Je songe à envoyer un sexto

Penses-y bien avant d’envoyer un sexto !

Faire une photo ou une vidéo à caractère sexuel et l’envoyer à quelqu’un est une décision importante. C’est une bonne idée de prendre un moment pour y réfléchir avant de se lancer.

Voici quelques éléments à considérer :

  • Ta décision implique le respect de soi, et le respect de soi signifie écouter son instinct. Si tu hésites à l’idée d’envoyer un sexto, peut-être que ton corps te dit : « Ralentis, je ne suis pas prêt. J’ai besoin de plus d’information. » Prends le temps qu’il faut pour prendre la meilleure décision pour toi.
  • Il y a des tonnes de façons de montrer à une personne qu’on l’aime. Si on te dit que le sextage est le seul moyen de prouver ton amour, réfléchis-y à deux fois ! Si tu n’es pas d’accord, dis-le. Pour d’autres façons de montrer tes sentiments à quelqu’un, visite la section Alternative au sextage.
  • Le flirt et les compliments peuvent te faire sentir bien, mais si quelqu’un veut quelque chose que tu n’es pas prêt(e) à lui donner, c’est correct de refuser. Peu importe qui est cette personne, combien de fois elle te le demande ou ce qu’elle te promet !
  • Si tu refuses d’envoyer un sexto et que ton partenaire se fâche, tu devrais voir cela comme un « signal d’alarme » potentiel dans votre relation. Savoir ce avec quoi tu es à l’aise et fixer des limites est un aspect important dans une relation.
  • En ce qui concerne le sexe, tu ne dois rien à personne ! Si tu n’es pas prêt(e) à avoir des relations sexuelles avec ton partenaire, c’est tout à fait acceptable ! Tu n’as pas à te rattraper d’une quelconque façon, comme en envoyant un sexto.
  • Si tu es certain(e) de vouloir envoyer un sexto, réfléchis à la manière la plus sécuritaire de le faire. Visite notre section sur le sextage sécuritaire pour des suggestions.
  • Si tu décides d’envoyer un sexto, rappelle-toi que cela ne donne pas le droit au destinataire de le transmettre, de le partager ou de le diffuser sans ton consentement. Personne ne devrait trahir ta confiance et porter atteinte à ta vie privée de cette façon.

Si tu n’es pas sûr(e) de vouloir envoyer un sexto et que tu souhaites prendre la meilleure décision possible, voici quelques questions à te poser :

  • Pourquoi ai-je envie de le faire ? Qu’espères-tu qu’il se passe si tu envoies cette photo ou cette vidéo ? Quels seraient les avantages ? Que crains-tu qu’il arrive ? Que peut-il arriver si tu ne l’envoies pas ?
  • Qui a eu l’idée ? Si envoyer un sexto est ton idée, alors il est probable que tu estimes avoir le contrôle sur la décision d’envoyer ou non un sexto, de même que le contenu de celui-ci (par ex., une photo de ton corps dénudé, avec des vêtements, ou bien seulement des mots). Mais si l’idée d’envoyer un sexto n’est pas de toi, demande-toi si tu sens de la pression. Si c’est le cas, n’oublie pas que tu as le droit de dire non.
  • Est-ce que je connais vraiment bien cette personne ? S’agit-il d’une personne de ton école ou que tu as rencontrée en ligne ? Y a-t-il un grand écart d’âge entre elle et toi ? Le sextage avec une personne rencontrée en ligne ou qui est beaucoup plus âgée que toi peut être plus risqué et avoir des conséquences juridiques différentes que le sextage avec un jeune de ton âge. Pour de l’information sur le sextage et la loi, visite notre section sur le sujet.
  • Vais-je avoir le contrôle sur l’endroit où se retrouvera la photo ou la vidéo ? Il est impossible d’avoir entièrement le contrôle d’une photo ou d’une vidéo numérique une fois qu’elle est créée. En savoir plus sur certains risques liés à l’envoi de sextos.
  • Si j’envoie ce sexto, qu’est-ce que j’en penserai dans six mois ? Si tu envoies une photo ou une vidéo sexy de toi à quelqu’un, tu ne peux pas savoir qui la verra ni combien de temps elle « circulera » et pourra être vue. Au moment de prendre la décision d’envoyer ou non un sexto, essaies d’imaginer comment tu pourrais te sentir dans six mois en prenant un peu de recul.
  • Qu’est-ce que mon instinct me dit de faire ? Il est important d’écouter tes sentiments et de faire confiance à ton instinct. Si tu n’es pas à l’aise à l’idée d’envoyer un message à caractère sexuel, demande-toi pourquoi. Essaie de te fier à tes sentiments et de n’accepter que ce avec quoi tu es à l’aise.
  • Aurai-je des problèmes avec la justice ? La police n’intervient généralement pas dans les cas où tu as créé une photo à caractère sexuel de toi-même et que tu l’as envoyée de ton plein gré (c.-à-d. sans être victime de menaces ou de chantage), s’il n’y a pas d’abus ou d’agression sur la photo ou dans la vidéo, si le destinataire a à peu près le même âge que toi et si le sexto est resté privé entre toi et la personne à qui tu l’as envoyé. Pour plus d’information sur le sextage et la loi, visite notre section sur le sujet. Si tu as des questions d’ordre juridique, parle à un avocat.

back to top arrow Haut de page

Approuvé février 2015
par le conseil de Jeunesse, J'écoute équipe.

Est-ce que cette page t’a été utile?

ImgRateThumbsDown
ImgRateThumbsUp
Pas du
tout
Très
utile