le consentement de la personne visée.

Le harcèlement sexuel peut avoir lieu :

  • à ton lieu de travail;
  • dans ton école;
  • partout où il existe une inégalité de pouvoir (enseignant/élève, patron/employé, entraîneur/joueur);
  • entre pairs.

Même si les remarques sexuelles ne s’adressent pas directement à toi, le fait d’entendre des plaisanteries et des remarques grossières ou d’observer des comportements sexuels inappropriés peut te rendre mal à l’aise. Tu as le droit de dénoncer ces comportements.

Exemples de harcèlement sexuel :


  • se faire dévisager
  • siffler
  • faire des remarques grossières
  • faire des plaisanteries sexuelles offensantes
  • faire des remarques sur le physique de quelqu’un
  • poser des gestes suggestifs ou vulgaires
  • commettre des attouchements inappropriés
  • attendre quelqu’un devant la maison, à l’école ou au travail
  • suivre quelqu’un sur le chemin de la maison, de l’école ou du bureau
  • envoyer des appels, des lettres ou des courriels importuns
  • commettre des outrages à la pudeur ou des agressions sexuelles, acculer quelqu’un dans un coin

Suivant la gravité et la fréquence, le harcèlement sexuel peut blesser ton amour-propre, te distraire de ton travail, s’il a lieu à l’école ou au travail, te rendre mal à l’aise et te faire craindre pour ta sécurité.

Signaler le harcèlement sexuel


Tu as le droit de dénoncer un comportement inapproprié qui te rend mal à l’aise et d’obtenir de l’aide. La plupart des écoles et des milieux de travail possèdent un règlement et des procédures à l’égard du harcèlement sexuel.

Si tu es victime de harcèlement, les conseils suivants peuvent t’aider :

  • Avise ton agresseur que tu n’aimes pas ce qu’il dit ou fait et que tu veux qu’il arrête. Parle calmement, mais fermement, afin qu’il comprenne que c’est sérieux. Ton agresseur ne réalise peut-être pas à quel point son comportement t’affecte. L’aviser franchement et de façon respectueuse pourrait l’amener à cesser.
  • Écris une lettre à ton agresseur pour lui signaler que tu n’aimes pas ce qu’il dit ou fait et que tu veux qu’il arrête.
  • Parles-en à un adulte en qui tu as confiance, comme un membre de ta famille, et demande-lui de t’aider à traverser cette pénible expérience.
  • Parles-en à un enseignant, à un travailleur social ou à ton directeur d’école.
  • Si tu es victime de harcèlement au travail, parles-en à ton superviseur, au superviseur de ton agresseur ou au responsable des ressources humaines. Tu peux aussi contacter l’organisme gouvernemental qui traite des questions de droit du travail et de la personne dans ta province.
  • Si tu es victime de harcèlement dans ta collectivité, téléphone à la police.

N’oublie pas que tu peux toujours contacter Jeunesse, J’écoute pour parler à un de nos intervenants professionnels. Ensemble, vous pourrez discuter de ta situation et élaborer un plan.

No Signal

Fais les bons choix dans ce jeu qui traite de la vraie vie.

Aucune connexion
Joue

Est-ce que cette page t’a été utile?

ImgRateThumbsDown
ImgRateThumbsUp
Pas du
tout
Très
utile