Notions de base sur le sextage

Qu’est-ce que le sextage ?

Le sextage fait référence à l’envoi et à la réception de messages à caractère sexuel (aussi appelés « sextos ») au moyen de la technologie, comme un téléphone cellulaire, une webcam, une application ou un site Web. Les sextos peuvent comprendre des mots, des photos ou des vidéos. Un sexto peut être :

  • un message contenant des propos sexuels
  • une photo d’une personne nue ou partiellement dévêtue ou d’une partie de son corps
  • une photo ou une vidéo d’un acte sexuel
  • une vidéo dans laquelle on voit une personne nue ou partiellement dévêtue
  • un clavardage en direct avec utilisation de la webcam qui implique quelque chose de sexuel
  • une capture d’écran d’une photo ou un enregistrement d’une vidéo provenant d’une vidéo-discussion (clavardage en direct avec webcam)

Certains jeunes pratiquent le sextage pour explorer la sexualité, la confiance, les limites et les relations. Malheureusement, le sextage peut également être utilisé dans le but d’intimider, de menacer, de couvrir de honte ou de faire chanter une personne. Parfois, il peut arriver qu’une expérience se voulant amusante et excitante dans le but d’explorer sa sexualité ou se sentir proche de quelqu’un se transforme en une expérience inconfortable ou inquiétante. Si tu vis une expérience de sextage qui comprend de l’intimidation ou du chantage, ou dans laquelle tu ne te sens pas à l’aise, visite notre section sur l’exploitation sexuelle en ligne pour plus d’information.
 

Qui pratique le sextage ?

La décision de s’adonner au sextage est personnelle. De plus, tout le monde n’a pas la même opinion sur le sujet. La plupart des adolescents décident de ne pas envoyer de sextos. Les adolescents plus âgés sont plus susceptibles que les jeunes d’en envoyer et d’en recevoir.

Dans le cadre d’une enquête de Jeunesse, J’écoute menée en 2013 auprès d’adolescents, parmi les répondants ayant indiqué avoir déjà envoyé un message à caractère sexuel :

  • 49 % ont dit l’avoir envoyé à leur copain ou à leur copine
  • 43 % ont dit l’avoir envoyé à une personne pour laquelle ils avaient le béguin
  • 31 % ont dit l’avoir envoyé à une personne qu’ils connaissaient uniquement en ligne
  • 20 % ont dit l’avoir envoyé à une personne qu’ils ne connaissaient pas

Pour quelles raisons pratiquer le sextage ?

Le sextage peut être un moyen d’explorer sa sexualité ou de se livrer à des rapports érotiques avec son partenaire. Certains peuvent s’y adonner pour attirer l’attention de la personne qu’ils aiment. Il y a aussi des jeunes qui ne souhaitent pas pratiquer le sextage, mais qui subissent de la pression pour le faire.

Lors de notre enquête sur le sextage en 2013, nous avons demandé à des utilisateurs de Jeunesse, J’écoute de nous dire pourquoi des jeunes pratiquent le sextage, voici leurs réponses (de la réponse la plus fréquente à la moins fréquente) :

  • Pour le plaisir ou pour le plaisir sexuel : « Je le fais pour le plaisir. »
  • Sous la pression, pour être acceptés ou faire comme tout le monde :  « Je l’ai fait sous la pression. »
  • Pour plaire à quelqu’un : « Pour avoir un copain ou une copine. »
  • Pour explorer leur sexualité : « Par curiosité. »
  • Pour plaisanter ou par ennui : « C’était une farce avec mes amis. »

Le sextage peut paraître plus sûr qu’une relation sexuelle, car il ne semble pas se passer dans « le monde réel ». Pour cette raison, certains jeunes peuvent être tentés d’adopter un comportement beaucoup plus sexuel lorsqu’ils utilisent la technologie que ce à quoi ils sont vraiment prêts en personne. Mais le sextage fait partie de la réalité. En effet, avoir un comportement sexuel dans le monde virtuel, comme envoyer une photo à caractère sexuel au moyen d’une application ou être érotique avec quelqu’un par webcam, peut avoir des répercussions sur d’autres aspects de sa vie.

La pression

« Fais confiance à ton instinct. Si tu sens de la pression, ne le fais pas. »

Le sextage peut avoir lieu si la confiance, le respect et le consentement mutuel sont présents. Mais le sextage peut aussi être un problème. Si tu sens qu’on te met de la pression ou si on t’intimide pour que tu envoies des sextos, ou encore si tu reçois des sextos qui te rendent mal à l’aise, c’est signe qu’il y a un problème.

Une enquête de Jeunesse, J’écoute de 2013 a révélé que 28 % des répondants qui avaient envoyé des messages à caractère sexuel s’étaient sentis obligés de le faire. Cette pression venait la plupart du temps d’une personne qui voulait recevoir un sexto.

Si, dans une relation, tu te sens obligé(e) de faire une chose avec laquelle tu n’es pas à l’aise, y compris envoyer des sextos, tu devrais voir cela comme un « signal d’alarme ». Renseigne-toi sur ce qu’est une relation saine dans laquelle règnent la confiance et le respect en cliquant ici. Tu peux aussi communiquer avec Jeunesse, J’écoute en tout temps si tu sens qu’on te met de la pression ou si tu as toute autre question sur les relations amoureuses.


back to top arrow Haut de page

Approuvé février 2015
par le conseil de Jeunesse, J'écoute équipe.


Est-ce que cette page t’a été utile?

ImgRateThumbsDown
ImgRateThumbsUp
Pas du
tout
Très
utile