Le genre affecte-t-il le comportement en ligne ?
Les jeunes sont de cet avis.

Interrogés à savoir si les garçons ont des expériences différentes ou sont traités différemment des filles, sur diverses plateformes de communication numériques, ils ont unanimement répondu par l’affirmative.

Les filles sont amatrices de jeux vidéo, mais elles évoluent dans un environnement hostile.

De nombreuses participantes ont rapporté avoir été victimes de sexisme, avoir reçu des avances sexuelles et avoir été la cible d’injures lors de victoires. Ces mauvaises expériences en ont poussé plusieurs à arrêter de jouer.

1 jeune sur 4 reporte avoir vécu de la cyberviolence.

Ils ont défini cette expérience comme étant plus dévastatrice que la cyberintimidation.


Femmes âgées entre 18 à 24 ans courent un risque plus grand de vivre la cyberviolence.